"Mur des cons" : Le journaliste de France 3 à l'origine des images sort de son silence

Partager l'article
Vous lisez:
"Mur des cons" : Le journaliste de France 3 à l'origine des images sort de son silence
Clément Weill-Raynal, qui a tourné les images du "mur des cons", s'explique © DR
Interrogé par LeFigaro.fr, Clément Weill-Raynal, le journaliste qui a filmé les images du "mur des cons", affirme être "fier d'avoir porté à la connaissance publique cette affaire".

Qui a filmé le "mur des cons" ? Depuis la publication par Atlantico.fr d'une vidéo tournée dans les locaux du Syndicat de la magistrature où des photos de plusieurs personnalités politiques, médiatiques ou ayant un rapport avec des faits divers sont épinglées, les réactions se font nombreuses. Samedi, Libération révélait que les images pouvaient avoir été filmées par un journaliste de France 3. Mis en cause, un membre du personnel de la chaîne avait alors démenti, de manière anonyme.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

"Ce mur posait un problème"

Mais ce lundi, cette même personne sort de son silence et parle à visage découvert. Invité d'"On ne parle que de ça" sur LeFigaro.fr, Clément Weill-Raynal confirme être celui qui a filmé le "mur des cons". Il explique avoir d'abord démenti à Libération, son interlocuteur refusant de le laisser dévoiler sa version des faits. C'est lors d'une visite au syndicat de la magistrature, le 5 avril dernier, que Clément Weill-Raynal a découvert le "mur des cons", après qu'on lui a refusé de filmer dans cette direction.

"J'ai compris que ce mur posait un problème" affirme-t-il, expliquant avoir filmé la scène avec son téléphone portable. "Elle nous avait dit d'emblée de ne pas le filmer, elle savait que ça posait un problème. C'est d'ailleurs ce qui a alerté mon attention" précise Clément Weill-Raynal. Le journaliste explique ne pas avoir présenté les images à sa rédaction, craignant de devoir faire face à des complications, compte tenu des liens entre les syndicats de journalistes et syndicats de magistrats. Néanmoins, il se défend d'avoir fourni les images à Atlantico.

"Je suis fier"

"Je ne me cache pas. Je suis fier d'avoir eu ce réflexe, d'avoir filmé ces images dont je ne pensais pas qu'elles auraient autant de conséquences. Je suis fier d'avoir porté à la connaissance publique cette affaire qui prend des proportions majeures et qui révèle un grave problème au sein du deuxième syndicat de magistrats de France. Je pense avoir été parfaitement loyal avec ma chaîne. Ca m'a échappé mais dès que l'affaire est sortie, j'ai proposé à la rédaction de faire des sujets, je les ai alertés sur l'importance de cette affaire" assure Clément Weill-Raynal qui "assume" et dit être "content d'avoir révélé cette affaire".

Le journaliste en profite pour pousser un coup de gueule contre le cadreur qui était à ses côtés le jour du tournage. "Je rends hommage à la conscience professionnelle du cameraman qui m'accompagnait qui a obéit de manière très docile, très disciplinée, aux consignes d'un magistrat qui lui demandait de ne pas filmer et qui, en revanche, est venu me dénoncer, me moucharder auprès de la direction. C'est absolument effarant" dénonce Clément Weill-Raynal, espérant ne pas être sanctionné par France 3.

Sur le même thème
l'info en continu
"Cinq hommes à la maison" : M6 lance son nouvel access estival le 27 juillet
TV
"Cinq hommes à la maison" : M6 lance son nouvel access estival le 27 juillet
Tous les programmes de la télé du 25 au 31 juillet 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 25 au 31 juillet 2020
"J'ai 10 ans" : France 2 diffuse le prequel de "Faites des gosses" le 29 juillet
Programme TV
"J'ai 10 ans" : France 2 diffuse le prequel de "Faites des gosses" le 29 juillet
"La course des champions" : Le jeu événement de France 2 déstocké le 30 juillet
TV
"La course des champions" : Le jeu événement de France 2 déstocké le 30 juillet
Nommé ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti va-t-il pouvoir faire sa chronique sur Europe 1 ?
Radio
Nommé ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti va-t-il pouvoir faire sa...
Sophie Davant sur l'éviction de Pierre-Jean Chalençon d'"Affaire conclue" : "Il a trop parlé sur les réseaux sociaux"
Radio
Sophie Davant sur l'éviction de Pierre-Jean Chalençon d'"Affaire conclue" : "Il a...
Vidéos Puremedias