"Ils n'ont jamais sollicité de CDI" : France Télévisions répond à Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat

Partager l'article
Vous lisez:
"Ils n'ont jamais sollicité de CDI" : France Télévisions répond à Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
La bande-annonce de l'arrivée du jeu "Des chiffres et des lettres" sur France 3 le week-end © Gilles GUSTINE / FTV 2016
Le groupe public répond aux deux piliers du jeu "Des chiffres et des lettres" au lendemain de la parution d'un communiqué dans lequel ils s'étonnaient que France Télévisions ait refusé la transformation de leur contrat en CDI.

Une rupture en mauvais termes. Le feuilleton autour du changement de programmation de "Des chiffres et des lettres" continue. A compter du vendredi 26 août, le jeu de France 3 quittera sa case quotidienne, en ouverture du marathon de jeux de l'après-midi ("Des chiffres et des lettres", "Slam" et "Questions pour un champion"), pour atterrir le samedi suivant - le 3 septembre - dans la grille du week-end. Ce changement de programmation s'accompagnera dans les prochaines semaines d'une nouvelle formule, à laquelle ne prendront pas part deux des piliers de l'émission, Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard.

À lire aussi
Laurent Ruquier prépare une émission spéciale "On n'demande qu'à en rire" sur Paris Première
TV
Laurent Ruquier prépare une émission spéciale "On n'demande qu'à en rire" sur...
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
TV
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
Eric Naulleau écarté de Paris Première ?
TV
Eric Naulleau écarté de Paris Première ?
Mouloud Achour : "La censure des GAFA est plus grave que sur Canal+"
TV
Mouloud Achour : "La censure des GAFA est plus grave que sur Canal+"

Un désaccord contractuel : une formule qui ne passe pas

Depuis la révélation du départ des deux arbitres du jeu dans l'édition du "Parisien" du 19 août, la tension n'est pas retombée en coulisses. Les deux parties s'affrontent par communiqués interposés sur les raisons pour lesquelles les négociations n'ont pas abouti. En effet, en découvrant la déclaration d'Alexandra Redde-Amiel, patronne des divertissements et des jeux à France Télévisions, qui résumait leur départ à un désaccord contractuel, le sang des deux experts n'a fait qu'un tour.

"Ce qui est désigné pudiquement comme un 'désaccord contractuel' a surgi car France Télévisions a exigé une baisse de notre salaire de l'ordre de 60% et a refusé de nous accorder le CDI que nous avons eu l'outrecuidance de réclamer", ont ironisé ce lundi soir dans un communiqué les deux incarnants, en contrat à durée déterminée depuis leurs débuts dans "Des chiffres et des lettres", soit depuis 47 ans pour Bertrand Renard et depuis 36 ans pour Arielle Boulin-Prat.

Sollicité par puremedias.com, le groupe France Télévisions a apporté de nouvelles précisions ce mardi soir. "Madame Arielle Boulin-Prat et Monsieur Bertrand Renard, animateurs de cette émission engagés en CDD d'usage, ont refusé de poursuivre leur collaboration dans les nouvelles conditions qui leur étaient proposées", persiste France Télé. "De nombreux échanges ont en effet eu lieu dès le mois de juin avec Madame Boulin-Prat et Monsieur Renard, s'agissant de la nouvelle programmation de l'émission et de leur situation. Il leur a été proposé une augmentation de leur cachet pour compenser une part significative de la baisse du nombre d'émissions. Madame Boulin-Prat et Monsieur Renard l'ont refusée", contextualise ensuite le groupe audiovisuel dirigé par Delphine Ernotte.

Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard "n'ont pas collaboré dans les conditions d'un CDI à temps plein"

Et France Télévisions de confirmer "qu'en tant qu'animateurs, Madame Arielle Boulin-Prat et Monsieur Bertrand Renard ont été engagés dans le cadre de contrats à durée déterminée d'usage". "Le recours à ce type de contrats est autorisé et pratiqué par l'ensemble de la profession. Cela tient au fait que la reconduction d'une émission dans une grille est réinterrogée chaque année. Madame Boulin-Prat et Monsieur Renard ont travaillé environ 35 à 40 jours par an, regroupés en 6 à 8 sessions. Ils n'ont donc pas collaboré dans les conditions d'un CDI à temps plein", se justifie le service public. Qui conclut en précisant que "ces modalités contractuelles ont été reconduites d'année en année d'un commun accord. Madame Boulin-Prat et Monsieur Renard n'ont auparavant jamais sollicité de CDI".

Des chiffres et des lettres
Des chiffres et des lettres
"Virée en visio en 10 minutes" : Arielle Boulin-Prat dévoile les conditions de son départ des "Chiffres et des lettres"
"Des chiffres et des lettres" : Qui sont les remplaçants de Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat ?
"Des chiffres et des lettres" : Récit d'une folle semaine avant une rentrée décisive pour l'avenir du jeu de France 3
Voir toute l'actualité sur Des chiffres et des lettres
Autour de Des chiffres et des lettres
l'info en continu
Audiences access 20h : "Samedi d'en rire - La quotidienne" proche du million d'adeptes de Jean-Luc Lemoine
Audiences
Audiences access 20h : "Samedi d'en rire - La quotidienne" proche du million...
Audiences access 19h : "Un dîner presque parfait" en forme, "C à vous" ne remonte pas
Audiences
Audiences access 19h : "Un dîner presque parfait" en forme, "C à vous" ne remonte...
Audiences : Quel score pour "Vendredi, tout est permis avec Arthur - Mission spatiale" ?
Audiences
Audiences : Quel score pour "Vendredi, tout est permis avec Arthur - Mission...
Laurent Ruquier prépare une émission spéciale "On n'demande qu'à en rire" sur Paris Première
TV
Laurent Ruquier prépare une émission spéciale "On n'demande qu'à en rire" sur...
Cartman : Son émission intégralement dirigée par ChatGPT aujourd'hui sur Fun Radio
Radio
Cartman : Son émission intégralement dirigée par ChatGPT aujourd'hui sur Fun Radio
Formule 1 : Canal+ condamnée pour ne pas avoir flouté des marques de tabac et de vapotage
Justice
Formule 1 : Canal+ condamnée pour ne pas avoir flouté des marques de tabac et de...