"Le Supplément" se défend après la polémique Najat Vallaud-Belkacem/BarakaCity

Partager l'article
Vous lisez:
"Le Supplément" se défend après la polémique Najat Vallaud-Belkacem/BarakaCity
Par Kevin Boucher Rédacteur
Chef de la rubrique audiences, Kevin Boucher est diplômé de lettres modernes et de sciences du langage. Passionné de télévision, de séries, de littérature et de cinéma.
"Le Supplément" se défend après la polémique Najat Vallaud-Belkacem/BarakaCity
"Le Supplément" se défend après la polémique Najat Vallaud-Belkacem/BarakaCity © DR
Le magazine de Canal+ a consacré son début d'émission ce dimanche à la polémique autour de l'invitation du responsable de l'association BarakaCity face à Najat Vallaud-Belkacem la semaine dernière.

La séquence a suscité de nombreux commentaires tout au long de la semaine. Dimanche dernier, "Le Supplément" de Canal+ accueillait Najat Vallaud-Belkacem. Lors de l'émission, la ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche s'est retrouvée aux côtés d'Idriss Sihamedi, présente de l'ONG musulmane BarakaCity, présente notamment en Syrie. Sur le plateau, celui-ci avait refusé de fermement condamner les actes de Daesh, provoquant un malaise, accentué par la brève réponse de Najat Vallaud-Belkacem.

À lire aussi
Affaire Coquerel : Jean-Luc Mélenchon attaque les médias et annule une interview sur BFMTV
Politique
Affaire Coquerel : Jean-Luc Mélenchon attaque les médias et annule une interview...
"Votre journaliste a méprisé le petit peuple" : Un député RN "blessé" par les propos d'Amandine Atalaya sur BFMTV
Politique
"Votre journaliste a méprisé le petit peuple" : Un député RN "blessé" par les...
Suppression de la redevance : Les antennes de France Télévisions et Radio France perturbées par une grève (màj)
Politique
Suppression de la redevance : Les antennes de France Télévisions et Radio France...
La ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, ne ferme pas la porte à une fusion de l'audiovisuel public
Politique
La ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, ne ferme pas la porte à une fusion de...

Tout au long de la semaine, les commentateurs de tous bords ont donné leur avis sur le silence de la ministre dimanche dernier tandis que celle-ci s'est défendue dans une interview au Parisien. "Mon premier mouvement, quand on m'a demandé si je souhaitais poursuivre la discussion, a été de répondre 'non' sèchement. Car je refuse de me prêter à ce petit jeu nauséabond consistant à inviter des gens infréquentables pour faire du buzz. J'étais indignée de la tribune qu'on venait de lui donner. (...) Comment a-t-on pu laisser un tel individu s'exprimer ? C'était plus que de l'indignation, de la nausée. Evitons d'élever au rang d'interlocuteurs des gens qui se situent en dehors du champ républicain", avait-elle alors dénoncé.

"Notre travail ne se pratique pas en se voilant les yeux"

Ce dimanche, sur Canal+, Ali Baddou et l'équipe du "Supplément" sont revenus sur la polémique de la semaine et se sont défendus de toute tentative de buzz, comme reproché par Najat Vallaud-Belkacem. Dans un reportage revenant sur l'affaire, Valentine Oberti a affirmé que le cabinet de la ministre avait été mis au courant la veille du tournage de la présence sur le plateau d'Idriss Sihamedi. La journaliste a par ailleurs assuré qu'un membre du cabinet de Najat Vallaud-Belkacem a même été missionné pour se renseigner sur l'association BarakaCity.

En retour plateau, Ali Baddou a lui assuré qu'il fallait inviter Idriss Sihamedi. "Tout simplement parce que nous avons la conviction que notre travail ne se pratique pas en se voilant les yeux. Et nous continuerons à recevoir des hommes et des femmes dont les convictions peuvent heurter après avoir rappelé le contexte, mis en perspective, posé les questions. Il en va de la connaissance de notre pays et de la qualité du débat démocratique", a déclaré l'invité avant de laisser la parole à Jean-François Copé, invité de la semaine. puremedias.com vous propose de découvrir les explications du "Supplément".

Le supplément / Le supplément politique
Le supplément / Le supplément politique
Canal+ : Ali Baddou et Vincent Dedienne disent "salut" au "Supplément"
Canal+ : Avenir incertain pour "Le Supplément" après le départ du producteur
"Le Supplément" : Thomas Thévenoud chante du Jenifer dans sa voiture
Voir toute l'actualité sur Le supplément / Le supplément politique
Autour de Le supplément / Le supplément politique
l'info en continu
Rentrée de France Télévisions : Ces incarnations qui héritent de nouvelles émissions
TV
Rentrée de France Télévisions : Ces incarnations qui héritent de nouvelles...
"Le château de mes rêves" : M6 diffuse un nouveau pré-access dès le lundi 25 juillet
Programme TV
"Le château de mes rêves" : M6 diffuse un nouveau pré-access dès le lundi 25...
France Culture : Géraldine Muhlmann prend la relève d'Adèle Van Reeth dans la case philosophie
Radio
France Culture : Géraldine Muhlmann prend la relève d'Adèle Van Reeth dans la case...
Arrêt du "12/13" et du "19/20" : Que vont devenir les visages de l'information de France 3 ?
TV
Arrêt du "12/13" et du "19/20" : Que vont devenir les visages de l'information de...
"Des chiffres et des lettres" : France 3 arrête le jeu en quotidienne à la rentrée
TV
"Des chiffres et des lettres" : France 3 arrête le jeu en quotidienne à la rentrée
La SDJ de "Paris Match" s'indigne de la Une sur le cardinal Sarah
Presse
La SDJ de "Paris Match" s'indigne de la Une sur le cardinal Sarah