"Désinfox Coronavirus" : Le SNJ dépose un recours devant le Conseil d'Etat contre le site du gouvernement

Partager l'article
Vous lisez:
"Désinfox Coronavirus" : Le SNJ dépose un recours devant le Conseil d'Etat contre le site du gouvernement
Le Conseil d'Etat
Le Conseil d'Etat © Abaca
Pour les journalistes, ce nouveau service risque d'entraîner une confusion dans l'esprit du public.

C'est l'initiative gouvernementale qui fait grincer des dents les journalistes. Il y a quelques jours, le gouvernement a lancé sur son site une page dédiée baptisée "Désinfox Coronavirus", destinée à agréger des articles en provenance de plusieurs médias pour lutter contre la propagation de fake news en cette période de crise sanitaire. "Des sources d'informations sûres et vérifiées", comme l'a résumé la porte-parole Sibeth Ndiaye sur Twitter. Problème, les médias, qu'ils soient présents sur ce site ou pas, sont vent debout contre cette initiative. Ce week-end, une trentaine de sociétés de journalistes a signé une tribune pour rappeler que "la presse française est indépendante de l'Etat et du pouvoir politique" et demander la suppression de cette rubrique.

À lire aussi
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

"Une ingérence manifeste dans la liberté de la presse"

Lundi, le Syndicat national des journalistes est allé encore plus loin puisque, comme l'annonce l'AFP, un recours en urgence a été déposé devant le Conseil d'Etat pour exiger cette suppression. Le SNJ juge qu'il s'agit là d'une "atteinte grave et manifestement illégale portée aux principes de pluralisme dans l'expression des opinions et de neutralité des autorités publiques". Dénonçant une "ingérence manifeste des autorités publiques dans la liberté de presse", le syndicat pointe en substance que cela peut entraîner chez les lecteurs "de la suspicion quant aux relations entre la presse et le monde politique".

Sibeth Ndiaye est revenue sur ce sujet sensible samedi dernier à l'issue du Conseil des ministres pour rappeler que "le gouvernement travaille à garantir à l'ensemble de nos concitoyens l'accès aux informations les plus fiables possibles, en temps réel". La porte-parole du gouvernement a également précisé que l'Etat ou le gouvernement ne choisissent "en aucun cas" les articles de presse et souligné que la rubrique "Désinfox Coronavirus" a "vocation à être supprimée une fois la crise terminée". Avec son recours, le Syndicat national des journalistes est bien décidé à accélérer ce calendrier encore incertain.

Sur le même thème
l'info en continu
TikTok bannit à son tour Dieudonné de sa plateforme
Internet
TikTok bannit à son tour Dieudonné de sa plateforme
"Une saison au zoo" : La saison 12 démarre le 31 août sur France 4
Programme TV
"Une saison au zoo" : La saison 12 démarre le 31 août sur France 4
Qui sont les acteurs les mieux payés en 2020 ?
Cinéma
Qui sont les acteurs les mieux payés en 2020 ?
"Le Prince de Bel-Air" : Un remake produit par Will Smith en préparation
Séries
"Le Prince de Bel-Air" : Un remake produit par Will Smith en préparation
"La garçonne" : La série événement avec Laura Smet arrive le 31 août sur France 2
Programme TV
"La garçonne" : La série événement avec Laura Smet arrive le 31 août sur France...
"Alex Hugo" de retour le 2 septembre sur France 2
Programme TV
"Alex Hugo" de retour le 2 septembre sur France 2
Vidéos Puremedias