"Top Chef" 2015, épisode 11 : "Je ne suis pas venu le cul habillé en feuilles de choux..."

Partager l'article
Vous lisez:
"Top Chef" 2015, épisode 11 : "Je ne suis pas venu le cul habillé en feuilles de choux..."
La demi-finale de "Top Chef" 2015
La demi-finale de "Top Chef" 2015 © M6/Olivier
Ils n'étaient plus que trois : ce soir, Kevin, Olivier et Xavier se sont affrontés pour une place en finale de "Top Chef" au cours d'un prime intense et original. Résumé détaillé.

Kevin, Olivier ou Xavier : l'un de ces trois candidats sera désigné gagnant de "Top Chef" 2015 la semaine prochaine. Mais avant de pouvoir prétendre participer à la finale, les trois candidats encore en lice après l'élimination de Florian vont devoir se mesurer à une demi-finale qui s'annonce serrée. Et comme chaque semaine, puremedias.com vous propose de suivre et de commenter l'émission en direct, dès 21h !

À lire aussi
Mort de Bertrand-Kamal ("Koh-Lanta") : Denis Brogniart lui avait adressé un message lors de la dernière finale
TV
Mort de Bertrand-Kamal ("Koh-Lanta") : Denis Brogniart lui avait adressé un...
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en forme, Europe 1 au plus bas
Audiences
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en...
"13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut
TV
"13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut

"J'ai 20 ans de carrière, il a 20 ans d'existence"

21h03. C'est Xavier qui a imaginé la première des trois épreuves confiées aux candidats. Au menu : du gibier, Xavier espérant que Kevin et Olivier ne sont "pas forcément à l'aise" avec ça. Et c'est un bon pari puisque Kevin est un peu paniqué - même s'il fait semblant d'être emballé au moment où il apprend l'intitulé de l'épreuve. Oliver, lui, est plus enthousiaste. Et exit les cuissons longues puisque les candidats n'ont que deux heures pour cuisiner.

21h07. Pas emballé par le sanglier entier (on le comprend), Kevin se jette sur le faisan tandis que Xavier, qui a pu se préparer et réfléchir, part sur de la selle de chevreuil. Mais Philippe Etchebest s'avoue rapidement "déçu" par les légumes que prépare Xavier, qui semble avoir un peu trop parié sur la simplicité et la tradition. Le chef le rappelle donc rapidement à l'ordre : "il faut prendre des risques !", lui lance-t-il. Du coup, il décide d'ajouter un tartare de chevreuil à son plat ! Philippe Etchebest est tout de suite plus emballé. Et ce que propose Kevin, notamment des croquettes de faisan, lui semble tout aussi prometteur.

21h22. De son côté, Olivier est parti comme Xavier sur du chevreuil. "J'ai 20 ans de carrière... Lui il a 20 ans d'existence !", lance le cuisiner au sujet de son jeune concurrent, qu'il espère bien battre. Il compte marier son gibier avec bananes et clémentines, notamment, en hommage à un ami réunionnais... Titi ! "Ces fruits, ça me plaît bien", lance Philippe Etchebest, qui annonce qu'il y a "du niveau" sur cette épreuve.

21h31. Ce sont Hélène Darroze, Michel Sarran et Jean-François Piège qui dégustent les trois plats, à l'aveugle. Une croquette "très joliment faite" pour Kevin, mais une cuisson "très rose" pour le faisan. "Il y a deux fois plus de garniture que de gibier", regrette Jean-François Piège face au plat de Xavier. Et "la cuisson est à peine maîtrisée" pour lui tandis que "le tartare passe mal" pour Hélène... Enfin, l'assiette du dos de chevreuil d'Olivier est trop chargée pour Hélène Darroze. "Il y a neuf produits différents", confirme Michel Sarran. Mais l'association chevreuil-banane et mandarine emballe les trois chefs. A l'issue de la dégustation, on ne sait qu'une chose : Xavier a gagné. Un peu court, non ? Tout le monde reste à zéro point.

"Je dois être un peu maso !"

21h37. Jean-François Piège accompagne la deuxième épreuve, imaginée par Kevin cette fois. Le thème est le trompe l'oeil autour de la bûche de Noël, qui va donc devoir être salée ! Ils ont trois heures, une durée qui va donc les pousser à proposer quelque chose d'original et qui demande beaucoup de travail. Celle de Kevin sera à base de foie gras et de pain d'épice, mais le chef Piège s'inquiète sur le fait qu'elle sera peut-être un peu lourde... "Mon défi, c'est de l'alléger", reconnaît le candidat. Mais "pour quelqu'un qui a choisi le thème de l'épreuve, il est très mal organisé", note le chef, qui rappelle Kevin à l'ordre. Mais le jeune homme avoue qu'il aime plutôt se faire engueuler. "Je dois être un peu maso", s'amuse-t-il. Maso et un peu distrait, puisqu'il loupe sa gelée de framboise... Il faut donc la refaire !

22h01. Xavier, lui, s'avoue un peu perdu face à cette épreuve, et décide de partir sur une bûche de la mer à base de langoustine crue, avec mousse de céleri et fenouil. Mais Jean-François Piège le prévient : il faut que sa bûche, qu'il imagine d'abord comme un mille-feuilles, ressemble bien... à une bûche. Pas question d'improviser ici ! Il faut tout préparer. Et à sa première tentative, ça ne se passe pas trop comme prévu. "On dirait un panini, pas une bûche", lance le chef Piège.

22h08. Quant à Olivier, il décide également de partir sur du foie gras. Le reste ? "Page blanche", avoue-t-il. Il se lance dans plusieurs directions mais avoue qu'il ne sait pas trop à quoi tout ce qu'il prépare servira... La recette se précise au fil des minutes. Olivier ajoute de la langoustine au coeur de sa bûche et des feuilles de chou. Mais contrairement à ses camarades, il ne prévoit pas de biscuit pour tenir sa crème. Risqué ! "C'est pas parce qu'il fait une bûche de Noël qu'il va y avoir un miracle !", lui lance le chef Piège. Malgré un ajout de gélatine, à cinq minutes de la fin de l'épreuve, sa bûche n'a toujours pas pris... Quelques minutes de plus suffisent : ouf, c'est bon ! Reste à dresser.

22h18. Hélène Darroze, Michel Sarran et Philippe Etchebest viennent goûter, à l'aveugle, les trois bûches. Celle de Xavier est "un beau trompe-l'oeil" et "une bonne idée", mais la langoustine manque d'assaisonnement... La bûche d'Olivier emballe davantage le jury pour son aspect que celle de Xavier. Et elle propose "un super mélange de textures". "Ca marche bien", note Philippe Etchebest. Enfin, celle de Kévin paraît "plus traditionnelle" mais elle est "parfaite" au niveau des assaisonnements. "C'est la moins visuelle, mais c'est la plus goûteuse", note Hélène Darroze. Et c'est ce qui permet à Kevin de s'imposer.

"Son gargouillou, ça va être un gloubiboulga !"

22h24. Michel Sarran va superviser la dernière épreuve, au marché de Meaux, et imaginée par Olivier. Plutôt que d'essayer de mettre les autres en difficulté, ce dernier a préféré s'assurer que lui réussirait, en optant pour son plat signature : l'arlequin de légumes. Les candidats vont donc devoir sublimer un panier de légumes, en deux heures. Une idée qui ne fait pas trop peur à Xavier et Kevin.

22h36. Pendant qu'Olivier prépare son arlequin, et qu'il se fait peur tellement il demande de travail, Kevin opte pour un gargouillou, un plat imaginé par Michel Brasse, un chef 3 étoiles, très compliqué à réaliser car chaque légume y est cuisiné différemment. Mais la clé, c'est l'équilibre en tous les légumes. "Sinon son gargouillou, ça va être un gloubiboulga !", prévient le chef Sarran. Kevin sait que c'est risqué, mais, comme on le lui a dit un jour... "Je ne suis pas venu le cul habillé en feuilles de choux pour me faire bouffer le cul par des lapins". Ah bon ?

22h52. De son côté, Xavier opte pour des légumes au naturel, comme dans un potager. Un peu simple aux yeux du chef Sarran. Il le signale à Xavier, mais le jeune homme ne veut rien entendre. "Je vais partir sur mon idée jusqu'au bout", lâche Xavier. Ah. OK... Il y a 30 minutes, il faisait tout ce que Jean-François Piège lui disait, mais il refuse d'écouter Michel Sarran. Heureusement, le chef persiste. Ca rentre (un peu) et Xavier se met enfin à vraiment cuisiner.

23h01. Jean-François Piège, Hélène Darroze et Philippe Etchebest débarquent pour la dégustation. Et le plat de Xavier leur semble visuellement trop simple... "C'est une bonne assiette de légumes, mais c'est tout", notent les chefs, qui soulignent un manque de personnalité. L'arlequin de légumes d'Olivier, lui, divise les chefs. Ca manque de légumes pour Hélène Darroze. Mais le chef Piège souligne une "maîtrise incroyable" au niveau des pâtes. Enfin, le gargouillou de Kevin a nécessité "beaucoup de travail". Mais il y a "des petites erreurs d'assaisonnement" et ça manque finalement de surprise au goût.

"Quand j'étais adolescent, j'étais vraiment un petit con"

23h05. Retour dans l'atelier : chaque candidat va débarquer seul pour tirer la fameuse lameuse orange ou acier. Et c'est Kevin qui ouvre le bal. "Quand j'étais adolescent, j'étais vraiment un petit con", commence le jeune homme quand on lui demande ce que la cuisine représente pour lui. Puis, il a rencontré la cuisine. Xavier, lui, était plus paumé, moins bien dans sa peau, et s'est jeté dans la cuisine pour trouver un équilibre. Quant à Olivier, la cuisine est pour lui "un moyen de transmettre (ses) émotions". "J'ai connu la discrimination, je me suis caché dans ma cuisine", avoue le candidat.

23h13. L'heure de soulever les couteaux a sonné. Et c'est Kevin qui tire la première : elle est acier ! Il est donc qualifié pour la finale, et il en pleure. "C'est le plus beau jour de ma vie", lance le jeune homme. Et c'est Xavier qui l'y rejoindra ! Olivier est donc éliminé aux portes de la finale. "C'est aussi un moment difficile pour nous", avoue Hélène Darroze au cuisiner.

Le débrief de l'épisode 11 de "Top Chef" 2015 :
- Un excellent épisode ! Brillante idée que de proposer aux candidats de choisir chacun une épreuve, c'est nouveau, ça crée une belle dynamique et surtout, les trois épreuves étaient intéressantes et comportaient leur lot de défis !
- Pas sûr qu'on avait besoin de 20 minutes pour découvrir l'identité des deux finalistes, mais ce n'était pas choquant.
- Le fait d'avoir trois épreuves nous a aussi permis d'avoir moins de storytelling, de rappels en tous genres et flashbacks. Ca fait du bien !
- En revanche, petit coup de gueule : on ne nous explique pas comment Olivier a été éliminé : a-t-il été battu sur son épreuve par Xavier ET Kevin ? Les chefs ont-ils dû départager deux assiettes ? Quand on a BESOIN des flashbacks pour nous expliquer, on ne les a pas...

Top Chef 2015
Top Chef 2015
Xavier, finaliste de "Top Chef" 2015 : "On ne me verra jamais dans 'Les Anges'"
"Top Chef" 2015 : Jérémy Moscovici s'en prend à Philippe Etchebest
"Top Chef" 2015, épisode 10 : "Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?!"
Voir toute l'actualité sur Top Chef 2015
Sur le même thème
l'info en continu
Kheiron : "J'aimerais beaucoup faire une suite de 'Brutus vs César'"
SVOD
Kheiron : "J'aimerais beaucoup faire une suite de 'Brutus vs César'"
Jean-Luc Mélenchon : "'Marianne' et 'Charlie Hebdo' sont devenus les bagagistes de 'Valeurs Actuelles'"
Presse
Jean-Luc Mélenchon : "'Marianne' et 'Charlie Hebdo' sont devenus les bagagistes de...
Jean-Pierre Elkabbach : "J'essaie de faire mon métier en toute neutralité"
TV
Jean-Pierre Elkabbach : "J'essaie de faire mon métier en toute neutralité"
Audiences samedi : Les JT de TF1 en grande forme, le Tour à un haut niveau, "Trouvez l'intrus" au plus bas
TV
Audiences samedi : Les JT de TF1 en grande forme, le Tour à un haut niveau,...
Audiences : "Meurtres en Pays Cathare" large leader devant "The Voice Kids", "Fort Boyard" se finit au plus bas
TV
Audiences : "Meurtres en Pays Cathare" large leader devant "The Voice Kids", "Fort...
"C à vous" : Fabrice Luchini veut incarner Didier Raoult au cinéma
TV
"C à vous" : Fabrice Luchini veut incarner Didier Raoult au cinéma
Vidéos Puremedias