"Mur des cons" : Le journaliste de France 3 à l'origine des images sort de son silence

Partager l'article
Vous lisez:
"Mur des cons" : Le journaliste de France 3 à l'origine des images sort de son silence
Clément Weill-Raynal, qui a tourné les images du "mur des cons", s'explique © DR
Interrogé par LeFigaro.fr, Clément Weill-Raynal, le journaliste qui a filmé les images du "mur des cons", affirme être "fier d'avoir porté à la connaissance publique cette affaire".

Qui a filmé le "mur des cons" ? Depuis la publication par Atlantico.fr d'une vidéo tournée dans les locaux du Syndicat de la magistrature où des photos de plusieurs personnalités politiques, médiatiques ou ayant un rapport avec des faits divers sont épinglées, les réactions se font nombreuses. Samedi, Libération révélait que les images pouvaient avoir été filmées par un journaliste de France 3. Mis en cause, un membre du personnel de la chaîne avait alors démenti, de manière anonyme.

À lire aussi
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El Rhazoui dans "L'heure des pros" sur CNews
TV
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El...
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...

"Ce mur posait un problème"

Mais ce lundi, cette même personne sort de son silence et parle à visage découvert. Invité d'"On ne parle que de ça" sur LeFigaro.fr, Clément Weill-Raynal confirme être celui qui a filmé le "mur des cons". Il explique avoir d'abord démenti à Libération, son interlocuteur refusant de le laisser dévoiler sa version des faits. C'est lors d'une visite au syndicat de la magistrature, le 5 avril dernier, que Clément Weill-Raynal a découvert le "mur des cons", après qu'on lui a refusé de filmer dans cette direction.

"J'ai compris que ce mur posait un problème" affirme-t-il, expliquant avoir filmé la scène avec son téléphone portable. "Elle nous avait dit d'emblée de ne pas le filmer, elle savait que ça posait un problème. C'est d'ailleurs ce qui a alerté mon attention" précise Clément Weill-Raynal. Le journaliste explique ne pas avoir présenté les images à sa rédaction, craignant de devoir faire face à des complications, compte tenu des liens entre les syndicats de journalistes et syndicats de magistrats. Néanmoins, il se défend d'avoir fourni les images à Atlantico.

"Je suis fier"

"Je ne me cache pas. Je suis fier d'avoir eu ce réflexe, d'avoir filmé ces images dont je ne pensais pas qu'elles auraient autant de conséquences. Je suis fier d'avoir porté à la connaissance publique cette affaire qui prend des proportions majeures et qui révèle un grave problème au sein du deuxième syndicat de magistrats de France. Je pense avoir été parfaitement loyal avec ma chaîne. Ca m'a échappé mais dès que l'affaire est sortie, j'ai proposé à la rédaction de faire des sujets, je les ai alertés sur l'importance de cette affaire" assure Clément Weill-Raynal qui "assume" et dit être "content d'avoir révélé cette affaire".

Le journaliste en profite pour pousser un coup de gueule contre le cadreur qui était à ses côtés le jour du tournage. "Je rends hommage à la conscience professionnelle du cameraman qui m'accompagnait qui a obéit de manière très docile, très disciplinée, aux consignes d'un magistrat qui lui demandait de ne pas filmer et qui, en revanche, est venu me dénoncer, me moucharder auprès de la direction. C'est absolument effarant" dénonce Clément Weill-Raynal, espérant ne pas être sanctionné par France 3.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Mask Singer" : Comment TF1 est-elle parvenue à éviter les fuites ?
TV
"Mask Singer" : Comment TF1 est-elle parvenue à éviter les fuites ?
Discrimination salariale : Netflix poursuivi en justice par une comédienne américaine
SVOD
Discrimination salariale : Netflix poursuivi en justice par une comédienne...
Miss France 2020 : Découvrez les 30 candidates en compétition
TV
Miss France 2020 : Découvrez les 30 candidates en compétition
Pub : Face à Google et Facebook, la télé met en avant l'impact de ses réclames
Publicité
Pub : Face à Google et Facebook, la télé met en avant l'impact de ses réclames
"C'est dégueulasse ! Je ne me laisserai pas faire !" : Ségolène Royal enrage contre Radio France et "Le Point"
Politique
"C'est dégueulasse ! Je ne me laisserai pas faire !" : Ségolène Royal enrage...
Gilets jaunes : Le journaliste Gaspard Glanz condamné pour outrage après un doigt d'honneur adressé à des policiers
TV
Gilets jaunes : Le journaliste Gaspard Glanz condamné pour outrage après un doigt...
Vidéos Puremedias