#LigueduLol : "Mediapart" publie une enquête accablante sur "Les Inrocks"

Partager l'article
Vous lisez:
#LigueduLol : "Mediapart" publie une enquête accablante sur "Les Inrocks"
Logo des "Inrockuptibles"
Logo des "Inrockuptibles" © LES INROCKS
Le comportement d'un rédacteur en chef du service web des "Inrocks" et membre de la "Ligue du Lol" est particulièrement dénoncé.

"Les Inrocks" au coeur du scandale. Dix jours après l'éclatement de l'affaire dite de la "Ligue du Lol", "Mediapart" publie aujourd'hui une longue enquête sur la situation au sein de la rédaction. Pour rappel, deux journalistes des "Inrocks" ont été des membres actifs de la "Ligue du Lol". Après les révélations sur leurs agissements au sein de la "Ligue du Lol", tous deux ont été mis à pied et risquent désormais un licenciement pour faute grave.

À lire aussi
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
Politique
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

Dans son enquête, Mediapart revient notamment sur l'ambiance au sein de la rédaction des "Inrocks" où un petit groupe masculin aurait progressivement acquis un pouvoir grandissant. Pour appuyer son enquête, Mediapart assure s'être entretenu avec vingt salariés, qui ont travaillé au sein du magazine culturel ces dernières années. "Peur", "système de domination" ou encore "humiliations" et "intimidations", les témoignages rapportés par le pureplayer sont accablants.

Des témoignages de harcèlements et d'intimidations

Il est ainsi raconté comment le patron du service web aurait organisé une opération de groupe ciblée contre un secrétaire de rédaction pour que celui-ci "transpire à chaudes gouttes et réalise qu'il n'arrivera jamais à contenir toute (la) production". Une journaliste de la rédaction, rapporte, elle, avoir souffert des "réflexions et piques" répétées de la part de l'un d'eux, au point de consulter un avocat en droit du travail et un représentant du personnel. Une autre affirme avoir reçu une "salve de haine" de la part du groupe après s'être opposée à la nomination de la rédaction en chef du service web. Le même aurait aussi été convoqué par sa direction après s'être battu avec un autre journaliste en 2012.

Il est aussi rapporté que Géraldine Sarratia, une ancienne rédactrice en chef en désaccord avec la ligne éditoriale, aurait été victime de "photomontages" et d'une campagne de calomnies. "Je pense que ce que je suis – une femme, homosexuelle, qui s'intéresse aux questions de genre et qui était sa supérieure hiérarchique – lui était insupportable", témoigne-t-elle dans "Les Inrocks". Selon "Mediapart", l'un d'eux et certains de ses proches se seraient aussi vantés d'avoir consulté les ordinateurs de ses collègues, dont celui de l'ancien directeur de la rédaction, Frédéric Bonnaud, qui s'exprime dans les colonnes de "Mediapart".

Le pureplayer questionne aussi les rapports aux femmes du journaliste. Plusieurs anciennes stagiaires du magazine rapportent ainsi à "Mediapart" avoir fait l'objet "d'avances plus ou moins fines". L'une d'entre elles évoque une "oppression permanente vécue pendant un mois". Selon "Mediapart", les directeurs successifs des "Inrocks" auraient été informés de la situation au sein du journal sans agir pour autant. Élisabeth Laborde, l'actuelle directrice générale des "Inrocks", explique n'avoir "jamais été saisie ou alertée de tels agissements". Contacté par "Mediapart", l'un des rédacteurs en chef "affirme n'avoir jamais commis" les actes rapportés.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
La Sardine

OK, d'accord.



NorbertGabriel

J'ai pas dit ça, mais c'est ce que laissait entendre Serge July avec d'autres mots, que j'ai traduits par "terroristes de la culture" surtout avec des gens comme Gérard Lefort.. Cf une "chronique d'une merde annoncée" sur un film que personne n'avait encore vu. Et pour avoir lu des envoyés spéciaux sur des festivals critiquer des spectacles qu'ils n'avaient pas vus, fini LIbé pour moi .. Sauf de temps en temps pour Luc Leblanc, une fine plume..



La Sardine

Euh... Je n'ai quand même pas dit cela. En tout cas pas employé ce mot là.



Ysabel

J'aimerais savoir de quand datent les derniers messages de cette ligue du lol....
ca pourrait être intéressant .....



NorbertGabriel

Les Inrocks c'est un peu comme Libé des "terroristes" de la culture.. Donc à prendre avec distance...



arno2marcq

Je comprends tes dires mais je ne pense pas qu'on puisse parler de communauté en ce qui concerne le peuple français, enfin ceux qui ne lisent pas les Inrocks, c'est à dire la quasi totalité du peuple français.



TéléQuaNon

Si Hugo Clément est allé chez le coiffeur.



La Sardine

AllSuperGay est eu-pho-rique !



La Sardine

C'est amusant de voir ce qui ce passe derrière Les Inrocks, journal si propre sur lui, prescripteur, pensant tout comme il faut avec des grands principes être à un tel niveau de vulgarité.

Cette vulgarité extrême, on la retrouve dans les brigades de cuisine. Et de l'autre coté, le raffinement le plus absolu. Le restaurant / la cuisine. Le journal / la rédaction.

Bon courage au courageux personnel de ce journal. Restez debout.



NorbertGabriel

Monsieur est caustique aujourd'hui ... :)



NorbertGabriel

Et ils l'ont bien mérité! J'ai l'impression que ces journalistes web n'ont aucune conscience de ce qu'ils font.. Comme si écrire sur un clavier "en virtuel' leur faisait perdre tous les repères.



Nesse

Martin Weill,Hugo Clément personne en parle .



L'Œil

J'suis d'accord, mais quelque chose m'a amusé dans ton message.
Tu reproches aux Inrocks leur vision communautariste, mais tu fais pareil en parlant de vrai peuple français.



arno2marcq

Les donneurs de leçon sont parfois les pires. Ce magazine branchouille, lu par très peu de monde, une intelligentsia parisienne en majorité. Ce magazine qui a toujours semblé détenir LA vérité, à la manière de Canal historique, et qui a toujours critiqué le vrai peuple français.



L'Œil

Les donneurs de leçons en prennent pour leur grade !



comments powered by Disqus
l'info en continu
Moins d'un an après son arrivée, Laurent Eichinger quitte déjà ses fonctions de DG de RMC Sport
TV
Moins d'un an après son arrivée, Laurent Eichinger quitte déjà ses fonctions de DG...
Thierry Dusautoir devient consultant pour le "Canal rugby club" d'Isabelle Ithurburu
Sport
Thierry Dusautoir devient consultant pour le "Canal rugby club" d'Isabelle Ithurburu
"Maroni" : Une saison 2 pour la mini-série d'Arte
Séries
"Maroni" : Une saison 2 pour la mini-série d'Arte
Disney+ : La série sur Obi-Wan Kenobi suspendue
SVOD
Disney+ : La série sur Obi-Wan Kenobi suspendue
"Les nouvelles aventures de Sabrina" de retour dès aujourd'hui sur Netflix
Séries
"Les nouvelles aventures de Sabrina" de retour dès aujourd'hui sur Netflix
"Caïn" : La huitième et dernière saison débarque ce soir sur France 2
Programme TV
"Caïn" : La huitième et dernière saison débarque ce soir sur France 2
Vidéos Puremedias