A la veille du procès des attentats de 2015, "Charlie Hebdo" republie les caricatures de Mahomet

Partager l'article
Vous lisez:
A la veille du procès des attentats de 2015, "Charlie Hebdo" republie les caricatures de Mahomet
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Les anciens locaux de "Charlie Hebdo"
Les anciens locaux de "Charlie Hebdo" © Abaca
Ces caricatures avaient fait du journal satirique français la cible des jihadistes.

"Nous ne renoncerons jamais". Alors que le procès géant des attentats de janvier 2015 doit commencer demain, "Charlie Hebdo" a décidé de publier de nouveau demain les caricatures de Mahomet qui lui ont valu de devenir la cible des jihadistes. En Une de ce "numéro spécial des attentats des 7, 8 et 9 janviers 2015", la rédaction du journal satirique a ainsi décidé de titrer "Tout ça pour ça". Et de réafficher la couverture de "Charlie" de février 2006 sur laquelle Mahomet, "débordé par les intégristes", est représenté la tête dans ses mains en train de s'exclamer : "C'est dur d'être aimé par des cons". Un dessin signé Cabu, tué le 7 janvier 2015.

À lire aussi
Un mafieux en cavale arrêté grâce à une photo dans la presse locale
Presse
Un mafieux en cavale arrêté grâce à une photo dans la presse locale
"Paris Match" : La rédaction dénonce la disparition progressive des "Une" people depuis l'arrivée de Vincent Bolloré
Presse
"Paris Match" : La rédaction dénonce la disparition progressive des "Une" people...
Pub pour CNews : Pourquoi "Libération" et "Le Monde" ont rétropédalé
Presse
Pub pour CNews : Pourquoi "Libération" et "Le Monde" ont rétropédalé
Pascal Praud accuse "Le Monde" et "Libération" d'avoir refusé une campagne publicitaire de CNews
Presse
Pascal Praud accuse "Le Monde" et "Libération" d'avoir refusé une campagne...

Le journal satirique affiche aussi sur la Une de demain les caricatures du prophète musulman publiées dans ce même numéro de février 2006 en signe de solidarité avec les dessinateurs du journal danois, Jyllands-Posten, menacés de mort à l'époque. L'Union des organisations islamiques de France, la grande mosquée de Paris et la ligue islamique mondiale avaient engagé en 2006 une procédure contre "Charlie Hebdo" pour "injures publiques à l'égard d'un groupe de personnes en raison de leur religion", avant d'être finalement déboutées par la justice.

"Le mobile du massacre du 7 janvier"

"C'est la publication de ces dessins, considérée comme un blasphème par un certain nombre de musulmans, qui constitue le mobile du massacre du 7 janvier par des assassins qui voulaient, comme ils l'ont crié en sortant des locaux de Charlie Hebdo, 'venger le Prophète'", rappelle la rédaction de "Charlie Hebdo" dans le numéro de demain. Le journal évoque ainsi "un devoir d'information qui impose de porter à la connaissance du public ces documents qui ont une valeur aussi bien historique que pénale".

"Reproduire cette semaine de l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015 ces caricatures nous a semblé indispensable. Toutes les raisons qu'on pourrait nous opposer ne relèvent que de la lâcheté politique ou journalistique. Voulons-nous vivre dans un pays qui se targue d'être une grande démocratie libre et moderne, et qui, dans le même temps, renonce à affirmer ses convictions les plus profondes ? Pour notre part, il n'en est pas question. Sauf à vivre dans un autre pays, un autre régime, un autre monde", conclut la rédaction du journal satirique.

L'attentat du 7 janvier 2015 a tué douze personnes et en a blessé onze autres, dont quatre grièvement. Un dessinateur et un écrivain, François Boucq et Yannick Haenel, couvriront pour "Charlie Hebdo" le procès de ces attaques. "Nous ne nous coucherons jamais. Nous ne renoncerons jamais", prévient Riss, le patron de "Charlie Hebdo", dans son éditorial de cette semaine.

l'info en continu
Un mafieux en cavale arrêté grâce à une photo dans la presse locale
Presse
Un mafieux en cavale arrêté grâce à une photo dans la presse locale
Netflix : Cette comédie déconseillée aux mineurs va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Netflix : Cette comédie déconseillée aux mineurs va bientôt quitter la plateforme
"Nouvelle Star" : Julien Doré et Virginie Efira rejouent l'audition culte du chanteur... 16 ans après.
TV
"Nouvelle Star" : Julien Doré et Virginie Efira rejouent l'audition culte du...
Mazarine Pingeot-Mitterrand arrive sur LCP : "Le débat est en berne aujourd'hui à la télévision"
Interview
Mazarine Pingeot-Mitterrand arrive sur LCP : "Le débat est en berne aujourd'hui à...
"Popstars" : Le télécrochet pourrait faire son come-back, cette fois sur Amazon Prime Video
TV
"Popstars" : Le télécrochet pourrait faire son come-back, cette fois sur Amazon...
Audiences samedi : Record pour Catherine Matausch, "Quelle époque" et "Chacun son tour" en forme
TV
Audiences samedi : Record pour Catherine Matausch, "Quelle époque" et "Chacun son...