"Des chiffres et des lettres" : Récit d'une folle semaine avant une rentrée décisive pour l'avenir du jeu de France 3

Partager l'article
Vous lisez:
"Des chiffres et des lettres" : Récit d'une folle semaine avant une rentrée décisive pour l'avenir du jeu de France 3
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
La bande-annonce de l'arrivée le week-end sur France 3 du jeu "Des chiffres et des lettres". © © Gilles GUSTINE / FTV 2016
Peu habitué à faire parler de lui, le jeu de la Trois traverse actuellement une forte zone de turbulences. Puremedias.com revient sur les dates clés qui ont marqué la rentrée de la deuxième plus vieille émission de la télévision française.

Le feuilleton de l'été. Laurent Romejko l'ignorait au moment de l'enregistrement de l'émission. Mais un peu avant 17h ce vendredi 26 août, le jeu "Des chiffres et des lettres" - qu'il anime en quotidienne depuis 1992 - a définitivement quitté, comme si de rien n'était, la grille semaine de France 3.

Aucun "mot de la fin" - pour reprendre le nom de l'ultime épreuve du programme - n'a ainsi été prononcé par l'animateur. Le jeu avait pourtant fêté début 2022 ses cinquante ans de présence en quotidienne à l'antenne... Cette dernière historique, dénuée de solennité, d'humanité, presque sans saveur, constitue le dernier acte d'une semaine complètement folle pour l'émission, qui joue déjà son avenir.

À lire aussi
Laurie Delhostal se met en retrait de la télévision pour soigner un cancer
TV
Laurie Delhostal se met en retrait de la télévision pour soigner un cancer
Alessandra Sublet décroche un rôle dans un film pour Netflix
TV
Alessandra Sublet décroche un rôle dans un film pour Netflix
"Ce n'est pas Adil Rami !" : Raphaël Varane se moque de son ancien coéquipier en conférence de presse
TV
"Ce n'est pas Adil Rami !" : Raphaël Varane se moque de son ancien coéquipier en...
L'improbable duplex de Jacques Vendroux habillé en qatari depuis un kebab pour CNews
TV
L'improbable duplex de Jacques Vendroux habillé en qatari depuis un kebab pour CNews

19 août : Sort scellé

Désormais, les prochains rendez-vous avec le jeu de la Trois sont fixés les samedi 3 et dimanche 4 septembre à 17h15, comme le fait deviner au cours d'un faux "coup de lettres", diffusé dans la foulée du générique de fin, la voix d'Arielle Boulin-Prat. Une bande-annonce des plus surprenantes au regard de l'ambiance lourde qui règne autour du jeu depuis l'interview accordée par France Télévisions au "Parisien" une semaine plus tôt.

Le vendredi 19 août, le groupe public, par la voix de sa directrice des divertissements et des jeux, Alexandra Redde-Amiel, a confié en effet qu'un désaccord contractuel avec Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard - autour du passage de cinq à deux émissions par semaine - a mis un terme soudain à leur collaboration.

"Nous ne nous sommes pas mis d'accord et nous le regrettons", assure ainsi Alexandra Redde-Amiel. "Nous remercions Arielle et Bertrand pour la très belle page du jeu qu'ils ont écrite pendant tant d'années". Une longévité exceptionnelle s'il en est, Bertrand Renard a intégré le jeu il y a 47 ans, tandis qu'Arielle Boulin-Prat éclaire les candidats et les téléspectateurs de ses lumières depuis 1986.

22 août : Les arbitres sortent du silence

Sauf que le scénario de cette dernière page serait bien différent, à en croire les deux arbitres. Avec son comparse, l'as du calcul mental Bertrand Renard, l'amoureuse de la langue française a pris sa plus belle plume, le 22 août, pour dénoncer les "déclarations angéliques" d'Alexandra Redde-Amiel. Les deux amis qualifient la version des faits de leur ancienne patronne de "rose bonbon". Tous deux justifient leur silence initial - leur réaction a été publiée par l'AFP et "Le Parisien" trois jours après l'annonce de leur départ - par leur volonté de "digérer cette situation d'une rare violence".

Dans le détail, Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard expliquent que "ce qui est désigné pudiquement comme un 'désaccord contractuel' a surgi car France Télévisions a exigé une baisse de notre salaire de l'ordre de 60% et a refusé de nous accorder le CDI que nous avons eu l'outrecuidance de réclamer"', ironisent-ils.

Et les deux incarnants de révéler donc qu'ils sont en contrat à durée déterminée depuis leurs débuts dans "Des chiffres et des lettres", soit depuis 47 ans pour Bertrand Renard et depuis 36 ans pour Arielle Boulin-Prat. "Nous n'existons pas alors que nous sommes tous les jours à l'antenne. Cette régularisation nous a été sèchement refusée, sans explication. C'est inexplicable humainement avant de l'être juridiquement", peut-on encore lire dans ce communiqué.

23 août : Le début d'un inévitable bras de fer juridique ?

Le lendemain de cette contre-offensive, puremedias.com a appris, le 23 août, de la part de France Télévisions que les deux arbitres ont signé des CDD dit d'usage, c'est-à-dire renouvelable en fonction de la reconduction ou non dans la grille de l'émission à laquelle ils participent. Dans "Le Parisien" du 24 août, Me Juliette Mascart, avocate des deux comparses, assure que "des caisses entières" sont pleines de ces contrats. Or, poursuit-elle, "il est impossible de pourvoir un emploi de manière permanente avec ce type de contrats".

Une argumentation à rebours de celle de France Télévisions, qui défend que "le recours à ces contrats est autorisé et pratiqué par l'ensemble de la profession" et certifie que "Madame Boulin-Prat et Monsieur Renard ont travaillé environ 35 à 40 jours par an, regroupés en 6 à 8 sessions. Ils n'ont donc pas collaboré dans les conditions d'un CDI à temps plein". CDI, enfonce le clou France Télévisions, qu'ils n'auraient par ailleurs "jamais sollicités". Dans "Le Parisien", Juliette Mascart s'insurge à nouveau : "Faux, Bertrand Renard aurait demandé un passage en CDI dès 2003".

En revanche, "il leur a été proposé une augmentation de leur cachet pour compenser une part significative de la baisse du nombre d'émissions (et de leurs revenus de l'ordre de 60%, selon les intéressés, ndlr). Madame Boulin-Prat et Monsieur Renard l'ont refusée", contextualise le groupe audiovisuel dirigé par Delphine Ernotte. Faute d'accord, les deux parties pourraient se retrouver aux prud'hommes.

Septembre 2022 : Une rentrée en deux temps pour le jeu

D'ici là, le jeu de France 3 est donc attendu le samedi 3 septembre à 17h15. Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard seront de la partie les deux premiers week-ends. Les émissions ayant déjà été tournées avant ces rebondissements en coulisses, le duo risque d'être privé d'adieux à leurs téléspectateurs.

Une nouvelle formule avec deux nouveaux arbitres - l'ancien candidat Stéphane Crosnier et une professeure de lettres, selon "Télé Loisirs" - prendra le relais dès le samedi 17 septembre. De quoi chambouler encore un peu plus les habitudes des fidèles et de mettre plus que jamais le jeu en danger...

Des chiffres et des lettres
Des chiffres et des lettres
"Virée en visio en 10 minutes" : Arielle Boulin-Prat dévoile les conditions de son départ des "Chiffres et des lettres"
"Des chiffres et des lettres" : Qui sont les remplaçants de Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat ?
"Ils n'ont jamais sollicité de CDI" : France Télévisions répond à Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat
Voir toute l'actualité sur Des chiffres et des lettres
Autour de Des chiffres et des lettres
l'info en continu
Le live nocturne d'Amine complètement dingue cartonne sur Twitch
Audiences
Le live nocturne d'Amine complètement dingue cartonne sur Twitch
Laurie Delhostal se met en retrait de la télévision pour soigner un cancer
TV
Laurie Delhostal se met en retrait de la télévision pour soigner un cancer
Audiences : Record historique aux Etats-Unis pour un match de football !
Audiences
Audiences : Record historique aux Etats-Unis pour un match de football !
"Tous en cuisine" : Cyril Lignac revient avec ses "menus de fêtes" aujourd'hui
Programme TV
"Tous en cuisine" : Cyril Lignac revient avec ses "menus de fêtes" aujourd'hui
Sébastien Thoen : "Vincent Bolloré est comme nous, il n'en a rien à foutre"
Interview
Sébastien Thoen : "Vincent Bolloré est comme nous, il n'en a rien à foutre"
Alessandra Sublet décroche un rôle dans un film pour Netflix
TV
Alessandra Sublet décroche un rôle dans un film pour Netflix