"L'Obs" : Les journalistes dénoncent un "profond malaise" au sein de la rédaction

Partager l'article
Vous lisez:
"L'Obs" : Les journalistes dénoncent un "profond malaise" au sein de la rédaction
"L'Obs".
"L'Obs".
Le journal "Libération" publie aujourd'hui un texte rédigé par la société des rédacteurs de "L'Obs".

Rien ne va plus à "L'Obs". Après la motion de défiance largement votée à l'encontre de Matthieu Croissandeau, la société des rédacteurs signe aujourd'hui une tribune dans Libération pour dénoncer "le profond malaise" qui règne au sein du journal. Ils dénoncent le "limogeage brutal" de deux adjoints de la rédaction, Pascal Riché et Aude Lancelin.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

"Cette mesure qu'il a qualifiée de purement managériale est sans précédent dans l'histoire du journal. Elle est d'autant plus violente que la direction ne parvient toujours pas à l'expliquer. S'agit-il de motifs politiques, comme nos confrères s'en sont fait l'écho ?", s'interrogent-ils. Ils demandent à la direction "d'interrompre cette procédure de licenciement" et de "garantir l'indépendance et les moyens d'une stratégie".

l LIRE La tribune publiée dans Libé

Quelle ligne pour "L'Obs" ?

La semaine dernière, lors d'un conseil de surveillance, Matthieu Croissandeau a été confirmé dans ses fonctions par Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, qui sont propriétaires du titre depuis janvier 2014. Pourtant, la nouvelle formule lancée en octobre 2014 n'a pas trouvé son public. Les ventes du journal ont continué de fortement s'éroder avec 383.800 exemplaires (diffusion France payée) au premier trimestre, contre 503.400 en 2012 ! Matthieu Croissandeau a promis "d'adapter" sa formule pour inverser la tendance.

Le trio BNP est satisfait de voir les pertes de "L'Obs" fortement réduites avec 2 millions d'euros de pertes en 2015 contre 8 millions en 2013, grâce à une quarantaine de départs. Le titre devrait être à l'équilibre cette année. Le trio d'actionnaires serait également très satisfait de la ligne politique "ouverte 'à toutes les gauches'" mise en place par Croissandeau.

Sur le même thème
l'info en continu
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Interview
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
Sport
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
"Il faut renégocier ce contrat" : La Liga défend Mediapro dans son conflit avec la LFP
TV
"Il faut renégocier ce contrat" : La Liga défend Mediapro dans son conflit avec la...
Netflix : La future comédie de Dany Boon sur le confinement sortira directement sur la plateforme
SVOD
Netflix : La future comédie de Dany Boon sur le confinement sortira directement...
"Demain nous appartient" : TF1 diffuse exceptionnellement deux épisodes aujourd'hui
Séries
"Demain nous appartient" : TF1 diffuse exceptionnellement deux épisodes aujourd'hui
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 ce soir
Programme TV
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 ce soir
Vidéos Puremedias