"L'Emission Politique" : Le PS "regrette" le choix de Jean-Luc Mélenchon en contradicteur

Partager l'article
Vous lisez:
"L'Emission Politique" : Le PS "regrette" le choix de Jean-Luc Mélenchon en contradicteur
Léa Salamé
Léa Salamé © GUYON Nathalie
Ce jeudi, France 2 diffuse le premier numéro de la saison de son émission politique, dont Edouard Philippe est l'invité.

Le PS ramène sa fraise. Ce jeudi, Léa Salamé présentera le premier numéro de la saison de "L'Emission Politique" sur France 2. Pour cette nouvelle version sans David Pujadas, ni Charline Vanhoenacker et Karim Rissouli, le programme recevra Edouard Philippe. La présentatrice sera entourée des journalistes François Lenglet, Nathalie Saint-Cricq et Jean-Baptiste Marteau.

À lire aussi
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1

"Il est temps de cesser d'alimenter ce petit jeu"

Lors de cette première, le chef du gouvernement aura face à lui comme contradicteur le leader de la France insoumise, Jean-Luc Melenchon. Ce choix d'unique débatteur politique a vivement agacé le Parti socialiste, qui s'est fendu d'un communiqué contre France 2. "Le PS regrette ce choix qui participe à installer l'idée qu'il n'y aurait qu'une seule opposition dans le pays, une seule manière de s'opposer, une seule voix pour la porter", déclare le parti, soulignant "refuser de réduire la vie démocratique à la perspective de ce face-à-face en vase clos".

De plus, l'ancien parti de Benoît Hamon ajoute qu'il "est temps de cesser d'alimenter ce petit jeu d'une majorité qui choisit son opposition" et "d'une opposition qui se rêve unique et solitaire". "Ce duel ne promet qu'un objectif, instaura un Yalta politique liquider les forces politiques", poursuit le communiqué du PS, annonçant "un face-à-face 'musclé', à la mesure des invectives que les deux camps se jettent à la face depuis des semaines". Le Parti socialiste conclut : "Les audiences devraient y gagner ce que la qualité du débat démocratique y perdra."

Sur le même thème
l'info en continu
"Les enquêtes du commissaire Van der Valk" démarre le 23 août sur France 3
Programme TV
"Les enquêtes du commissaire Van der Valk" démarre le 23 août sur France 3
"Le silence de l'eau" : Une nouvelle série italienne ce soir sur France 3
Programme TV
"Le silence de l'eau" : Une nouvelle série italienne ce soir sur France 3
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Axel Duroux (Endemol, RTL, TF1) prend la tête d'EuropaCorp
Cinéma
Axel Duroux (Endemol, RTL, TF1) prend la tête d'EuropaCorp
Audiences samedi : Jean-Baptiste Marteau réduit l'écart avec Audrey Crespo-Mara à 20h, "50' inside" au plus bas
TV
Audiences samedi : Jean-Baptiste Marteau réduit l'écart avec Audrey Crespo-Mara à...
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
Vidéos Puremedias