#LigueduLol : "Mediapart" publie une enquête accablante sur "Les Inrocks"

Partager l'article
Vous lisez:
#LigueduLol : "Mediapart" publie une enquête accablante sur "Les Inrocks"
Par Pierre Dezeraud Journaliste
Journaliste à puremedias.com depuis octobre 2016, Pierre Dezeraud est diplômé en histoire, journalisme, sciences politiques et communication. Après un passage au sein du groupe TF1, il rejoint puremedias.com...
Logo des "Inrockuptibles"
Logo des "Inrockuptibles" © LES INROCKS
Le comportement d'un rédacteur en chef du service web des "Inrocks" et membre de la "Ligue du Lol" est particulièrement dénoncé.

"Les Inrocks" au coeur du scandale. Dix jours après l'éclatement de l'affaire dite de la "Ligue du Lol", "Mediapart" publie aujourd'hui une longue enquête sur la situation au sein de la rédaction. Pour rappel, deux journalistes des "Inrocks" ont été des membres actifs de la "Ligue du Lol". Après les révélations sur leurs agissements au sein de la "Ligue du Lol", tous deux ont été mis à pied et risquent désormais un licenciement pour faute grave.

À lire aussi
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance" après le prêt de Daniel Kretinsky
Presse
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance"...
"Je laisse les gens fantasmer" : Laurence Ferrari réagit aux critiques sur sa nomination à "Paris Match"
Presse
"Je laisse les gens fantasmer" : Laurence Ferrari réagit aux critiques sur sa...
Elizabeth II : Comment les médias britanniques anticipent depuis des années la disparition de la reine
Presse
Elizabeth II : Comment les médias britanniques anticipent depuis des années la...
"Paris Match" : La direction accusée d'avoir censuré un entretien avec Valérie Pécresse
Presse
"Paris Match" : La direction accusée d'avoir censuré un entretien avec Valérie...

Dans son enquête, Mediapart revient notamment sur l'ambiance au sein de la rédaction des "Inrocks" où un petit groupe masculin aurait progressivement acquis un pouvoir grandissant. Pour appuyer son enquête, Mediapart assure s'être entretenu avec vingt salariés, qui ont travaillé au sein du magazine culturel ces dernières années. "Peur", "système de domination" ou encore "humiliations" et "intimidations", les témoignages rapportés par le pureplayer sont accablants.

Des témoignages de harcèlements et d'intimidations

Il est ainsi raconté comment le patron du service web aurait organisé une opération de groupe ciblée contre un secrétaire de rédaction pour que celui-ci "transpire à chaudes gouttes et réalise qu'il n'arrivera jamais à contenir toute (la) production". Une journaliste de la rédaction, rapporte, elle, avoir souffert des "réflexions et piques" répétées de la part de l'un d'eux, au point de consulter un avocat en droit du travail et un représentant du personnel. Une autre affirme avoir reçu une "salve de haine" de la part du groupe après s'être opposée à la nomination de la rédaction en chef du service web. Le même aurait aussi été convoqué par sa direction après s'être battu avec un autre journaliste en 2012.

Il est aussi rapporté que Géraldine Sarratia, une ancienne rédactrice en chef en désaccord avec la ligne éditoriale, aurait été victime de "photomontages" et d'une campagne de calomnies. "Je pense que ce que je suis – une femme, homosexuelle, qui s'intéresse aux questions de genre et qui était sa supérieure hiérarchique – lui était insupportable", témoigne-t-elle dans "Les Inrocks". Selon "Mediapart", l'un d'eux et certains de ses proches se seraient aussi vantés d'avoir consulté les ordinateurs de ses collègues, dont celui de l'ancien directeur de la rédaction, Frédéric Bonnaud, qui s'exprime dans les colonnes de "Mediapart".

Le pureplayer questionne aussi les rapports aux femmes du journaliste. Plusieurs anciennes stagiaires du magazine rapportent ainsi à "Mediapart" avoir fait l'objet "d'avances plus ou moins fines". L'une d'entre elles évoque une "oppression permanente vécue pendant un mois". Selon "Mediapart", les directeurs successifs des "Inrocks" auraient été informés de la situation au sein du journal sans agir pour autant. Élisabeth Laborde, l'actuelle directrice générale des "Inrocks", explique n'avoir "jamais été saisie ou alertée de tels agissements". Contacté par "Mediapart", l'un des rédacteurs en chef "affirme n'avoir jamais commis" les actes rapportés.

l'info en continu
Mohamed Bouhafsi : "L'empathie n'empêche pas de poser les bonnes questions"
Interview
Mohamed Bouhafsi : "L'empathie n'empêche pas de poser les bonnes questions"
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray domine la concurrence, records pour Nathalie Renoux
TV
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray domine la concurrence, records pour...
Audiences : La demi-finale de "The Voice Kids" a-t-elle résisté à Cyril Féraud ?
TV
Audiences : La demi-finale de "The Voice Kids" a-t-elle résisté à Cyril Féraud ?
Ce soir à la télé : Une spectaculaire comédie d'action à la française
Programme TV
Ce soir à la télé : Une spectaculaire comédie d'action à la française
Amazon : Ce petit bijou de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Amazon : Ce petit bijou de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les appels au boycott de la Coupe du monde
TV
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les...