"Maman a tort" : L'adaptation de France 2 est-elle fidèle au roman ?

Partager l'article
Vous lisez:
"Maman a tort" : L'adaptation de France 2 est-elle fidèle au roman ?
"Maman a tort"
"Maman a tort" © France 2
C'est la première fois qu'un roman de Michel Bussi est adapté sur le petit écran.

C'est l'événement fiction de la fin de saison. Le 23 mai prochain, France 2 débutera la diffusion de "Maman a tort", série en 6x52 minutes qui n'est autre que la toute première adaptation télévisée d'un roman de Michel Bussi. Pour incarner les personnages imaginés par l'écrivain, MFP, la société de production de France Télévisions, a fait appel à Anne Charrier (Marianne), Pascal Elbé (Papy), Camille Lou (Angie), Gil Alma (JB) et Sophie Quinton (Maman Da). Le rôle central du jeune Malone a, lui, été confié à Tom d'Ornano, un jeune comédien bluffant âgé d'à peine six ans.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

Sorti en 2015 aux éditions Presses de la cité, "Maman a tort" s'est écoulé, toutes éditions confondues, à plus de 690.000 exemplaires, ce qui en fait l'un des plus gros succès d'édition de ces dernières années pour un roman policier. Il faut dire que l'écrivain normand Michel Bussi est devenu un vrai phénomène en librairie. Troisième auteur le plus vendu en France, il a vu tous ses derniers romans devenir des best-sellers et les diffuseurs se sont bousculés au portillon pour profiter de l'engouement. Alors que les adaptations de TF1 ("Le temps est assassin") et M6 ("Un avion sans elle") entrent tout juste en tournage, c'est donc France 2 qui essuie, non sans fierté, les plâtres avec "Maman a tort".

Pour Michel Bussi, "les fondamentaux sont respectés"

Alors qu'il a laissé une totale liberté aux producteurs de la série, Michel Bussi ne semble pas déçu par cette première appropriation de l'une de ses oeuvres. Interrogé en marge de la conférence de presse de présentation de "Maman a tort", l'auteur a estimé que la série respecte "les fondamentaux du roman". Il lui a simplement fallu composer avec des comédiens qui ne ressemblaient pas forcément à sa vision des personnages. "J'imaginais Marianne un peu plus boulotte et le personnage de Papy est moins séducteur dans le roman" a-t-il déclaré, notant toutefois que "la ressemblance n'est pas un critère absolu". "C'est le jeu des acteurs qui fait la différence" a-t-il estimé, très emballé par la prestation du jeune Tom d'Ornano.

Car, outre Anne Charrier dont on connaissait déjà le talent et Camille Lou qui est l'une des révélations de la série, Tom d'Ornano crève véritablement l'écran. Le jeune garçon s'est en effet glissé dans la peau de Malone avec une facilité déconcertante. La difficulté était pourtant de taille alors que le roman est aussi raconté du point de vue de ce qu'il se passe dans la tête de Malone. Et c'est là la grande réussite de la série tant la personnalité de Malone a remarquablement été saisie par Tom d'Ornano et son imagination sublimement mise en image par le réalisateur François Velle.

"Liberté totale" dans le travail d'adaptation

Globalement, ceux qui n'ont pas lu le polar de Michel Bussi devraient être séduit par la série, qui fonctionne bien de bout en bout, et son univers. Mais les fidèles de l'auteur normand ne devraient pas être déboussolés. La série ne diffère qu'à quelques détails près du roman. Parmi ceux-ci, l'histoire d'amour imaginée entre les personnages joués par Samuel Theis et Anne Charrier, complètement inventée par Véronique Lecharpy, la scénariste qui a adapté le roman pour France 2. Cette dernière a également poussé le rôle accordé à Lucas, le stagiaire du commissariat incarné par Ibrahim Koma.

Si "Maman a tort" et ses personnages sont globalement fidèles à l'univers de Michel Bussi, Véronique Lecharpy assure qu'elle a eu une "liberté totale" dans son travail d'adaptation. "À partir du moment où il y a une adaptation, il faut accepter un autre regard" explique-t-elle. Emballée par le résultat, la production de la série n'exclut pas de "faire revenir les personnages" à la manière de ce qu'a fait TF1 avec la mini-série "Le Tueur du lac", suite indirecte du "Mystère du lac". Du côté de France 2, Fanny Rondeau, patronne de l'unité fiction de la chaîne, joue la prudence et rappelle que "les personnages restent avant tout ceux de Michel Bussi".

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 juin 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 juin 2020
"Kiffons l'été !" remplace "C que du kiff" et "A prendre ou à laisser" sur C8 à partir du 22 juin
Programme TV
"Kiffons l'été !" remplace "C que du kiff" et "A prendre ou à laisser" sur C8 à...
"La France a un incroyable talent" : Le spin-off "La bataille du jury" démarre le 23 juin sur M6
Programme TV
"La France a un incroyable talent" : Le spin-off "La bataille du jury" démarre le...
Droits télé : La Ligue de rugby et Canal+ trouvent un accord financier après l'arrêt des championnats
Sport
Droits télé : La Ligue de rugby et Canal+ trouvent un accord financier après...
Le Monde : 30 millions d'euros de manque à gagner en 2020
Presse
Le Monde : 30 millions d'euros de manque à gagner en 2020
"SWAT" : La série veut mieux représenter les relations entre la police et la communauté noire
Séries
"SWAT" : La série veut mieux représenter les relations entre la police et la...
Vidéos Puremedias