24h après la renaissance de la TV publique grecque, son directeur viré

Partager l'article
Vous lisez:
24h après la renaissance de la TV publique grecque, son directeur viré
La nouvelle télévision publique grecque lancée dimanche soir © Youtube
Le patron de la nouvelle télévision publique grecque, Giorgos Prosopakis, a été licencié seulement 24h après le lancement de la nouvelle marque baptisée NERIT.

24 heures et puis s'en va. Le patron de la nouvelle télévision publique grecque NERIT (Nouvelle Radio Internet Télévision Grecque), Giorgos Prosopakis, n'aura pas tenu longtemps. Comme le rapporte l'AFP, il a ainsi dû démissionner un jour seulement après la grande renaissance de la télévision publique grecque, dimanche soir.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

Pour expliquer cette éviction, le président du conseil de surveillance, Theodore Fortsakis, a évoqué des "mésententes" avec Giorgos Prosopakis, qu'il avait pourtant lui-même nommé en octobre dernier. Theodore Fortsakis a annoncé dans la foulée la nomination d'un nouveau président, Antonis Makrydimitris, professeur de sciences administratives à l'Université d'Athènes. De son côté, l'ancien patron, Giorgos Prosopakis, a expliqué son limogeage à un journal grec en évoquant sa tentative de mettre un frein à des irrégularités et des conflits d'intérêt dans la sélection des futures émissions de la nouvelle télévision publique grecque. Cette initiative aurait déplu au conseil de surveillance qui a finalement préféré l'évincer.

Montrer "du respect pour l'argent des Grecs"

Dimanche soir, la télévision publique grecque avait recommencé à émettre presqu'un an après son interruption par le gouvernement le 11 juin dernier. Pour justifier sa décision, ce dernier avait à l'époque pointé du doigt la "mauvaise gestion" de l'entreprise publique depuis plusieurs années. Athènes espèrait aussi réaliser 300 millions d'euros d'économies par an grâce à cet arrêt.

Une semaine après cette coupure brutale et le tollé international qu'elle avait provoqué, le Conseil d'Etat grec, saisi en urgence par le syndicat de l'ERT (nom de l'ancienne télévision publique), décidait de suspendre la fermeture et ordonnait une réouverture partielle de la télévision publique avec la chaîne DT. Selon le gouvernement, la nouvelle télévision publique grecque baptisé NERIT est censée incarner une télévision "indépendante" avec une "entité plus petite qui montre du respect pour l'argent des Grecs".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
bigtv

Ouais , ouais , tout ca pour nous dire qu'il a déjà piqué ds la caisse ..............trop MDR et en meme temps d'une tristesse sans nom ...............



comments powered by Disqus
l'info en continu
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
TV
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
TV
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
TV
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
TV
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour "20h30 le samedi"
TV
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour...
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand show de l'humour"
TV
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand...
Vidéos Puremedias