#BalanceTonPorc : Des journalistes femmes témoignent de harcèlement sexuel au travail

Partager l'article
Vous lisez:
#BalanceTonPorc : Des journalistes femmes témoignent de harcèlement sexuel au travail
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Plusieurs femmes postent des messages sur Twitter pour raconter des harcèlements sexuels au travail.
Plusieurs femmes postent des messages sur Twitter pour raconter des harcèlements sexuels au travail. © Abaca
De nombreuses femmes postent depuis hier sur Twitter des messages racontant des harcèlements sexuels dont elles auraient été victimes.

Les femmes prennent la parole. Vendredi après-midi, Sandra Muller, journaliste à "La lettre de l'audiovisuel" poste un message sur son compte Twitter, appelant les femmes à raconter des harcèlements sexuels qu'elles auraient vécus au travail. "Toi aussi raconte en donnant le nom et les détails d'un harcèlement sexuel que tu as connu dans ton boulot. Je vous attends", a-t-elle écrit, avec le hashtag "#BalanceTonPorc". Elle donne ensuite l'exemple en accusant un ancien patron d'Equidia, Eric Brion, qui lui aurait dit : "Tu as des gros seins. Tu es mon type de femmes. Je vais te faire jouir toute la nuit."

À lire aussi
Twitch modifie ses règles de partage de revenus, le streameur ZeratoR agacé
Internet
Twitch modifie ses règles de partage de revenus, le streameur ZeratoR agacé
"Je ne regrette pas !" : Le streameur Antoine Daniel revient sur ses insultes envers Emmanuel Macron lors du ZEvent 2022
Internet
"Je ne regrette pas !" : Le streameur Antoine Daniel revient sur ses insultes...
Michou "blessé" par la "vague de haine" contre lui sur Twitter
Internet
Michou "blessé" par la "vague de haine" contre lui sur Twitter
"J'ai préféré les insulter pied à pied" : Daniel Riolo explique pourquoi il a été banni de Twitter sur RMC Story
Internet
"J'ai préféré les insulter pied à pied" : Daniel Riolo explique pourquoi il a été...

"Un jour, je vais te baiser, que tu le veuilles ou non"

Le lendemain, de nombreuses femmes se sont emparées du hashtag pour témoigner des harcèlements et remarques sexistes dont elle ont été victimes dans le cadre de leur travail. Parmi elles, de nombreuses journalistes ont pris la parole. "Un red chef, grande radio, petit couloir, m'attrapant par la gorge : 'Un jour, je vais te baiser, que tu le veuilles ou non'", raconte Giulia Foïs, journaliste à Radio France. Ancienne chroniqueuse sur LCI et désormais visage de "William à midi" sur C8, Julia Molkhou note les propos d'un "animateur et producteur télé" à qui elle a refusé les avances : "Tu ne bosseras plus jamais petite pute ! Plus jamais tu m'entends ?!"

Elisabeth Philippe, journaliste littéraire à "L'Obs", rédige la remarque de l'un de ses confrères "dans une rédaction" : "Ah non, je vais pas te conduire là-bas. Si tu montes dans ma voiture, j'aurai envie de te violer !". "Il y a quelques années, après une séquence TV qui l'avait fait marrer, un chef : 'Et toi, on t'a déjà bifflée ?' En ricanant", ajoute Amandine Rebourg, journaliste à LCI. Rédactrice en chef du "Média" et ancienne journaliste à France 2, Aude Rossigneux dénonce aussi "un député RPR", "devenu ensuite ministre de Sakozy", qui l'aurait téléphonée "en pleine nuit" pour faire "des propositions salaces".

"Quand tu auras mûri, on couchera ensemble"

De jeunes journalistes racontent leur première expérience dans le métier, notamment lors de leurs stages. Anaïs Denet, désormais correspondante pour RMC et BFMTV "dans l'Ouest", témoigne de son premier stage de journalisme à Paris. "J'avais 18 ans. Le rédacteur en chef m'embrasse de force. Il venait être jeune papa", explique-t-elle. "Après des messages insistants et moultes 'arrête' (sic), un journaliste : 'Dans 2 ans, quand tu auras mûri, on couchera ensemble'", lance Angèle Chatelier, désormais journaliste culture à Oui FM.

De nombreux tweets continuent à être postés ce dimanche, avec un message particulièrement intriguant de Laurence Boccolini : "J'avais 20 ans dans les années 80. La radio = ma vie ! J'hésite à 'balancer' quoique ce soit. On aurait de quoi ouvrir une charcuterie." Le hashtag "BalanceTonPorc" est depuis une journée en "Top Tendance" et a dépassé les 5.000 utilisations dans la nuit de samedi à dimanche. Plusieurs hommes comme Kevin Razy et Mouloud Achour ont soutenu publiquement l'initiative de ces femmes sur Twitter.

Twitter
Twitter
Elon Musk rachète Twitter pour un montant de 44 milliards de dollars
Elon Musk propose de racheter Twitter pour près de 43 milliards de dollars
Twitter va permettre à ses utilisateurs de modifier leurs tweets après publication
Elon Musk entre au capital de Twitter
Voir toute l'actualité sur Twitter
Autour de Twitter
l'info en continu
"Quelle époque !" : Découvrez les invités de la première de Léa Salamé sur France 2
TV
"Quelle époque !" : Découvrez les invités de la première de Léa Salamé sur France...
Audiences Youtube : Joyca casse la baraque en se baignant dans une piscine d'insectes
Audiences
Audiences Youtube : Joyca casse la baraque en se baignant dans une piscine d'insectes
Cyril Féraud : "'100% logique' ? Un jeu vraiment différent de tous les autres quiz"
Interview
Cyril Féraud : "'100% logique' ? Un jeu vraiment différent de tous les autres quiz"
"Astrid et Raphaëlle" : Quel bilan pour la saison 3 de la série policière à succès de France 2 ?
Audiences
"Astrid et Raphaëlle" : Quel bilan pour la saison 3 de la série policière à succès...
"Ce groupe est dans le rapport de force" : Le PDG de TF1 tacle Canal+ après la coupure de ses chaînes
Business
"Ce groupe est dans le rapport de force" : Le PDG de TF1 tacle Canal+ après la...
"Cette émission, c'est pour les plus de 80 ans" : Cyril Hanouna étrille "C à vous" après une séquence polémique
TV
"Cette émission, c'est pour les plus de 80 ans" : Cyril Hanouna étrille "C à vous"...