"C'est une petite entreprise commerciale" : François de Rugy très remonté contre "Mediapart" dans "C à vous"

Partager l'article
Vous lisez:
"C'est une petite entreprise commerciale" : François de Rugy très remonté contre "Mediapart" dans "C à vous"
François de Rugy dans "C à vous" © France 5
L'ex-ministre a accusé en substance Edwy Plenel de vouloir s'enrichir sur son dos.

Une victime. C'est ainsi que François de Rugy s'est présenté mardi soir sur le plateau de "C à vous", sur France 5. L'ancien numéro 2 du gouvernement a démissionné cet été, une semaine seulement après les révélations de "Mediapart" sur son train de vie lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale, notamment sur des dîners fastueux ou sur son logement à vocation sociale loué près de Nantes. C'est seulement sur ce dernier point que l'élu a attaqué le site pour diffamation.

À lire aussi
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Sport
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend au "Parisien"
TV
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend...
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la retransmission du handball féminin
Sport
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la...

S'estimant blanchi après la publication de deux rapports - de l'Assemblée nationale et du gouvernement - le disculpant partiellement des accusations du site d'information, François de Rugy s'était rendu fin juillet dans le "20 Heures" de France 2 où il s'en était pris au journalisme "de diffamation" et de "démolition" du site créé par Edwy Plenel.

"Tout ce que disait 'Mediapart' était faux"

Dans "C à vous", le journaliste Patrick Cohen a donc posé une question simple à l'homme politique : "Si vous vous sentiez aussi innocent pourquoi avez-vous démissionné du gouvernement ?". François de Rugy a expliqué qu'il ne disposait pas sur le moment de tous les documents nécessaires et qu'il s'agissait de son "seul regret". "Si je les avais eus sous la main ce jour-là, j'aurais pu montrer immédiatement que tout ce que disait 'Mediapart' était faux. Ils ont été obligé de le reconnaître du bout de la plume, dans un article publié ce matin", a voulu se persuader l'intéressé.

Dans le fameux article intitulé "Affaire Rugy : un été d'intox", le site d'information en ligne a au contraire affirmé qu'il maintenait l'ensemble des informations publiées, ce qui n'a pas empêché l'ex-ministre de continuer de s'étonner de l'importance que "Mediapart" accorde toujours à ce dossier. "Vous avez vu ce matin ? Quatre pages d'autojustification, sept minutes de vidéo ! Ils s'y mettent à quatre journalistes ! M. Plenel lui-même a fait huit tweets rien que pour dire : 'lisez l'article que nous avons fait et abonnez-vous. Il y a une entreprise commerciale derrière tout ça !".

"C'est pas du journalisme !"

Mais lorsque ses interlocuteurs en plateau lui ont fait remarquer que l'article en question était en accès libre et gratuit, François de Rugy n'a pas dévié de sa trajectoire. "C'est le produit d'appel et ensuite 'abonnez-vous' pour qu'on permette à M. Plenel de faire une belle plus-value dans le montage financier, soi-disant pour l'indépendance de 'Mediapart', a-t-il lancé. Et de s'appuyer sur un article du "Monde" paru en juillet dernier pour renforcer ses propos : "Les fondateurs de 'Mediapart' vont récupérer cinq fois ce qu'ils ont investi il y a dix ans. C'est une petite entreprise commerciale. Et c'est une entreprise de démolition. C'est pas du journalisme !", a estimé François de Rugy.

"Pourquoi voulaient-ils démolir François de Rugy ?", lui a demandé à son tour Anne-Elisabeth Lemoine. "Parce que c'est leur projet politique, a rétorqué celui qui est redevenu depuis l'affaire un simple député. Vous croyez que M. Plenel n'a pas de projet politique ? Ca fait des années qu'il fait profession de foi de dire : 'ceux qui gouvernent, il faut que nous puissions les faire tomber'". "Si c'était faux, cela n'aurait pas eu autant d'écho", a relativisé de son côté Patrick Cohen, qui n'a manqué de citer les trois dîners personnels organisés par François de Rugy et financés par les deniers publics. "Est-ce-que c'est une bonne chose qu'au lieu de demander des comptes aux responsables politiques, on cherche à les démolir ?", a résumé l'ex-homme fort du gouvernement dans une énième question ouverte.

Pas invité à dîner

Quelques instants plus tard, avant de quitter le plateau, François de Rugy, toujours très cash, a regretté de ne pas pouvoir participer au dîner de "C à vous". "Je ne sais pas si c'est une petite vexation à l'égard des politiques, mais nous ne sommes pas invités au dîner", a-t-il noté. "On voulait servir des crustacés et on voulait respecter votre intolérance aux crustacés", a ironisé Anne-Elisabeth Lemoine. puremedias.com vous propose de revoir une partie de cette séquence.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Stef Lami

Quelle ordure ce bourgeois voleur



Yvonne Pras

Le mec continue de se foutre de notre gueule!



EiffelNord

Oui un parti-pris, celui de ne pas diner avec les politiques en activité de tout bord... mais ils les invitent. De même sur ONPC, les politiques ne sont présents qu'à certains moments de l'émission (jamais la totalité).



EiffelNord

On ne s'acharne pas...il "s'oblige" à occuper l'espace médiatique.
L'affaire est entre guillemets passée et monsieur revient à la charge.

C'est seulement sur ce dernier point que l'élu a attaqué le site pour diffamation.Tout ce que disait 'Mediapart' était faux". Paye ta logique !

Si vous vous sentiez aussi innocent pourquoi avez-vous démissionné du gouvernement ? Et pourquoi avez-vous proposé (c'est fait d'ailleurs ?) de rembourser certains repas ? C'est quoi la compétence de votre épouse pour participer à un "diner d'affaire de l'Assemblée nationale" ? Apathie fait-il du vrai journalisme ? Quels journalistes travaillent gratuitement sur des affaires politiques nationales... idem pour des politiciens ?



Nathalie Joulia

Ce mec est toujours aussi pathétique !!!! Non vous n'avez pas été blanchi et c'est bien tout le contraire ! Vous êtes fini ... Bravo à Elisabeth au passage !



blt

Même plenel a dit qu'il est un entrepreneur ,le comble pour un troskiste !



La Sardine

On s'acharne et on ricane sur François de Rugy mais tant qu'on fait cela on ne répondra jamais au fond du problème et le fond du problème c'est dans l'usage qui est fait de l'argent public dans l'appareil de l'Etat.



Thom à l'ouest

La vignette fait beaucoup penser au plateau de LCI ^^
Sinon c'est bizarre, il tenait pas vraiment le même discours quand c'était sur Fillon les révélations de Mediapart.



lucienBorniez

Même genre de réaction que Ruquier, les enfants gâtés en colères.



Dominique

pourquoi ?



Marc Paget 7️⃣5️⃣

Intéressant cet échange.



Nekida

"On voulait servir des crustacés et on voulait respecter votre intolérance aux crustacés" Ok. Elisabeth. bien. joué :)



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences access 20h : L'info de TF1 et de France 2 en forme, record pour "Quotidien"
Audiences
Audiences access 20h : L'info de TF1 et de France 2 en forme, record pour "Quotidien"
Audiences access 19h : "DNA" puissant leader, "La meilleure boulangerie", "Quotidien" et "TPMP Darka" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" puissant leader, "La meilleure boulangerie",...
Audiences : "Colombine" bon leader sur TF1, "L'amour est dans le pré" domine en FRDA-50, France 3 battue par W9
Audiences
Audiences : "Colombine" bon leader sur TF1, "L'amour est dans le pré" domine en...
"La boîte à secrets" : France 3 parie sur Faustine Bollaert en prime time
TV
"La boîte à secrets" : France 3 parie sur Faustine Bollaert en prime time
Vincent Lindon dans une série inspirée par un livre de Fabrice Arfi
TV
Vincent Lindon dans une série inspirée par un livre de Fabrice Arfi
Canal+ intègre Netflix dans ses offres en France
TV
Canal+ intègre Netflix dans ses offres en France
Vidéos Puremedias