"Désenchantée" : Que pensent les critiques de la nouvelle série de Matt Groening sur Netflix ?

Partager l'article
Vous lisez:
"Désenchantée" : Que pensent les critiques de la nouvelle série de Matt Groening sur Netflix ?
Le trailer de "Désenchantée" sur Netflix © Netflix
Netflix a mis en ligne ce vendredi les 10 premiers épisodes de sa nouvelle série d'animation signée par le créateur des "Simpson".

Avec Matt Groening, l'animation se conjugue à tous les temps. Le présent avec "Les Simpson", dont la 30e saison est attendue à la rentrée sur la Fox et le futur avec la bien nommée "Futurama", qui s'est achevée en 2013 après sept saisons. Cette fois, le créateur s'est laissé convaincre par Netflix, qui a voulu lui donner carte blanche pour qu'une nouvelle série à sa mesure voit le jour. Elle s'appelle "Désenchantée" et les dix épisodes de la première saison sont en ligne depuis ce vendredi.

À lire aussi
"Tout le monde veut prendre sa place" : Laurence Boccolini émue après l'élimination du champion Samuel
TV
"Tout le monde veut prendre sa place" : Laurence Boccolini émue après...
Michou en retard sur France Inter : Sonia Devillers débute son émission sans invité
TV
Michou en retard sur France Inter : Sonia Devillers débute son émission sans...
Zemmour grimé en Hitler : Pascal Praud dénonce la blague "antisémite" de Charline Vanhoenacker
TV
Zemmour grimé en Hitler : Pascal Praud dénonce la blague "antisémite" de Charline...
"The Artist" : Après le flop du lancement, Nagui mise sur une édition resserrée samedi sur France 2
TV
"The Artist" : Après le flop du lancement, Nagui mise sur une édition resserrée...

Un trio atypique

Une fois n'est pas coutume, le personnage principal est une jeune femme, la princesse Bean, qui vit dans le royaume médiéval déliquescent de Dreamland où elle est connue pour son goût pour la bouteille et les jeux d'argent. Le jour où son père, le roi, décide de la marier de force, elle s'enfuit avec ses compagnons, Luci, son démon personnel qui va la pousser au vice et Elfo, son compagnon elfe bagarreur. En chemin, le trio loufoque va rencontrer des ogres, des farfadets, des harpies, des lutins, des trolls et également des morses. Particularité de la série par rapport aux autres productions de Matt Groening, les épisodes se suivent dans un ordre chronologique, avec une trame principale qui court sur l'ensemble de la saison.

Les critiques, qui n'ont pas vu le même nombre d'épisodes et pas forcément dans l'ordre, se montrent partagées sur cette nouvelle production. Les sites américains saluent la qualité du doublage, assuré dans la version originale par Abbi Jacobson, Nat Faxon et Eric Andre. "Variety" apprécie l'influence visible des "Monty Python", mais déplore que la série passe plus de temps à conter le voyage des héros qu'à exploiter leur potentiel comique. "The Hollywood Reporter" avoue de son côté ne pas avoir compris la direction que voulait prendre la série, qui aborde en toile de fond les thèmes du féminisme et des rapports homme/femme sans vraiment entrer dans le vif du sujet.

"Pas un chef-d'oeuvre instantané"

Côté sites français et francophones, pour "Première", "Désenchantée" souffre de la comparaison avec les séries existantes et "peine à imposer son ton politiquement incorrect". "Pour autant, 'Désenchantée' n'a rien d'un total désenchantement. L'animation magnifique, dans le plus pur style Groening, nous emmène dans un monde plein de couleurs et de bonnes idées, qu'on prend vraiment plaisir à découvrir". Et le site de conclure, indulgent : "'Les Simpson' non plus ne se sont pas faits en une saison". "Ecran Large" est sur la même longueur d'onde : "Pas un chef-d'oeuvre instantané donc, mais une très belle promesse".

Pour "Le Devoir" en revanche, la nouvelle série de Matt Groening doit revoir sa copie. "Les fidèles de la bande à Homer qui s'attendent à de la satire sociale bien acide seront sans doute déçus par cette comédie d'animation médiévale et fantastique aux accents féministes, qui détourne les clichés des contes traditionnels sans complètement les éviter et qui fait plus sourire que rigoler", affirme le site canadien. "Pure Break" invite le créateur des "Simpson" à s'emparer au plus vite de la liberté de ton qui lui est offerte sur Netflix. "La série n'exploite absolument pas son potentiel et semble avancer avec le frein à main", observent nos confrères, tout en ajoutant : "Matt Groening doit s'inspirer de son héroïne et envoyer balader les codes qu'il s'est imposés au fil des années".

"Encore loin du show révolutionnaire qu'annonçait Netflix"

Enfin, "Le Figaro" a pris plaisir à regarder "Désenchantée", mais a bien conscience de ses faiblesses : "On s'amuse, on esquisse quelques sourires et on reconnaît bien l'influence du film 'Monty Python, sacré Graal'. La série reste malgré tout encore loin du show révolutionnaire qu'annonçait Netflix (..) Dotée d'un excellent potentiel, (elle) a quelques imperfections qui mériteraient d'être corrigées dans une éventuelle saison 2".

l'info en continu
"Tout le monde veut prendre sa place" : Laurence Boccolini émue après l'élimination du champion Samuel
TV
"Tout le monde veut prendre sa place" : Laurence Boccolini émue après...
Julien Cazarre sur Canal+ : "Ils se sont servis de moi pour faire une saignée dans le service des sports"
Radio
Julien Cazarre sur Canal+ : "Ils se sont servis de moi pour faire une saignée dans...
La ministre Elisabeth Moreno dénonce la Une "abjecte" de "Causeur" sur le "Grand remplacement"
Politique
La ministre Elisabeth Moreno dénonce la Une "abjecte" de "Causeur" sur le "Grand...
L'intégrale des films "James Bond" disponible dès le vendredi 24 septembre sur Salto
SVOD
L'intégrale des films "James Bond" disponible dès le vendredi 24 septembre sur...
"Danse avec les stars" : TF1 lance la saison 11 ce soir
Programme TV
"Danse avec les stars" : TF1 lance la saison 11 ce soir
Michou en retard sur France Inter : Sonia Devillers débute son émission sans invité
TV
Michou en retard sur France Inter : Sonia Devillers débute son émission sans...