"Je ne comprends pas où est le sujet" : Aurore Bergé défend son arrivée au conseil d'administration de France Télé

Partager l'article
Vous lisez:
"Je ne comprends pas où est le sujet" : Aurore Bergé défend son arrivée au conseil d'administration de France Télé
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Duel à distance entre Aurore Bergé et la Nupes à l'Assemblée nationale © Abaca
Aurore Bergé, cheffe des députés Renaissance à l'Assemblée nationale, a été récemment nommée au conseil d'administration de France Télévisions. Les syndicats dénoncent une "reprise en main politique".

Elle ne comprend pas l'émoi des syndicats de France Télévisions. Fin septembre, la députée Aurore Bergé, patronne des députés Renaissance, le parti présidentiel, a été nommée au conseil d'administration du groupe audiovisuel public. Un poste qui revenait en temps normal au président de la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, commission dont elle fait partie et où officie actuellement à sa tête la députée Horizons Isabelle Rauch. L'autre siège de représentant du Parlement au sein du conseil d'administration est d'ailleurs occupé par Laurent Lafon, président de la commission culture du Sénat.

À lire aussi
Taxé d''ordure antisémite' sur Radio J, Jean-Luc Mélenchon attaque en justice la radio juive et le journaliste Frédéric Haziza
Politique
Taxé d''ordure antisémite' sur Radio J, Jean-Luc Mélenchon attaque en justice la...
Rachida Dati qualifiée de "petite beurette" par Yves Thréard : Leïla Kaddour "consternée", Aïda Touihri fustige "une analyse de caniveau"
Politique
Rachida Dati qualifiée de "petite beurette" par Yves Thréard : Leïla Kaddour...
"Nous espérons que Slimane aura plus de chance" : Emmanuel Macron évoque les mauvais classements de la France à l'Eurovision
Politique
"Nous espérons que Slimane aura plus de chance" : Emmanuel Macron évoque les...
"Au vu de l'émoi suscité..." : Compagne d'un conseiller de Gabriel Attal, la cheffe du service politique du "Monde" quitte ses fonctions
Politique
"Au vu de l'émoi suscité..." : Compagne d'un conseiller de Gabriel Attal, la...

"Je ne comprends pas qu'on fasse ce choix-là"

L'arrivée d'Aurore Bergé a suscité l'inquiétude de l'intersyndicale de France Télévisions, qui a dénoncé dans un communiqué daté du 4 octobre "une volonté de reprise en main politique" qualifiée de "claire et nette" de la part de "la Macronie". Pour les syndicats, cette nomination pose question dans un contexte de suppression de la redevance, déjà à même selon eux de mettre en péril l'indépendance du service public. Même dans le camp de Renaissance, le choix d'Aurore Bergé interroge. Céline Calvez, députée des Hauts-de-Seine sous la bannière présidentielle et membre de la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, a ainsi confié à nos confrères de "L'opinion" : "Je ne comprends pas qu'on fasse ce choix-là".

Aurore Bergé a donc décidé de réagir à ce début de polémique ce week-end auprès de l'Agence France-Presse. "Je ne comprends absolument pas où est le sujet", a-t-elle assuré. Et de compléter, tout en défendant son parcours : "C'est un poste au conseil d'administration qui revient à la majorité et qui a été attribué à la députée la plus engagée sur les questions audiovisuelles. J'ai été rapporteure des projets de loi sur le sujet. J'ai porté l'amendement sur l'enjeu de compensation de la suppression de la contribution audiovisuelle publique pour garantir des moyens pérennes".

De leur côté, les syndicats de France Télévisions se sont fait fort de rappeler dans leur communiqué du 4 octobre : "Depuis dix ans, dix-sept pays européens ont modifié le financement de leurs médias publics en les basculant complètement ou partiellement sur les budgets de l'Etat. (...) Dans tous les cas les ressources de l'audiovisuel public ont systématiquement été diminuées".

France Télévisions
France Télévisions
QR codes dans le "20 Heures" de France 2, sources, temps de parole... France Télévisions joue la carte de la transparence de l'information
Colère des agriculteurs : France Télévisions bouscule ses grilles et ses programmes dès ce lundi
"Plutôt que d'inventer..." : La direction de France Télévisions charge TF1 et le lancement de la matinale de Bruce Toussaint
Show en direct, présentateurs, feu d'artifice... Que prépare France Télévisions pour la soirée du 31 décembre sur France 2 ?
Voir toute l'actualité sur France Télévisions
Autour de France Télévisions
  • France 3
  • François Hollande
  • David Pujadas
  • Alessandra Sublet
  • Stéphane Bern
  • N'oubliez pas les paroles
  • Bruce Toussaint
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Jean-Luc Reichmann
  • France 5
  • Frédéric Lopez
  • Dany Boon
  • Tout le monde veut prendre sa place
  • Taratata
  • Bruno Guillon
l'info en continu
"Je frissonne..." : Bouleversée par un invité, Faustine Bollaert finit en larmes dans "Ça commence aujourd'hui" sur France 2
TV
"Je frissonne..." : Bouleversée par un invité, Faustine Bollaert finit en larmes...
"Les téléspectateurs de 'Sur le front' n'ont pas l'impression de se faire engueuler" : Hugo Clément décrypte le succès de son émission sur France 5
Interview
"Les téléspectateurs de 'Sur le front' n'ont pas l'impression de se faire...
CNews crée la polémique puis "présente ses excuses" après avoir associé "avortement" et "mortalité", l'Arcom saisie
TV
CNews crée la polémique puis "présente ses excuses" après avoir associé...
"Je ne vais pas m'excuser..." : Keiona ("Drag Race France") répond cash aux critiques sur sa présence dans "Danse avec les stars"
TV
"Je ne vais pas m'excuser..." : Keiona ("Drag Race France") répond cash aux...
QR codes dans le "20 Heures" de France 2, sources, temps de parole... France Télévisions joue la carte de la transparence de l'information
TV
QR codes dans le "20 Heures" de France 2, sources, temps de parole... France...
Netflix : 24 heures après sa sortie, ce thriller implacable et déconseillé aux moins de 16 ans s'impose partout sur la planète
SVOD
Netflix : 24 heures après sa sortie, ce thriller implacable et déconseillé aux...