"TF1 n'est pas CNews" : Le créateur de "Miraculous" prend la défense de la chaîne accusée de censure

Partager l'article
Vous lisez:
"TF1 n'est pas CNews" : Le créateur de "Miraculous" prend la défense de la chaîne accusée de censure
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Générique de "Miraculous" © 2020 - ZAGTOON - METHOD ANIMATION - GLOBOSAT - AB DROITS AUDIOVISUELS - DE AGOSTINI EDITORE S.p.A.
L'épisode diffusé dimanche matin a vu deux de ses scènes être écourtées par rapport à la version originale.

Même un dessin animé peut créer la polémique de nos jours. Dimanche, un téléspectateur s'est ému de ce que trois minutes de la série d'animation "Miraculous : Les aventures de Ladybug et Chat Noir", diffusée sur TF1, soient passées à la trappe. Exemple vidéo à l'appui sur Twitter, cet utilisateur anonyme a comparé la version diffusée sur la première chaîne contre celle diffusée à l'international.

À lire aussi
"Vous leur dites de baisser un peu" : Jean-Luc Mélenchon interrompt soudainement un duplex sur BFMTV
TV
"Vous leur dites de baisser un peu" : Jean-Luc Mélenchon interrompt soudainement...
"Il aurait dû être là" : Un invité fait faux bond à Anne-Élisabeth Lemoine quelques minutes avant le début de "C à vous"
TV
"Il aurait dû être là" : Un invité fait faux bond à Anne-Élisabeth Lemoine...
"Vous pouvez crier, ça ne m'intéresse pas !" : Tensions entre Sandrine Rousseau et Apolline de Malherbe sur BFMTV
TV
"Vous pouvez crier, ça ne m'intéresse pas !" : Tensions entre Sandrine Rousseau et...
"Les apprentis aventuriers" : Laurent Maistret raconte l'empoisonnement de Jessica Errero "qui a du mal à s'en remettre"
TV
"Les apprentis aventuriers" : Laurent Maistret raconte l'empoisonnement de Jessica...

"Pas de titre de transport !"

La scène principale se déroule dans un bus parisien où Sabine Cheng, la mère de l'héroïne, est mise en difficulté par un contrôleur, alors qu'elle ne dispose d'aucun ticket. Et pour cause, c'est sa fille Marinette qui les a, elle qui est descendue quelques instants plus tôt pour faire une course. "Pas de titre de transport, ça fera 50 euros ! Vous réglez ça comment ?", lance le contrôleur à la fautive. Si TF1 a choisi de basculer vers la scène suivante à ce moment-là, dans le scénario original, l'action se poursuivait avec un contrôleur s'adressant de manière agressive à la mère de famille et remettant en doute sa bonne foi.

Deuxième scène coupée sur TF1 : le contrôleur et Sabine Cheng descendent du bus et vont en direction d'un policier. "Pas de ticket, pas d'argent, pas de papiers !", résume l'agent des transports. Une fois encore, l'action est stoppée à ce moment-là sur la chaîne française. Dans le script original, le policier reconnaît la mère de famille, dont les deux filles sont ensemble dans la même classe, mais fait pâle figure face au contrôleur. Le représentant des forces de l'ordre lui annonce donc qu'il va l'emmener avec elle au poste pour un contrôle d'identité. Et quand le téléphone de Sabine Cheng sonne, le contrôleur s'empare de son sac à main, qui tombe sur le sol, tandis que la victime crie à l'injustice.

Interpellé sur les scènes coupées, le créateur de "Miraculous", a donné sa vision des choses dans un long thread publié sur Twitter. "Les choses méritent d'être plus nuancées que beaucoup de ce qui va être dit", a prévenu Thomas Astruc hier en milieu d'après-midi. "Le but de cet épisode était de montrer les mécaniques qui peuvent conduire à une injustice", a-t-il rappelé.

Et de poursuivre sa réflexion en ces termes : "TF1 est légalement responsable du contenu diffusé. Donc, si pour quelque raison que ce soit, ils estiment que ça peut poser un problème, que l'histoire pourrait être mal comprise, que les institutions se sentent attaquées ou que cela puisse nuire à la confiance que tout enfant devrait légitimement avoir dans les institutions, ou, tout simplement, que cette histoire est trop complexe pour eux, bref, s'ils estiment finalement que ce qu'on a essayé de faire ne les a pas convaincus. Alors, même si ça me désole, je peux comprendre qu'ils coupent ce passage. Pas par autoritarisme, comme beaucoup le diront, mais par prudence".

"Ils sont bien plus ouverts que ce qu'on imagine"

Thomas Astruc a de nouveau défendu TF1 à la fin de son thread : "TF1, c'est pas CNews. Ils sont bien plus ouverts que ce qu'on imagine. Mais comme tout média en position dominante, tous les regards sont braqués sur eux à guetter le moindre faux-pas". Et le créateur d'ajouter : "Là, ils ont eu un doute, et concernant un programme pour enfant, le doute n'est pas permis".

Contactée par puremedias.com, TF1 n'a pas encore réagi.

l'info en continu
"Vous leur dites de baisser un peu" : Jean-Luc Mélenchon interrompt soudainement un duplex sur BFMTV
TV
"Vous leur dites de baisser un peu" : Jean-Luc Mélenchon interrompt soudainement...
"Il aurait dû être là" : Un invité fait faux bond à Anne-Élisabeth Lemoine quelques minutes avant le début de "C à vous"
TV
"Il aurait dû être là" : Un invité fait faux bond à Anne-Élisabeth Lemoine...
Netflix annonce le retour de sa série la plus sulfureuse et dévoile la bande-annonce de la saison 2
SVOD
Netflix annonce le retour de sa série la plus sulfureuse et dévoile la...
"Vous pouvez crier, ça ne m'intéresse pas !" : Tensions entre Sandrine Rousseau et Apolline de Malherbe sur BFMTV
TV
"Vous pouvez crier, ça ne m'intéresse pas !" : Tensions entre Sandrine Rousseau et...
George Clooney va adapter "Le bureau des légendes" aux Etats-Unis
Séries
George Clooney va adapter "Le bureau des légendes" aux Etats-Unis
Audiences : Quel bilan pour la mini-série "Piste Noire" avec Constance Labbé et Thibault de Montalembert sur France 2 ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour la mini-série "Piste Noire" avec Constance Labbé et...