"Si je peux quand même juste en placer une" : Aurélie Casse exaspérée par Raquel Garrido la recadre en direct sur BFMTV

Partager l'article
Vous lisez:
"Si je peux quand même juste en placer une" : Aurélie Casse exaspérée par Raquel Garrido la recadre en direct sur BFMTV
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision grâce à la « Star Academy ». Intrigué par l’envers du décor, il a décidé d’en faire son métier. 20 ans plus tard, s’il ne rate (presque) jamais un prime de « The Voice », il peut vibrer devant une compétition sportive, se passionner pour un documentaire ou dévorer une série en un week-end.
Aurélie Casse exaspérée par Raquel Garrido sur BFMTV © Capture d'écran BFMTV
Hier soir, quelques minutes après la décision du Conseil constitutionnel de valider la majeure partie de la réforme des retraites, Aurélie Casse recevait Raquel Garrido sur BFMTV.

Discussion enflammée. Vendredi soir, quelques minutes après la décision du Conseil constitutionnel de valider la majeure partie de la réforme des retraites, Aurélie Casse présentait une édition spéciale sur BFMTV. En plateau, la journaliste recevait la députée de la NUPES, Raquel Garrido et l'éditorialiste Alain Duhamel. Très vite, l'élue française s'est emportée face à la décision du Conseil constitutionnel.

À lire aussi
"Touche pas à mon poste !" : Pourquoi l'exclusion de C8 de la TNT ne signe pas pour autant la fin de l'émission de Cyril Hanouna
TV
"Touche pas à mon poste !" : Pourquoi l'exclusion de C8 de la TNT ne signe pas...
"Je pars la tête haute" : Jarry, au bord des larmes, intronise Cyril Féraud et fait ses adieux à "Tout le monde veut prendre sa place" sur France 2
TV
"Je pars la tête haute" : Jarry, au bord des larmes, intronise Cyril Féraud et...
"Censure flagrante", "atteinte à la liberté d'expression" : Benjamin Castaldi, Eric Naulleau et Laurence Ferrari s'indignent du retrait de la fréquence à C8
TV
"Censure flagrante", "atteinte à la liberté d'expression" : Benjamin Castaldi,...

"Est-ce que je peux donner l'info qui tombe s'il vous plaît ?"

"Maintenant le pays a 49.3 raisons de passer à la 6e République. C'est maintenant la chose qui est à l'ordre du jour. Bravo Emmanuel Macron parce qu'en ce qui me concerne je suis partisane de longue date de la sixième République mais je ne vois pas comment Emmanuel Macron peut faire survivre ce régime qui aujourd'hui montre qu'il ne tient pas. La volonté générale doit être la loi. Ce n'est pas possible d'avoir un gouvernement de tricheurs, un président tricheur et un Conseil constitutionnel qui valide la triche" a-t-elle lancé ne laissant pas la possibilité aux autres intervenants en plateau de s'exprimer.

Les téléspectateurs de BFMTV ont alors pu voir Aurélie Casse perdre patience. Plusieurs fois, la journaliste a tenté de reprendre la main sur la discussion. En vain. "Priorité à l'info" a-t-elle d'abord lancé avant de couper Raquel Garrido : "Est-ce que je peux donner l'info qui tombe s'il vous plait ?... J'ai aucune autorité sur ce plateau... Je vous laisse répondre mais quand même je dis qu'il y a cette info que l'inter-syndicale publie son communiqué. Elle appelle le Président à ne pas promulguer la réforme. Jusqu'ici pas de surprise, on attend la réponse à l'invitation lancée mardi. On a compris que la CGT n'irait pas".

Après s'être, une nouvelle fois, fait voler la parole par l'ancienne porte-parole de Jean-Luc Mélenchon et de La France Insoumise, Aurélie Casse a voulu recadrer le débat. "C'est intéressant ce débat sur la sixième république mais je pense qu'on s'égare un peu de l'actualité" a-t-elle indiqué avant d'être une nouvelle fois interrompue par Raquel Garrido : "Je peux vous assurer Aurélie Casse qu'on ne s'égare pas du tout. Et que ce soir dans le pays tout entier, les gens se demandent comment on fait pour être..."

A lire aussi : "Laissez-moi parler une seconde !" : Echange tendu entre Raquel Garrido, Maxime Switek et Benjamin Duhamel sur BFMTV

"Raquel laissez-moi quand même essayer d'animer cette émission"

Pour reprendre la main sur son édition spéciale, Aurélie Casse a alors choisi de laisser la place aux directs et aux correspondants de BFMTV. "Allons à Nice, on va à Nice" a-t-elle répété, encore et toujours interrompue par Raquel Garrido. Excédée par l'élue, Aurélie Casse rendra l'antenne quelques instants plus tard en lançant : "Raquel laissez-moi quand même essayer d'animer cette émission. Si je peux quand même juste en placer une. Benoit Ruiz vous êtes en direct de Nice, comment les manifestants justement ont réagi ? Que prévoient-ils pour la suite ?". puremedias.com vous propose de revoir la séquence.

l'info en continu
"Touche pas à mon poste !" : Pourquoi l'exclusion de C8 de la TNT ne signe pas pour autant la fin de l'émission de Cyril Hanouna
TV
"Touche pas à mon poste !" : Pourquoi l'exclusion de C8 de la TNT ne signe pas...
Box-office : "Le Comte de Monte-Cristo" remonte fort et double "Moi, moche et méchant 4" et "Vice-Versa 2"
Box-office
Box-office : "Le Comte de Monte-Cristo" remonte fort et double "Moi, moche et...
"Je pars la tête haute" : Jarry, au bord des larmes, intronise Cyril Féraud et fait ses adieux à "Tout le monde veut prendre sa place" sur France 2
TV
"Je pars la tête haute" : Jarry, au bord des larmes, intronise Cyril Féraud et...
"Censure flagrante", "atteinte à la liberté d'expression" : Benjamin Castaldi, Eric Naulleau et Laurence Ferrari s'indignent du retrait de la fréquence à C8
TV
"Censure flagrante", "atteinte à la liberté d'expression" : Benjamin Castaldi,...
"Un bonjour, vous ne pouvez pas le refaire" : Philippe Gougler raconte les coulisses de ses rencontres dans "Des trains pas comme les autres" sur France 5
Interview
"Un bonjour, vous ne pouvez pas le refaire" : Philippe Gougler raconte les...
Jeux olympiques de Paris 2024 : La Fédération française de la lose rejoint Eurosport pour se moquer des plus beaux ratés de la compétition
TV
Jeux olympiques de Paris 2024 : La Fédération française de la lose rejoint...