"Top Chef" 2016, épisode 11 : "Putain, arrêtez Stéphane !"

Partager l'article
Vous lisez:
"Top Chef" 2016, épisode 11 : "Putain, arrêtez Stéphane !"
"Top Chef" 2016, épisode 11
"Top Chef" 2016, épisode 11 © PIERRE OLIVIER/M6
Quatre candidats étaient encore en lice et ce soir et ont notamment rendu visite à Michel Sarran. Résumé détaillé de quarts de finale tendus.

Coline, Thomas, Xavier ou Pierre ? Ce soir, après le départ de Gabriel malgré son talent exceptionnel et sa confiance en lui extraordinaire, les quatre candidats encore en lice pour les quarts de finale de "Top Chef" 2016 vont devoir s'affronter autour de deux épreuves complexes : la première autour des coquillages, qu'ils devront faire aimer aux enfants, et la seconde dans le restaurant de Michel Sarran à Toulouse, pour sublimer... la soupe ! Comme chaque semaine, le prime est à suivre en direct sur puremedias.com !

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

"J'ai l'arrière des oreilles qui se décolle"

21h07. Au menu donc, les coquillages, avec deux plats à faire pour séduire deux jurys différent : les chefs étoilés Arnaud Donckele et Sylvain Guillemot mais aussi des enfants, "le pire jury qui puisse exister dans 'Top Chef'" selon Xavier. Et il faut séduire à la fois les jurés ET les enfants pour être qualifié d'office pour la demi-finale. Et c'est Philippe Etchebest, bien décidé à "les déstabiliser", qui fait office de surveillant principal sur cette épreuve.

21h12. Ca sera un Saint-Jacques terre/mer pour Thomas mais le chef Etchebest l'encourage à mettre plus de fruits de mer dans son plat. Il ajoute une vinaigrette à l'huître. Pierre, que Philippe Etchebest appelle "Johnny", prépare une marinière de plusieurs coquillages et, suite à l'intervention du chef, se met un peu la pression et confond - HORREUR - une bouteille de vin blanc et une bouteille d'huile d'arachide. "J'ai l'arrière des oreilles qui se décolle", explique-t-il après avoir dosé un peu trop de yuzu. Ca arrache !

21h20. Xavier déçoit Philippe Etchebest avec son idée de pâtes à l'encre de sèche. "Ca, ils connaissent les chefs ! C'est trop simple ! Va plus loin !", l'encourage le chef. Il décide de décliner les coquillages de trois façons, avec des moules farcies et des coquillages marinés au vin rouge. Quant à Coline, elle prépare un "jardin de la mer" avec beaucoup de légumes auxquels elle va intégrer un tartare de coquillage. Mais il n'est pas emballé par son idée de dressage. "Le chef me casse mes délires", se lamente-t-elle. Mais elle décide d'aller au bout, peu importe ce qu'en dit le chef. "Elle a des convictions et je les respecte", lâche Philippe Etchebest.

"Les enfants, ça fait peur, ça pleure, c'est fragile !"

21h29. Les deux chefs dégustent les plats, en commençant par celui de Xavier, redressé à la dernière seconde. Visuellement, c'est un peu déstabilisant. Mais gustativement, "ça fonctionne" et certaines alliances marchent "magnifiquement". Le plat de Thomas, lui, est bien cuit, mais "assez cacophonique" au goût des deux chefs... Coline et ses coquilles dans l'assiette, elles, séduisent les jurés, un plat "qui a un certain niveau" selon eux. Quant à Pierre, même si le dressage les emballe, le goût manque d'impact.

21h34. Maintenant, place aux enfants ! "Les enfants, ça fait peur ! Ca pleure ! C'est fragile", se lamente Xavier. Il part sur des pâtes (encore) avec une sauce aux moules. Et quand les enfants viennent l'interrompre/l'interroger/le déranger, il "oublie" de leur dire qu'il y a des moules dans sa sauce. "Y a pas de fruits de mer dedans ?", demande l'un d'eux. "Non, non, non", assure-t-il, HYPER mal à l'aise. Coline est plus honnête : "ils sont un peu cachés", avoue-t-elle au sujet de son plat, une mousseline de St Jacques et moules qu'elle va paner et frire, et présenter sous forme de souris.

"J'ai détesté"

21h55. Même plan pour Pierre, qui part sur des fingers de moules, St Jacques et coûteaux avec un ketchup fait maison. "Un enfant, dès qu'on lui fait du ketchup, on lui fait manger ce qu'il veut", lance le candidat. Quant à Thomas, il part sur du poisson pané avec de la purée. "Aujourd'hui, il faut être malin", explique le jeune papa.

22h04. Les pâtes aux moules de Xavier séduisent les enfants, tous emballés ! "J'ai jamais goûté quelque chose d'aussi bon, je suis bouche bée !", lance même l'un d'entre eux. La souris de Coline, elle, fait sourire les enfants. "C'est la fille qui l'a fait MAIS c'est trop mignon", lance l'une des petites filles. Pas très féministe, tout ça. Mais la farce de la croquette ne séduit pas tout le monde. Le faux poisson pané-purée de Thomas est victime de la même critique tandis que "tonton machin", alias Pierre, provoque des grimaces à cause de... son ketchup qui "pique", qui était pourtant son arme secrète. "Berk ! J'ai détesté", lance une petite fille très cash.

22h09. L'heure du verdict a sonné, et les candidats tirent d'abord un couteau correspondant au vote des enfants. Et c'est Xavier qui a la lame verte, sans surprise, et malgré "la décoration". Et, surprise, la lame correspondant au vote des chefs de Xavier est aussi verte ! Le voilà qualifié d'office pour la demi-finale.

"Putain, arrêtez Stéphane !"

22h11. Direction Toulouse pour la deuxième épreuve. Après le passage à Bordeaux dans le restaurant de Philippe Etchebest, c'est Michel Sarran qui accueille les candidats chez lui et leur présente sa soupe de foie gras à l'huître, pour leur illustrer le thème : la soupe. Même schéma que pour l'épreuve précédente : il faut décrocher le vote du chef Sarran mais aussi celui de trois de ses proches, pour se qualifier.

22h15. Thomas doit réinventer la soupe à l'oignon, Colin se voit confier la soupe de poulet et vermicelles tandis que Pierre doit sublimer la soupe de poisson. Ce dernier prépare des sortes de glaçons de gelée avec des morceaux de poisson qui vont fondre au moment où la soupe sera servie. Pas bête ! Et on enchaîne déjà avec la dégustation du plat de Pierre. Mais Michel Sarran trouve que l'assiette n'est pas assez aboutie - et en plus, les cubes ne fondent pas. Double loupé. Heureusement que les assaisonnements sont bons.

22h26. Au tour de Coline, sans avoir découvert le débrief des proches du chef Sarran. Comme Pierre, elle compte faire fondre un élément - cette fois, une viennoise - à l'aide du bouillon. Mais la réalisation est un peu chaotique. "Ah putain, ça chie dans la colle !", se lamente la jeune femme. Stéphane Rotenberg vient faire le chronomètre humain, ce qui agace la candidate. "Putain, arrêtez Stéphane", lance-t-elle (gentiment), loupant le dressage de l'une de ses trois assiettes. Et à la dégustation, le chef Sarran est déçu. En gros, selon lui, la viennoise ne sert à rien. Dommage, car tout le reste est très bon !

"Je n'ai aucun scrupule à l'éliminer"

22h37. Enfin, Thomas s'attelle à sa soupe à l'oignon. Et - STUPEUR (OU PAS) -, lui aussi va faire fondre sa soupe, cette fois construite sur une base de panna cotta. Michel Sarran est sceptique, encore. Mais à la dégustation, ça se passe mieux que pour Coline, même si le choix du contenant implique un déséquilibre : trop de pana cota et pas assez de bouillon.

22h54. Mais qu'en ont pensé les proches ? On découvre les trois plats à la suite, en commençant par la soupe à l'oignon, qui séduit les trois oricges de Michel Sarran. La soupe de Pierre rencontre le même problème que tout à l'heure, le glaçon ne fond pas, et ça manque de pep's. Quant au plat de Coline, c'est trop salé et trop gras avec la viennoise, mais c'est l'assiette qui a demandé le plus de travail. Au final, la cérémonie des couteaux révèle que Thomas a décroché le vote de Michel Sarran... et celle des proches ! Le voilà qualifié pour la demi-finale, tandis que Pierre et Coline partent en dernière chance.

22h59. Au menu de cette dernière dernière chance : la ratatouille. Et Coline se lance dans une glace à la ratatouille ! "J'ai tellement envie de tous les défoncer, les mecs", avoue la candidate, dernière fille en course depuis un petit moment. Pierre et elle se sont liés d'amitié, mais ça a ses limites. "Je n'ai aucun scrupule à l'éliminer", lâche-t-il, tout en se réjouissant de partager ce "moment privilégié" : "C'est notre petite finale à nous", se réjouit-il. Lui part sur une ratatouille décomposée, mais réalise qu'il a oublié les oignons. DRAME ! En même temps, Coline est aussi en galère, sa glace à la ratatouille ne prend pas. Elle décide donc de tout parier sur un granité.

"C'était pas loin de la perfection"

23h16. Surprise, cette semaine, c'est "Moi, Hélène Darroze" qui n'est pas là pour la dégustation. Jean-François Piège, Michel Sarran et Philippe Etchebest dégustent le plat de Coline en premier, mais le chef Piège est déçu car visuellement, ça ressemble à une ratatouille. Et heureusement, ils sont bluffés, notamment par le granité. "C'est pas parfait, mais c'est intéressant", lance le chef. "C'est ça que je voulais" lancent les chefs face au plat de Pierre, mais au goût, c'est plus déstabilisant... Quand les candidats débarquent, Philippe Etchebest avoue que c'était "pas loin de la perfection" des deux côtés... et c'est finalement Coline qui se qualifie !

Le débrief de l'épisode 11 de "Top Chef" :
- La double première épreuve était un peu longue, on avait l'impression de regarder le "Top Chef" de 2014, mais sans les épreuves dans l'épreuve, au moins. Mais, comme à chaque fois, l'emploi des enfants - avec parcimonie - fonctionne très bien.
- Du coup, l'émission a fini après 23h30 alors qu'il n'y avait plus que quatre candidats... Un exploit (négatif) !
- Beaucoup, beaucoup de flashbacks dans cette émission, entre les traditionnels "il y a dix minutes, voilà ce qui s'est passé au cas où vous auriez déjà oublié" et la nouveauté de l'épisode : le parcours réalisé par les candidats avec moultes images d'archive de la saison... Un peu lourd.
- Chapeau à Xavier : décrocher le vote des jurés et des enfants, c'est du presque jamais vu. On pensait qu'il s'agissait d'une façon d'allonger les choses, mais Xavier a mis ce plan à mal !
- Thomas en demi-finale : de mémoire, le candidat n'a pourtant pas une seule fois proposé un plat vraiment mémorable, si ? Etonnant parcours...
- Et enfin, le candidat le plus sympathique de la saison s'en va : Joey Tribbiani, alias Pierre Eon. Un beau parcours, des beaux plats et une belle attitude !

Top Chef 2016
Top Chef 2016
"Top Chef", le choc des champions 2016 : Pierre Augé gagnant face à Xavier Pincemin
"Top Chef" 2016, la finale : "Ce n'est pas la catastrophe à laquelle on s'attendait"
Coline et Xavier, finalistes de "Top Chef" 2016 : "Gabriel est parti en vrille"
"Top Chef" 2016, épisode 12 : "L'assiette n'existe pas, il n'y a rien"
Voir toute l'actualité sur Top Chef 2016
Sur le même thème
l'info en continu
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour sur le coronavirus
Radio
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour...
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future mini-série de Harlan Coben pour Netflix
Séries
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future...
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
TV
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Radio
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Radio
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Vidéos Puremedias