"La République, c'est moi !" : Les images hallucinantes de la fureur de Jean-Luc Mélenchon dans "Quotidien"

Partager l'article
Vous lisez:
"La République, c'est moi !" : Les images hallucinantes de la fureur de Jean-Luc Mélenchon dans "Quotidien"
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quelle époque" à "L'heure des pros", en passant par "C ce soir", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Jean-Luc Mélenchon enrage au siège de la France insoumise. © TMC
Hier soir, "Quotidien" a diffusé des images surréalistes du leader de la France insoumise furieux face aux forces de l'ordre.

Une rage folle. Hier matin, les sièges du Parti de gauche et de la France insoumise, ainsi que le domicile parisien de Jean-Luc Mélenchon, ont été perquisitionnés par les forces de l'ordre dans le cadre de deux enquêtes préliminaires. Dans la soirée, sur TMC, "Quotidien" a diffusé des images surréalistes du député de la France insoumise et des parlementaires de son mouvement forçant l'entrée de leur siège perquisitionné. Ce matin, le Parquet de Paris a ouvert une procédure pour "menaces ou actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire et violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

À lire aussi
"Erica" : TF1 annonce le tournage de sa nouvelle fiction événement avec Julie de Bona et Grégory Fitoussi
TV
"Erica" : TF1 annonce le tournage de sa nouvelle fiction événement avec Julie de...
"Faites entrer l'accusé" bascule de RMC Story à RMC Découverte dès le dimanche 5 mai 2024
TV
"Faites entrer l'accusé" bascule de RMC Story à RMC Découverte dès le dimanche 5...
Netflix : 48h après sa sortie, ce jeu addictif menace déjà "Anthracite" et "Mon petit renne" au sommet du top
TV
Netflix : 48h après sa sortie, ce jeu addictif menace déjà "Anthracite" et "Mon...
"Intervilles" : France Télévisions décide de repousser (encore) le retour de l'émission culte
TV
"Intervilles" : France Télévisions décide de repousser (encore) le retour de...

"Enfoncez-moi cette porte"

Se rendant au siège de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon a été bloqué à la porte de ses locaux. "Enfoncez-moi cette porte. On va voir si on va m'empêcher de rentrer dans mon local. On n'est pas des voyous, on n'est pas des bandits. Ce n'est pas de la police ce que je suis en train de faire. Je fais ce que je veux", a lancé le député des Bouches-du-Rhône à un policier devant la porte du local. Enragé, il s'est mis à crier à quelques centimètres du visage du membre des forces de l'ordre : "Au nom de quoi vous m'empêchez de rentrer dans mon local. Qui vous a donné cet ordre ? Vous ne me touchez pas ! (...) Allez, faire votre travail de policier ! La République, c'est moi ! Poussez-vous de là !"

Le chef de file des Insoumis et des militants se sont alors mis à pousser avec leurs bras sur la porte pour l'ouvrir. "On va voir qui va avoir le dernier mot ici !", a-t-il lancé, avant de pénétrer dans son siège par une autre porte. Dans le local, un procureur et des policiers étaient en train de fouiller les pièces. Perturbé par l'entrée massive de militants Insoumis, un policier a immobilisé à terre l'un d'entre eux. "Vous vous calmez ! Vous êtes violent ! Vous l'avez étranglé ! Je suis député ! Vous allez arrêter ! Vous allez arrêter !", a crié le parlementaire Alexis Corbière.

"Touche moi pour voir"

Discutant avec le procureur, Jean-Luc Mélenchon a poussé le magistrat provoquant une intervention de la police. "Touche moi pour voir ! Touche moi ! Vous vous prenez pour qui ?", a balancé le leader de gauche, stoppé par un policier, qui lui a répondu, plus calmement : "Vous ne vous en prenez pas à un procureur, s'il vous plaît". "C'est un procureur, il ne fait pas la justice !", a lâché l'opposant à Emmanuel Macron. "Je ne prétends pas faire la justice. je veux simplement discuter calmement avec vous (...) On est dans le cadre de la loi", a répondu le procureur. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Quotidien
Quotidien
"C'est une règle qu'on applique à tous" : Fabrice Fries, le PDG de l'AFP, explique pourquoi l'agence ne qualifie pas le Hamas de terroriste
"Qui va nous enterrer ? " : Eric et Ramzy expliquent le concept de "Comedy Class" à Yann Barthès dans "Quotidien"
"Sa parole était libre sur ce plateau" : Julien Bellver répond à Mila qui affirme avoir été briefée avant son passage dans "Quotidien"
"Il regrette un peu, assume beaucoup" : Julien Bellver évoque dans "Quotidien" la venue de Quentin Bataillon dans "TPMP"
Voir toute l'actualité sur Quotidien
Autour de Quotidien
l'info en continu
"Erica" : TF1 annonce le tournage de sa nouvelle fiction événement avec Julie de Bona et Grégory Fitoussi
TV
"Erica" : TF1 annonce le tournage de sa nouvelle fiction événement avec Julie de...
"Faites entrer l'accusé" bascule de RMC Story à RMC Découverte dès le dimanche 5 mai 2024
TV
"Faites entrer l'accusé" bascule de RMC Story à RMC Découverte dès le dimanche 5...
Netflix : 48h après sa sortie, ce jeu addictif menace déjà "Anthracite" et "Mon petit renne" au sommet du top
TV
Netflix : 48h après sa sortie, ce jeu addictif menace déjà "Anthracite" et "Mon...
Céline Dion : Prime Video annonce la date de sortie du documentaire événement sur le combat contre la maladie de la chanteuse
Plateforme
Céline Dion : Prime Video annonce la date de sortie du documentaire événement sur...
"Intervilles" : France Télévisions décide de repousser (encore) le retour de l'émission culte
TV
"Intervilles" : France Télévisions décide de repousser (encore) le retour de...
"Toi tu fermes ta gueule" : Valérie Bénaïm recadre Gilles Verdez et provoque un énorme fou rire de Cyril Hanouna dans "Face à Hanouna"
TV
"Toi tu fermes ta gueule" : Valérie Bénaïm recadre Gilles Verdez et provoque un...