"Si vous aviez fait votre travail correctement" : Echange tendu entre Assa Traoré et Salhia Brakhlia dans "Quotidien"

Partager l'article
Vous lisez:
"Si vous aviez fait votre travail correctement" : Echange tendu entre Assa Traoré et Salhia Brakhlia dans "Quotidien"
Echange tendu entre Salhia Brakhlia et Assa Traoré. © TMC
La militante était invitée hier soir dans l'émission présentée par Yann Barthès sur TMC.

Tensions sur le plateau de "Quotidien". Hier soir, dans l'émission de TMC, Yann Barthès a reçu Assa Traoré, afin d'évoquer les violences policières en France et la mort de son frère, Adama Traoré, en 2016, après une interpellation par les forces de l'ordre. Au cours de l'interview, l'invitée a apostrophé l'une des journalistes de "Quotidien", Salhia Brakhlia, afin de revenir sur l'un de ses reportages diffusés la semaine dernière.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

Pour rappel, lors de la manifestation du 2 juin devant le Tribunal administratif de Paris, Assa Traoré avait déclaré au micro de Paul Gasnier : "La France est pire que les Etats-Unis. En tout cas, dans l'affaire de George Floyd, les policiers ont été limogés. En France, les policiers sont récompensés et médaillés par le ministre de l'Intérieur". La jeune femme avait alors sous-entendu que les policiers qu'elle accuse d'avoir tué son frère auraient été médaillés en 2017 après la mort d'Adama Traoré. Le 3 juin, toujours dans "Quotidien", Salhia Brakhlia avait vérifié cette information. "Six gendarmes ont bien été décorés en 2017 par le préfet à Beaumont-sur-Oise, ville où a été interpellé Adama Traoré. Ils ont reçu une médaille (...) mais il ne s'agissait pas des gendarmes mis en cause dans l'affaire Traoré, qui sont eux des gendarmes à l'Isle-Adam et toujours en poste pour le moment", avait ainsi précisé la journaliste.

"Vous avez eu tort, madame"

C'est donc cette dernière phrase qu'Assa Traoré a contestée hier soir dans "Quotidien". "Il y a quelque chose que j'aimerais éclaircir sur votre plateau, parce que la journaliste, madame Salhia, vous avez dit : 'Les gendarmes n'ont pas été récompensés'. Vous avez eu tort", a-t-elle lancé. La reporter a alors glissé : "Ils n'ont pas reçu de médailles...". "Vous avez eu tort, madame. Si vous aviez fait votre travail correctement ou aviez cherché les informations nécessaires... Arnaud Gonzalez a eu une promotion ! Arnaud Gonzalez a même été promu", a enchaîné Assa Traoré.

"En France, monsieur Le Roux, sa première visite quand il prend le poste de ministre de l'Intérieur, et monsieur Cazeneuve, quand ils sont venus à Beaumont, ils sont venus récompenser et saluer les gendarmes mis en cause dans la mort d'Adama Traoré", a poursuivi l'invitée. Et d'être interrompue par Salhia Brakhlia : "Pardon, je me permets juste de rectifier. Ce n'était pas une récompense, mais une visite pour Bruno Le Roux. Et effectivement, les gendarmes mis en cause n'ont pas été médaillés, comme vous l'aviez dit. Donc, on a fait les vérifications."

"Ce sont des vérifications qu'il faudra approfondir"

Sceptique face à la réponse de la journaliste, Assa Traoré a demandé : "Ce sont des vérifications que vous avez faites auprès de qui ?". "Auprès du ministère de l'Intérieur et des autorités compétentes", a répondu Salhia Brakhlia. "D'accord... Ce sont des vérifications qu'il faudra approfondir. Quand on vient sur un plateau tel que le vôtre et qu'on apporte la parole des gendarmes... Quand on reçoit la visite du ministère de l'Intérieur, qu'il n'y a même pas un mot pour la famille Traoré, qu'on vient récompenser des gendarmes dans la caserne (...) c'est scandaleux", a repris la militante, alors que la chroniqueuse martelait qu'il n'y avait pas eu de récompenses pour les gendarmes mis en cause. Yann Barthès a alors conclu cette séquence tendue : "Après, on n'a pas la parole de tel ou tel camp. On essaye de faire notre travail correctement et Salhia le fait correctement". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Sur le même thème
l'info en continu
"Infidèle" : Claire Keim de retour pour une saison 2 ce soir sur TF1
Programme TV
"Infidèle" : Claire Keim de retour pour une saison 2 ce soir sur TF1
Propos d'Eric Zemmour sur CNews : Une enquête ouverte par le parquet de Paris
Justice
Propos d'Eric Zemmour sur CNews : Une enquête ouverte par le parquet de Paris
Débat Trump/Biden : Quelle audience pour les chaînes info françaises ?
Audiences
Débat Trump/Biden : Quelle audience pour les chaînes info françaises ?
Sud Radio : Le PDG Didier Maïsto quitte ses fonctions
Radio
Sud Radio : Le PDG Didier Maïsto quitte ses fonctions
"Pékin Express" : Un violent accident de la route pendant le tournage cause le décès d'un automobiliste
TV
"Pékin Express" : Un violent accident de la route pendant le tournage cause le...
"Ils sont violeurs" : SOS Racisme porte plainte après des propos d'Eric Zemmour sur les mineurs isolés sur CNews
Justice
"Ils sont violeurs" : SOS Racisme porte plainte après des propos d'Eric Zemmour...
Vidéos Puremedias