"Nous ne pouvons pas laisser passer" : Delphine Ernotte "saisit la justice" après l'utilisation de l'image de Nathalie Saint-Cricq dans une campagne politique de LFI

Partager l'article
Vous lisez:
"Nous ne pouvons pas laisser passer" : Delphine Ernotte "saisit la justice" après l'utilisation de l'image de Nathalie Saint-Cricq dans une campagne politique de LFI
Par Bruna Fernandez Journaliste
Née à l’époque des “Inconnus”, Bruna grandit entre le Brésil et la France. Enfant, elle enrichit son imaginaire devant le grand et le petit écran. Devenue journaliste, elle passe derrière la caméra et travaille pour plusieurs émissions. Un petit monde qu’elle se plaît à décortiquer pour puremedias.
"Ça risque de durer 2h30" : Nathalie Saint-Cricq confie son sentiment "d'usure" d'assister aux conférences de presse du Président pour France 2 © Europe 1
La directrice de France Télévisions s'est insurgée contre une affiche de La France insoumise, qui appelle les électeurs à voter en utilisant l'image de plusieurs journalistes télé, dont l'éditorialiste politique de France 2.

"Nathalie Saint-Cricq vote, et vous?". C'est ce qu'on peut lire sur une affiche de campagne de La France insoumise partagée sur les réseaux sociaux. Dans son visuel, le mouvement politique de gauche a utilisé l'image de l'éditorialiste politique de France 2 pour une campagne visant à inciter les Français à s'inscrire sur les listes électorales. Ce jeudi 29 février 2024, Delphine Ernotte, directrice de France Télévisions, a réagi sur X (ex-Twitter) : "Nathalie Saint-Cricq ciblée dans une campagne politique. Les attaques politiques contre les journalistes qui exercent librement leur métier sont inacceptables. Nous ne pouvons pas laisser passer : France Télévisions saisit la justice" écrit-elle.

À lire aussi
"Oh j'avais le vertige" : Anne-Elisabeth Lemoine finit debout sur la table de "C à vous" pour la dernière de l'émission à Cannes
TV
"Oh j'avais le vertige" : Anne-Elisabeth Lemoine finit debout sur la table de "C à...
"Artus a réussi quelque chose d'extrêmement audacieux" : Samuel Le Bihan encense le film "Un p'tit truc en plus"
TV
"Artus a réussi quelque chose d'extrêmement audacieux" : Samuel Le Bihan encense...
"Ici tout commence" : Après Aurélie Pons, un autre comédien emblématique va bientôt quitter la série
TV
"Ici tout commence" : Après Aurélie Pons, un autre comédien emblématique va...
"The Power" : Qui a gagné la première saison du jeu de W9 ?
TV
"The Power" : Qui a gagné la première saison du jeu de W9 ?

À LIRE AUSSI : "Un raid médiatique sans précédent" : La France Insoumise saisit l'Arcom et dénonce des "attaques quotidiennes de certains médias comme CNews"

"La liberté de la presse attaquée"

Plus tôt dans la matinée, Sophia Aram avait également vivement critiqué la campagne du mouvement créé par Jean-Luc Mélenchon : "Lorsqu'un parti politique cible et incite au harcèlement d'une journaliste, c'est la liberté de la presse et son rôle de garant du jeu démocratique qui sont attaqués" a-t-elle publié sur X. Outre la chroniqueuse politique de 63 ans, les Insoumis ont également utilisé une photo de la star de CNews Pascal Praud, qui n'hésite pas à étriller le parti dans ses émissions. "Pascal Praud vote, et vous ?" peut-on lire sur ce visuel. Sur le même principe, LFI a également utilisé l'image de Benjamin Duhamel, journaliste politique pour BFMTV, ou encore le milliardaire et patron du groupe Canal+ Vincent Bolloré.

"Ces messages de la France insoumise contre des journalistes sont insupportables. Monsieur Mélenchon et ses amis détestent la liberté. Ils sont un danger pour la France ! Soutien à Nathalie Saint-Cricq et Pascal Praud !" a écrit de son côté Eric Ciotti, président des Républicains. "Depuis quand dire que quelqu'un vote est une insulte ? Plutôt que de chercher des polémiques ridicules, Éric Ciotti ferait mieux de relayer nos appels à s'inscrire sur les listes électorales !" a justifié de son côté Manuel Bompard, coordinateur de la France Insoumise et député des Bouches-du-Rhône. Sur le compte officiel de LFI, est apparu un nouveau visuel, avec une photo de leur adversaire politique, sur laquelle on peut donc lire "Éric Ciotti vote, et vous ?". "Pas de jaloux", ironisent les Insoumis.

Début février, LFI avait lancé cette "grande campagne d'inscription sur les listes électorales" en vue des élections au Parlement européen, qui auront lieu du 6 au 9 juin 2024. Les visuels désignaient alors de manière plus vague "les riches" et "les racistes" qui "votent" afin d'alerter leurs éventuels électeurs autour des problématiques liées à l'abstention.

l'info en continu
"Oh j'avais le vertige" : Anne-Elisabeth Lemoine finit debout sur la table de "C à vous" pour la dernière de l'émission à Cannes
TV
"Oh j'avais le vertige" : Anne-Elisabeth Lemoine finit debout sur la table de "C à...
"Artus a réussi quelque chose d'extrêmement audacieux" : Samuel Le Bihan encense le film "Un p'tit truc en plus"
TV
"Artus a réussi quelque chose d'extrêmement audacieux" : Samuel Le Bihan encense...
"Ici tout commence" : Après Aurélie Pons, un autre comédien emblématique va bientôt quitter la série
TV
"Ici tout commence" : Après Aurélie Pons, un autre comédien emblématique va...
"The Power" : Qui a gagné la première saison du jeu de W9 ?
TV
"The Power" : Qui a gagné la première saison du jeu de W9 ?
"La plus grosse surprise de toute l'histoire de 'Mask Singer'" : Qui se cache sous le costume de la Perruque ? Les premiers indices révélés
TV
"La plus grosse surprise de toute l'histoire de 'Mask Singer'" : Qui se cache sous...
Sébastien Cauet est mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineures et placé sous contrôle judiciaire
Radio
Sébastien Cauet est mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineures...