"Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer" : Julie Graziani ("L'incorrect") dérape sur LCI

Partager l'article
Vous lisez:
"Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer" : Julie Graziani ("L'incorrect") dérape sur LCI
Par Pierre Dezeraud Journaliste
Journaliste à puremedias.com depuis octobre 2016, Pierre Dezeraud est diplômé en histoire, journalisme, sciences politiques et communication. Après un passage au sein du groupe TF1, il rejoint puremedias.com...
Julie Graziani dérape sur LCI © LCI
L'éditorialiste était l'invitée de "24h Pujadas".

Nouveau dérapage sur LCI. Hier, entre 18h et 20h, sur la chaîne du canal 26, David Pujadas a pris les commandes d'un nouveau numéro de "24h Pujadas", son émission quotidienne d'actualité. Pour commenter les différents sujets du jour, le journalistes était entouré du cinéaste Romain Goupil, de l'économiste Nicolas Bouzou, de l'euro-députée Place-Publique - PS Aurore Lelucq et de Julie Graziani, éditorialiste pour le magazine droitier "L'Incorrect". Au cours de la soirée, ont notamment été évoquées les violences à Chanteloup-les-Vignes et Béziers ainsi que la montée de la tension sociale dans le pays avec la journée de grève du 5 décembre en perspective.

À lire aussi
"Fort Boyard" : Combien d'argent a gagné l'équipe de Claude ("Koh-Lanta") hier soir sur France 2 ?
TV
"Fort Boyard" : Combien d'argent a gagné l'équipe de Claude ("Koh-Lanta") hier...
Audiences samedi : Le Tour de France puissant sur France 2, Jean-Luc Reichmann et Audrey Crespo-Mara au plus haut sur TF1
TV
Audiences samedi : Le Tour de France puissant sur France 2, Jean-Luc Reichmann et...
Défilé militaire, saut en parachute de Gilles Bouleau, Thomas Pesquet : Le dispositif XXL de TF1 pour le 14 juillet
TV
Défilé militaire, saut en parachute de Gilles Bouleau, Thomas Pesquet : Le...
"Ce soir on chante pour les pompiers à Carcassonne" : Qui sont les invités de la soirée musicale présentée par Elodie Gossuin et Jérôme Anthony ce soir sur M6 ?
TV
"Ce soir on chante pour les pompiers à Carcassonne" : Qui sont les invités de la...

Pour illustrer ce sujet, David Pujadas a notamment diffusé des images d'Emmanuel Macron lorsqu'il a été interpellé par deux femmes, se présentant comme en difficulté, à Rouen. "Ces gens qui crient sont dans le paradigme de la réclamation. Ils se comportent vis-à-vis de l'État comme des créanciers. À aucun moment, vous ne les entendez assumer la responsabilité de leur propre situation" a commenté Julie Graziani. "Cette dame qui se plaint et qui n'assume pas la responsabilité de son sort - c'est ça qui m'agace -, elle vous dit : 'J'ai 5 enfants, je suis obligée de travailler'. Bah oui, Madame !" a poursuivi l'éditorialiste avant qu'Aurore Lelucq n'objecte que la femme en question n'a pas dit cela.

"Il faut prendre sa vie en main et arrêter de se plaindre !"

"Moi aussi, j'ai 4 enfants, je suis obligée de travailler ! Scoop ! Bienvenue dans le réel ! Evidemment que t'as cinq enfants, t'es obligée de travailler ! Sinon t'en fais pas cinq !" a-t-elle ironisé avant de s'en prendre à l'autre femme de la séquence. "La première te dit : 'J'ai deux enfants, je suis seule, je suis au SMIC'. Je comprends très bien qu'elle s'en sorte pas. C'est sûr qu'elle s'en sortira pas à ce niveau-là. Mais à un moment donné, je ne connais pas son parcours de vie à cette dame ! Qu'est-ce qu'elle a fait pour se retrouver au SMIC ? Est-ce qu'elle a bien travaillé à l'école, est-ce qu'elle a suivi des études ? Et puis, si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer non plus dans ces cas-là !" a-t-elle poursuivi, sans être interrompue.

"Quand on se rajoute des difficultés sur des difficultés et des boulets sur des boulets, on se retrouve avec des problèmes" a-t-elle ensuite lancé, sous le regard choqué d'Aurore Lelucq. "Je ne dis pas que c'est forcément elle qui a divorcé. Peut-être qu'elle a été quittée. Mais à un moment donné, on assure ses arrières aussi ! Il faut prendre sa vie en main, arrêter de se plaindre et arrêter d'empiler les difficultés !" a maintenu l'éditorialiste. Des propos qu'elle ne semble pas regretter avec le recul. Sur son compte Twitter, Julie Graziani a déclaré : "Chacun est responsable de ses parcours de vie. Tu as fait le mauvais choix de boulot, tu as fait le mauvais choix de mec, tu assumes. Ce n'est pas à l'Etat d'arranger tes problèmes". puremedias.com vous propose de visionner cette séquence.

l'info en continu
RTL : Malgré l'arrêt de sa quotidienne, Flavie Flament reste sur la station
Radio
RTL : Malgré l'arrêt de sa quotidienne, Flavie Flament reste sur la station
Audiences : "TPMP", "C à vous", "Quotidien", quel bilan pour les talks à l'issue de la saison 2023/2024 ?
Audiences
Audiences : "TPMP", "C à vous", "Quotidien", quel bilan pour les talks à l'issue...
"Fort Boyard" : Combien d'argent a gagné l'équipe de Claude ("Koh-Lanta") hier soir sur France 2 ?
TV
"Fort Boyard" : Combien d'argent a gagné l'équipe de Claude ("Koh-Lanta") hier...
Audiences samedi : Le Tour de France puissant sur France 2, Jean-Luc Reichmann et Audrey Crespo-Mara au plus haut sur TF1
TV
Audiences samedi : Le Tour de France puissant sur France 2, Jean-Luc Reichmann et...
Audiences : Quel score pour la 5000e des "12 coups de midi" sur TF1 en prime-time ?
Audiences
Audiences : Quel score pour la 5000e des "12 coups de midi" sur TF1 en prime-time ?
Défilé militaire, saut en parachute de Gilles Bouleau, Thomas Pesquet : Le dispositif XXL de TF1 pour le 14 juillet
TV
Défilé militaire, saut en parachute de Gilles Bouleau, Thomas Pesquet : Le...