"On n'est pas couché" : Christine Angot sévèrement recadrée par Eric Dupond-Moretti

Partager l'article
Vous lisez:
"On n'est pas couché" : Christine Angot sévèrement recadrée par Eric Dupond-Moretti
Eric Dupond-Moretti face à Christine Angot © Dailymotion
Samedi soir, une vive altercation a opposé l'avocat à la polémiste de Laurent Ruquier. Il lui a reproché sa manière de mener les interviews.

Christine Angot est-elle trop agressive face aux invités de "On n'est pas couché" ? C'est en tout cas ce ce que pense l'avocat Eric Dupond-Moretti, qui n'a pas hésité à le lui faire savoir avec le style direct qui le caractérise, samedi soir sur France 2. L'invitée politique du talk-show de France était la 1ère vice-présidente du parti Les Républicains et 1ère adjointe au maire de Bordeaux, Virginie Calmels. Face à elle, Christine Angot a multiplié les questions, sans pour autant obtenir les réponses qu'elle espérait. Eric Dupond-Moretti est intervenu une première fois pour faire part à l'invitée de sa solidarité.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

"Le courage, c'est d'être d'accord avec vous ?"

"J'ai un peu de compassion, parce que vous avez face à vous deux procureurs de grand talent. On ne vous laisse pas toujours répondre", a-t-il observé en s'adressant à Virginie Calmels. "Vous n'avez pas tant de courage que cela finalement", a répliqué une Christine Angot piquée au vif, en référence à leur échange en début d'émission lors duquel l'avocat a estimé qu'exercer son métier n'était pas faire preuve de courage. Une petite joute verbale entre les deux protagonistes que tout semble opposer a alors débuté. "Pourquoi madame ? Parce que le courage, c'est d'être d'accord avec vous ?", a fait mine de s'étonner l'avocat. "Non, mais c'était au moins de ne pas m'attaquer quand j'essaie d'interroger quelqu'un qui est dans une situation qui a besoin d'être éclaircie", a répondu la polémiste. Et lorsque Eric Dupond-Moretti a observé qu'elle y allait un peu fort, elle s'est justifiée ainsi : "Vous savez, il faut, avec ces gens-là !".

Le ton est un peu retombé ensuite, jusqu'à un nouvel affrontement une demi-heure plus tard, alors que Christine Angot posait une nouvelle question, en l'occurrence sur un extrait du livre de Virginie Calmels, "J'assume". "Est-ce-que vous pouvez comprendre que quand on entend 'mes parents m'ont appris à saluer la gardienne comme je saluerai un ministre ou un patron reconnu', que certaines personnes, dont moi, peuvent entendre dans une forme comme ça une certaine condescendance ?", l'a interrogée Christine Angot. Elle avait choisi auparavant de se livrer à une petite démonstration, celle de citer par le menu la liste des relations sentimentales de Virginie Calmels avec des hommes d'influence.

Christine Angot a alors été de nouveau interrompue par Eric Dupond-Moretti. "Je trouve ça d'une violence incroyable", a-t-il taclé. "Que vous alliez même ici exposer publiquement un passé sentimental dont madame n'a peut-être pas envie de parler... Vous êtes allée très loin. On n'est pas dans un tribunal ici", a lancé le ténor du barreau sous les applaudissements. La polémiste du samedi soir a pris un peu de recul pour expliquer en quoi consistait son rôle selon elle. "Je ne suis pas journaliste, je suis ici pour dire comment je ressens certaines phrases", a-t-elle dit, en soulignant qu'elle voulait aborder par son interrogation le thème de "l'homogénéité sociale".

"Vous êtes très agressif, monsieur !"

"On est ici dans une émission de divertissement. Ça plombe le truc depuis tout à l'heure...", lui a fait remarquer Eric Dupond-Moretti. Laurent Ruquier est intervenu pour défendre son émission et souligner que ce n'était pas que du divertissement, surtout en présence d'invités politiques. "Vous êtes très agressif, monsieur !, s'est étonnée Christine Angot. Je ne sais pas le problème que vous avez moi. Je ne suis pas une journaliste, vous n'avez pas à m'interrompre comme une journaliste", a-t-elle tenté de se défendre. "Vous n'avez pas à m'inviter alors !", s'est offusqué l'avocat. "Je ne vous ai pas invité, je ne choisis pas les invités", a rappelé la polémiste.

L'échange s'est ensuite poursuivi avec Virginie Calmels, avant que Christine Angot ne tique à nouveau à propos d'Eric Dupond-Moretti. "Arrêtez de m'appeler madame. Je ne vous appelle pas monsieur, moi !", lui a-t-elle reproché. "Vous voulez que je vous appelle comment ? Pas madame non plus ?", lui a demandé l'avocat, étonné. "Je ne sais pas. Je voudrais que vous me lachiez", s'est-il vu répondre. L'intéressé a tenté un trait d'humour en lui donnant du "Monsieur Angot", ce qui n'a pas du tout été du goût de la chroniqueuse.

"Pourquoi ce serait coupé au montage ?"

Quelques secondes plus tard, Christine Angot a estimé que quelque chose n'allait pas dans cet échange. "Du moment que ce n'est pas coupé au montage, madame, ça ira très bien !", a raillé l'avocat. "Pourquoi ce serait coupé au montage ?", lui a-t-elle demandé, faisant visiblement fi de précédents échanges tendus avec Sandrine Rousseau ou Laurent Baffie, dont une partie était passée à la trappe. "Je ne sais pas. Il paraît que c'est arrivé...", a éludé Eric Dupond-Moretti.

Le mot de la fin est venu de Yann Moix, étonnamment silencieux jusqu'à présent. Il a choisi de citer un extrait du livre de Virginie Calmels pour lui poser une question ironique. "Page 150, vous dites : 'Un plateau de télévision reste une arène où la moindre défaillance peut être fatale', vous le pensez toujours ?". La 1ère vice-présidente des Républicains a ensuite quitté le plateau en serrant la main de tout le monde, Christine Angot compris, et en lançant à Eric Dupond-Moretti : "Je sais qui je prendrai comme avocat !".

Après ce face-à-face tendu, Eric Dupond-Moretti a été interrogé par les deux polémistes en toute fin d'émission, un échange courtois, à l'opposé du vif échange précédent. A tel point que l'avocat a lancé avec le sourire à Christine Angot : "Je préfère quand vous êtes un peu plus douce...". Et cette dernière de répliquer : "Mais je ne suis pas là pour forcément que vous préfériez !". puremedias.com vous propose de revoir une partie de cet échange houleux.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
pupuce

Eh oui parce qu'entre la 1° fois et la 2° ...
on sait ... un peu ! et çà fait toute la différence.



NorbertGabriel

Le courage est souvent inconscient, la première fois.. C'est comme le premier saut en parachute, mais au deuxième c'est parfois plus compliqué ...



le coz

tout est vulgaire dans cette émission ...présentateur, chroniqueurs ,clash etc.ce n'est que mon avis et je vous avoue que je ne regarde plus depuis des mois et des mois...je déteste ce genre d’émission j'aime trop la culture pour m'y intéresser,pour savoir les film les livres les pièces de théâtre ce n'est pas chez Ruquier que j'irai chercher une info BONNE JOURNÉE



Pearl Harbor Oahu

Camels avait besoin d'un sauveur car elle ne sait pas se défendre seule, elle l'a trouvé en la personne de Dupont Moretti, il suffisait de la regarder! Pathétique duo D.Moretti et Camels!



pupuce

Je comprends ...
mais je comprends surtout que je n'aurai jamais pu être pilote de guerre ou pilote tout court .... trop sanguine pour garder mon "sang froid" très très longtemps ....
encore que j'en sais trop rien ...
mais vous avez raison je n'ai jamais su expliquer très exactement la différence entre confiance ou courage et inconscience, la frontière est ténue ... question d'appréciation.



NorbertGabriel

Tout dépend de ce qu'on met dans la tisane.. ;)



NorbertGabriel

Ce n'est pas une question d'être un animal à sang froid, mais d'être un pro entrainé à maitriser des conditions difficiles. C'est comme un pilote de guerre, (ou un pilote tout court) j'ai beaucoup appris en les ayant fréquentés de près, même si l'avion ou l'hélico est à la limite du crash, il faut croire envers et contre tout qu'il y a une solution possible, et garder son sang froid, même si on est un animal à sang chaud. Question de survie. Et avec quelques uns de ces pilotes, même dans des moments critiques -rares- je n'ai jamais eu peur... confiance ou inconscience? mais sacrée leçon...



arlouf

Merci Bobby.



bobbyewing

Endemol "Monde" ?!!! Mazette...



Backpacker

Vu son état "normal", vaudrait mieux pas! Même une tisane la rendrait hystérique!



Backpacker

Exact! Du coup, Angot est allée piquer une crise de nerf dans sa loge, l'a mise sans dessus dessous et a menacé de se tailler les veines! On ne nous dit pas tout!



Backpacker

Angot, la femme qui donne envie à n'importe quel hétéro... de devenir homo!



Backpacker

Mais quel dîner pathétique de cons. Comment éprouver la moindre empathie pour quelque intervenant que ce soit? Entre l'imbuvable Angot qui a pris un melon pas possible, la tête de con de Moix, l'affreux Dupont-Moretti, avocat sans foi ni loi des pires racailles terroristes et cette pimbêche traîtresse de Calmels qui s'accroche à tous les pires tocards de LR, sitôt qu'ils sont un tant soit peu en vue?! Tout ce petit monde est à gerber!



pupuce

C'est vrai ....
mais même bien entrainée, bien tout ce que vous voulez ...
les animaux à sang froid (entrainé ou pas) comme elle me font quand même un petit peu peur et me laisse perplexe.



pupuce

De rien M'nsieur ..



Michel Haesen

C. Angot est vraiment une "mal b..."! Ou pas b...du tout, ce que je crois plutôt être le cas.

Merci Mr. Dupont-Moretti de lui avoir dit ce que des centaines de milliers de téléspectateurs ont ressenti: une incroyable violence, une brutalité inconcevable, un niveau intellectuel plus bas que terre...Cette femme est une névrosée qui doit traîner pas mal de casseroles qu'elle n'a toujours pas réussi à surmonter.

Absence d'empathie, de bienséance, d'intelligence, de compétence...Elle est nulle à chier...et son mal-être existentiel se lit sur son visage, dans ses yeux, sur ses lèvres, dans sa gestuelle...Vraiment pas une "belle" personne. Mme. Angot je vous plains...Allez vite voir un psy! Encore et encore...vous avez besoin d'être soignée!

Et Ruquier que j'aimais bien, est tombé très bas dans mon estime pour son absence totale de discernement au cours de la tenue des propos de sa chroniqueuse. Il a de nouveau fait le buzz...en rigole...mais c'est bien fini: je zapperai le samedi soir sur FR2...TERMINE ces spectacles de bas-étage raccoleurs et honteux! Mr. Ruquier vous avez été trop loin et cela va vous coûter cher! Très cher!

FR2 bougez, quoi...

Félicitations à Mme. Calmels pour la diginité remarquable de son comportement et de ses propos lors des attaques virulentes de ses deux contradicteurs. Vous avez été étonnante dans la maîtrise de vos émotions qui ont dû vous secouer. Heureusement que votre voisin a eu le courage d'interrompre à plusieurs reprises la cascade de coups sous la ceinture distribués sans aucune réserve par Mme. Angot.

Et preuve de la supériorité de votre comportement: vous avez serrer la main de Mme. Angot à votre départ du plateau...Cela n'a pas dû être facile mais vous l'avez fait!

Chapeau Madame!



NorbertGabriel

Merci m'dame ..



fun

Tout a fait d accord avec vous



Mento

Il est étrange que personne au gouvernement n’est encore balancé un tweet ou qu’aucun mouvement féministe n’est encore demandé son licenciement lorsqu’un chroniqueur sur le service public énumère les compagnons d’une femme politique ce que bien sûr est normal et qu’elle fait lorsque c’est un homme.

Un début de piste.... peut être parce qu’elle est à droite.



NorbertGabriel

Mais nous sommes la populace mon cher Bernard, enfin peut-être..



NorbertGabriel

Quelle morale à deux balles?? Dans la discussion hier, à la fin il a soulevé quelques points très intéressants sur la justice, en réponse aux questions pertinentes que lui a posé Christine Angot. Avec une jolie pirouette :" Qui est cet entre nous qui n'est pas l'entre soi?" Bon sujet de bac...
Et sur un autre point, concernant Cahuzac il a raison en disant qu'on doit mettre en prison des gens qui sont un danger pour la société... Ce qui n'est pas plus le cas de Cahuzac que le cas du SDF qui a piqué un sandwich.. et qui a pris deux mois ferme..



NorbertGabriel

Rumeurs oui, mais pas dans une discussion à la télé en face à face..



NorbertGabriel

Je pense qu'elle maitrise très bien, elle savait où elle allait, et elle a bien préparé et géré l'affaire.. J'ai connu quelques fois - dans une vie antérieure- ce genre de situation, il faut être prêt à toutes les attaques, et adopter la technique du judoka, (ou du samouraï) et pas monter dans les tours... Je ne suis pas forcément un fan absolu de Virginie Calmels, mais je pense qu'hier elle a été impeccable. Respect !



Mr Red

Moui enfin pas sur qu’ils représentent les téléspectateurs d’ONPC, ni le public. Peut être même qu’ils ne voient que des extraits.



bigtv

Même devant y'a personne ; )) ..........



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
TV
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
TV
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
TV
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
TV
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent Delahousse, Les Marseillais au plus bas
TV
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent...
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
TV
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
Vidéos Puremedias