"Le Parisien" : Les journalistes dénoncent un traitement "partisan" et pro-gouvernement de la réforme des retraites

Partager l'article
Vous lisez:
"Le Parisien" : Les journalistes dénoncent un traitement "partisan" et pro-gouvernement de la réforme des retraites
Par Tom Kerkour Journaliste
Ayant grandi à l'heure où YouTube empiète sur le petit écran, Tom Kerkour savoure autant un épisode de "Cauchemar en cuisine" que du Joueur du Grenier. Captivé par le bouleversement des médias à l'ère digitale/numérique, il intègre la rédaction de Puremédias en décembre 2022.
Emmanuel Macron face aux lecteurs du "Parisien" : Le panel était-il composé de soutiens du Président ? © DR
Dans un communiqué interne, la Société des journalistes du titre déplore que les Unes et les grandes interviews soient réservées aux membres de l'exécutif ou des partisans de la réforme des retraites.

Pro-gouvernement, "Le Parisien" ? C'est ce que déplore la Société des journalistes (SDJ) du titre dans un communiqué interne daté du mercredi 29 mars. Le document, dont "Arrêts sur images" s'est fait l'écho et que puremedias.com a pu consulter, met en exergue les préoccupations de la rédaction dans cette séquence politique tendue. La SDJ s'est entretenue le mardi 28 mars avec Nicolas Charbonneau, le directeur de la rédaction du titre. Elle lui a fait part de ses craintes quant à un "traitement jugé partisan, sinon orienté (de la réforme des retraites) dans un journal traditionnellement respectueux de toutes les sensibilités républicaines et démocratiques".

À lire aussi
Bernard Arnault ("Le Parisien", "Les Échos"), entre en "négociations exclusives" avec Lagardère pour racheter "Paris Match"
Presse
Bernard Arnault ("Le Parisien", "Les Échos"), entre en "négociations exclusives"...
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour une couverture exceptionnelle en hommage à Edward Enninful
Presse
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour...
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres désormais sans "contre-pouvoir interne"
Presse
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres...
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille Pascal Praud pour ses prises de position sur le climat
Presse
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille...

Les tensions se cristallisent notamment autour de la question des Unes, la vitrine du quotidien. "Depuis plusieurs semaines, toutes les grandes interviews de Une avaient été faites soit avec des membres du gouvernement (Gabriel Attal, Elisabeth Borne, Gérald Darmanin, Olivier Dussopt, Bruno Le Maire), soit avec le chef du groupe LR au Sénat (Bruno Retailleau)", souligne la rédaction.

Les voix discordantes et opposées à ce texte "largement contesté dans l'opinion et au Parlement" n'ont pas droit à la même exposition. Malgré tout, le professionnalisme du service politique n'est pas remis en question. La SDJ et la direction ont admis qu'il ne s'agissait pas de "dérouler le tapis rouge" quel que soit la couleur politique de l'interviewé.

De son côté, Nicolas Charbonneau aurait "assumé ce déséquilibre" tout en se félicitant que "la séquence politique soit faite" dans leurs pages. Des propos retranscris par la SDJ. L'intéressé réfute cependant tout côté partisan.

Demande de suppression des éditos

49-3, manifestations, violences policières... La rédaction dit avoir toujours l'impression de prendre le parti de l'exécutif. Pour ce qui est des mobilisations, celles-ci sont jugées "sous-traitées" ou mal traitées, en prenant un angle "critique". Des plaintes similaires à celles des journalistes de France 3 qui se sont également rebellés plus tôt cette semaine.

"Enfin", la SDJ se dit "émue" des éditoriaux dans la grande majorité favorable à la réforme, ne respectant pas l'équilibre des opinions. "Une nouvelle fois, la SDJ ne peut que réclamer la suppression pure et simple de l'édito, relayant ainsi une demande ancienne et très forte de la rédaction". Une demande refusée dans la foulée par Nicolas Charbonneau. Hasard du calendrier, la SDJ qui s'émeut va faire (re)élire son (nouveau) bureau, ce jeudi 30 mars.

Le Parisien
Le Parisien
"Par hasard !" : Comment Jean-Pierre Nadir (M6) s'est retrouvé dans les lecteurs du "Parisien" face à Emmanuel Macron
Malaise au "Parisien" et aux "Échos", les journalistes s'inquiètent pour leur indépendance
"Le Parisien" : Jean-Michel Salvator écarté de la direction des rédactions du quotidien
Voir toute l'actualité sur Le Parisien
Autour de Le Parisien
l'info en continu
Les Enfoirés : Pour la première fois de son histoire, le spectacle au profit des Restos du coeur est disponible en streaming gratuit
TV
Les Enfoirés : Pour la première fois de son histoire, le spectacle au profit des...
Delphine Ernotte : "Je ne veux pas la mort de CNews"
TV
Delphine Ernotte : "Je ne veux pas la mort de CNews"
Audiences : Un mois après son lancement, quel bilan pour "Face à Hanouna" sur C8 ?
Audiences
Audiences : Un mois après son lancement, quel bilan pour "Face à Hanouna" sur C8 ?
Délocalisation au Trocadéro, retour des titulaires du JT : France Télévisions dévoile son dispositif pendant les Jeux Olympiques de Paris
TV
Délocalisation au Trocadéro, retour des titulaires du JT : France Télévisions...
Audiences février 2024 : BFMTV sauve in extremis sa place de leader, CNews s'envole et signe son record historique
Audiences
Audiences février 2024 : BFMTV sauve in extremis sa place de leader, CNews...
"Elle doit suivre des examens de contrôle" : Marie-Sophie Lacarrau encore absente du "13 Heures" de TF1 cette semaine
TV
"Elle doit suivre des examens de contrôle" : Marie-Sophie Lacarrau encore absente...