"Si faute il y a, c'est la mienne" : Bertrand Chameroy s'explique sur sa chronique contestée dans "C à vous"

Partager l'article
Vous lisez:
"Si faute il y a, c'est la mienne" : Bertrand Chameroy s'explique sur sa chronique contestée dans "C à vous"
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
La chronique contestée de Bertrand Chameroy sur Emmanuel Macron dans "C à vous". © France 5
Jeudi, sur France 5, le chroniqueur s'est payé le président de la République qui se rendait dans une classe d'école marseillaise.

Il réagit à la polémique des réseaux sociaux. Hier après-midi, Bertrand Chameroy a répondu sur Twitter à une controverse concernant sa chronique diffusée jeudi dernier dans "C à vous" sur France 5. Le trublion était revenu sur l'intervention d'Emmanuel Macron dans une école marseillaise, retransmise à l'antenne de BFMTV. L'ex-comique d'Europe 1 s'est ainsi moqué de la manière dont le président de la République a répondu à un jeune écolier.

À lire aussi
Rentrée de France Télévisions : Ces incarnations qui héritent de nouvelles émissions
TV
Rentrée de France Télévisions : Ces incarnations qui héritent de nouvelles...
Arrêt du "12/13" et du "19/20" : Que vont devenir les visages de l'information de France 3 ?
TV
Arrêt du "12/13" et du "19/20" : Que vont devenir les visages de l'information de...
"Des chiffres et des lettres" : France 3 arrête le jeu en quotidienne à la rentrée
TV
"Des chiffres et des lettres" : France 3 arrête le jeu en quotidienne à la rentrée
France 3 : Fin annoncée des éditions nationales du "12/13" et du "19/20" après 36 ans d'existence
TV
France 3 : Fin annoncée des éditions nationales du "12/13" et du "19/20" après 36...

"Regardez comment le président va calmer l'expert en géopolitique"

"Il y a celui qui a posé la question interdite, celle qu'il ne fallait pas poser au président", a lancé Bertrand Chameroy, avant de diffuser la question du petit garçon : "Est-ce qu'on va aider Kaboul ?". "Qu'est-ce qu'il y a ?", a alors répondu le chef de l'Etat. "Alors autant les questions sur Tiktok, Youtube et les demandes de dédicace, ça plaît au président. Les questions sur Kaboul un peu moins. Très mauvaise idée. Regardez comment le président va calmer l'expert en géopolitique en deux secondes", a poursuivi le chroniqueur.

Dans un montage vidéo, il était alors possible de voir Emmanuel Macron répondre à l'élève : "Tu sais ce qu'il se passe à Kaboul ? Pourquoi tu me demandes ça alors ?! Kaboul, c'est la capitale de quel pays ? Et tu sais où c'est ?". "Voilà ! Tu sais où c'est Kaboul ? Non ! Alors, tu ne m'emmerdes pas et tu fais comme les autres. Tu me parles de McFly et Carlito", a blagué Bertrand Chameroy. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Si la chronique est passée inaperçue vendredi, c'est la reprise de la séquence dans le "Vu" de vendredi soir sur France 5 qui a ému des internautes. Sur Twitter, plusieurs utilisateurs ont jugé que le président avait été arrogant envers le petit garçon. Samedi, plusieurs journalistes dont Vincent Glad ont diffusé la vidéo entière de l'intervention du président dans cette classe de Marseille. Dans son intégralité, l'échange entre le chef de l'Etat et l'élève est alors apparu bien plus cordial que dans la chronique de Bertrand Chameroy. Ce dernier a alors été la cible d'attaques et d'insultes sur le réseau social.

"Ne cherchez pas message politique derrière mes chroniques"

C'est pour cette raison qu'il a pris hier la parole via un message publié sur Twitter. "Dans le cadre de ma chronique légère, censée faire sourire, j'ai débriefé les questions réponses entre le président et les élèves. Le 'Alors pourquoi tu me demandes ça ?' tranchait avec le ton des autres questions. J'ai donc choisi de diffuser le début de l'échange", a-t-il commencé à s'expliquer. Et de poursuivre : "J'aurais effectivement dû préciser que l'échange et les explications se poursuivaient pendant plusieurs minutes ensuite, je le reconnais".

"Ne mêlez pas les journalistes de l'équipe de 'C à vous' à cela. Ils n'y sont pour rien. Si faute il y a, c'est la mienne", a assuré Bertrand Chameroy. Et d'ajouter : "Et ne cherchez pas message politique derrière mes chroniques, il n'y en a pas. Ce n'est ni mon rôle, ni mon envie".

Bertrand Chameroy
Bertrand Chameroy
"Quand vous êtes en vacances, ça m'en fait aussi" : L'improbable message de Valérie Pécresse à Bertrand Chameroy
"Peut-on faire plus cliché ?" : Bertrand Chameroy se paye Denis Brogniart lors du jubilé d'Elizabeth II sur TF1
"C à vous" : Bertrand Chameroy se paye Emmanuel Macron et sa photo chemise ouverte
"Non, c'est moi qui ai la plus grosse" : Bertrand Chameroy se moque des bandes-annonces des soirées électorales
Voir toute l'actualité sur Bertrand Chameroy
Autour de Bertrand Chameroy
l'info en continu
Rentrée de France Télévisions : Ces incarnations qui héritent de nouvelles émissions
TV
Rentrée de France Télévisions : Ces incarnations qui héritent de nouvelles...
"Le château de mes rêves" : M6 diffuse un nouveau pré-access dès le lundi 25 juillet
Programme TV
"Le château de mes rêves" : M6 diffuse un nouveau pré-access dès le lundi 25...
France Culture : Géraldine Muhlmann prend la relève d'Adèle Van Reeth dans la case philosophie
Radio
France Culture : Géraldine Muhlmann prend la relève d'Adèle Van Reeth dans la case...
Arrêt du "12/13" et du "19/20" : Que vont devenir les visages de l'information de France 3 ?
TV
Arrêt du "12/13" et du "19/20" : Que vont devenir les visages de l'information de...
"Des chiffres et des lettres" : France 3 arrête le jeu en quotidienne à la rentrée
TV
"Des chiffres et des lettres" : France 3 arrête le jeu en quotidienne à la rentrée
La SDJ de "Paris Match" s'indigne de la Une sur le cardinal Sarah
Presse
La SDJ de "Paris Match" s'indigne de la Une sur le cardinal Sarah