"Charlie Hebdo" : Riss répond au chef d'état-major de l'armée de Terre

Partager l'article
Vous lisez:
"Charlie Hebdo" : Riss répond au chef d'état-major de l'armée de Terre
Par Pierre Dezeraud Journaliste
Journaliste à puremedias.com depuis octobre 2016, Pierre Dezeraud est diplômé en histoire, journalisme, sciences politiques et communication. Après un passage au sein du groupe TF1, il rejoint puremedias.com...
Riss, le directeur de la rédaction Charlie Hebdo.
Riss, le directeur de la rédaction Charlie Hebdo. © Abaca
La semaine dernière, le journal satirique avait publié des dessins ironisant sur la mort de treize soldats français au Mali, suscitant l'indignant du haut gradé.

Un "Charlie" en travers de la gorge. Dans sa dernière édition, le journal satirique "Charlie Hebdo" est revenu sur la mort de 13 soldats français survenue au Mali le 25 novembre, à travers cinq dessins signés Biche, lequel s'est amusé à détourner la campagne de recrutement de l'armée, en lien avec cette actualité. De fausses affiches avec des dessins choc, reprenant de vrais slogans. Ainsi, sur l'une d'elles, on peut voir des soldats porter le cercueil d'un des leurs tandis qu'une phrase indique : "Je suis tourné vers les autres et vers mon avenir". Un autre dessin s'amuse des décorations reçues à titre posthume avec un cercueil couvert de médailles, accompagné de ce slogan : "Je protège mon pays, je progresse dans la vie".

À lire aussi
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour une couverture exceptionnelle en hommage à Edward Enninful
Presse
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour...
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres désormais sans "contre-pouvoir interne"
Presse
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres...
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille Pascal Praud pour ses prises de position sur le climat
Presse
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille...
"Les Échos" : Mathieu Gallet nommé président du Conseil de surveillance, une première étape vers la sortie de crise ?
Presse
"Les Échos" : Mathieu Gallet nommé président du Conseil de surveillance, une...

Ces caricatures avaient provoqué l'indignation du chef d'état-major de l'armée de Terre, le général d'armée Thierry Burkhard, qui a publié samedi sur les réseaux sociaux une lettre ouverte adressée au directeur de la publication de "Charlie Hebdo", Riss. "Le temps du deuil de ces familles a été sali par des caricatures terriblement outrageantes dont votre journal a assuré la diffusion. Si l'indignation m'a d'abord gagné, c'est surtout une peine immense qui m'envahit en pensant au nouveau chagrin que vous infligez à ces familles déjà dans la souffrance. Une peine doublée d'une incompréhension profonde", avait ainsi écrit le haut gradé.

"L'ironie est souvent mal acceptée quand elle touche les moments les plus dramatiques de l'existence"

Quelques jours après la publication de cette lettre, Riss, directeur de "Charlie Hebdo" se fend à son tour d'une missive publique, relayée par le dessinateur Biche sur les réseaux sociaux et adressée à Thierry Burkhard. Riss débute cette lettre en adressant ses condoléances aux familles des treize victimes. "Les dessins (...) publiés cette semaine sont dans la veine de ceux que nous diffusons habituellement. Ils étaient crus et mettaient en scène sans ménagement la dureté du dessin militaire confronté à la mort" écrit Riss, reconnaissant que "l'ironie est souvent mal acceptée quand elle touche les moments les plus dramatiques de l'existence".

"Souvent, dans le passé, notre journal fut critiqué, et le sera probablement encore, pour son ton irrévérencieux" élude-t-il alors que "Charlie Hebdo" est connu pour son anti-militarisme de longue date. "Cependant, je tenais à vous dire que nous sommes conscients du travail effectué par les soldats français pour lutter contre le terrorisme (...) Ces dessins n'avaient pas pour but de douter de leur courage et de leur détermination" temporise Riss tout en estimant que "Charlie" doit "rester fidèle à son esprit satirique, parfois provocateur". "Cela ne signifie nullement qu'il mésestime le dévouement de ceux qui se battent pour défendre les valeurs au service de tous" conclut le patron du journal endeuillé, en janvier 2015, par une attaque terroriste qui a couté la vie à 12 personnes.

l'info en continu
Netflix : 24 heures après sa sortie, ce thriller implacable et déconseillé aux moins de 16 ans s'impose partout sur la planète
SVOD
Netflix : 24 heures après sa sortie, ce thriller implacable et déconseillé aux...
"LOL : qui rit, sort !" : Prime Video annonce une saison 5 et un nouveau spin-off "délocalisé dans la vraie vie"
SVOD
"LOL : qui rit, sort !" : Prime Video annonce une saison 5 et un nouveau spin-off...
"Le nounou" : Booder devient un baby-sitter pas comme les autres dans une nouvelle fiction ce soir TF1
TV
"Le nounou" : Booder devient un baby-sitter pas comme les autres dans une nouvelle...
Audiences : BFMTV boostée par la visite sous extrême tension d'Emmanuel Macron au Salon de l'agriculture ce week-end
Audiences
Audiences : BFMTV boostée par la visite sous extrême tension d'Emmanuel Macron au...
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les agriculteurs après la venue mouvementée d'Emmanuel Macron au salon de l'agriculture
Radio
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les...
Audiences replay : "Danse avec les stars" 2024 signe le plus gros rattrapage historique de la marque à J+7
Audiences
Audiences replay : "Danse avec les stars" 2024 signe le plus gros rattrapage...