Affaire Bygmalion : "Le Point" perd son procès contre Jean-François Copé

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Bygmalion : "Le Point" perd son procès contre Jean-François Copé
Jean-François Copé
Jean-François Copé © Abaca
L'hebdomadaire avait accusé en 2014 l'ancien président de l'UMP d'avoir pris de l'argent dans les caisses du parti.

L'affaire Bygmalion de retour. Ce jeudi, la Cour d'appel de Paris a confirmé la condamnation du directeur du "Point", Franz-Olivier Giesbert et de deux journalistes de l'hebdomadaire, Mélanie Delattre et Christophe Labbé, pour avoir publié dans leurs colonnes le 27 février 2014, un article accusant Jean-François Copé d'avoir piqué dans les caisses de l'UMP. Le patron du journal a reçu une amende de 1.500 euros et les deux autres reporters politiques, 1.000 euros d'amende chacun. De plus, ils devront solidairement verser un euro de dommages et intérêts à l'ancien président de l'UMP, ainsi que 3.000 euros pour frais de justice.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs de la matinale de France 2 (MAJ)
TV
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h

Un communiqué judiciaire en page de sommaire du "Point"

Intitulé "Sarkozy a-t-il été volé ? L'affaire Copé", l'article abordait pour la première fois l'agence de communication Bygmalion, comme "une puissante machine de guerre conçue par deux proches de Copé pour le servir", qui l'accompagnera "dans sa prise de contrôle de l'UMP. Et ce tout en profitant de la cassette du parti". Comme en première instance, la justice a imposé la publication, une fois la décision devenue définitive, d'un communiqué judiciaire en page de sommaire du magazine.

Quand le scandale de l'affaire Bygmalion avait éclaté en 2014, Jean-François Copé avait dû démissionner de la présidence de l'UMP, mais n'avait pas été mis en examen dans l'enquête sur les dépenses excessives de la campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle. De plus, l'affaire concernait l'existence d'une fraude à grande échelle pour dissimuler des dépenses de meetings, et non pour constituer une caisse noire pour le maire de Meaux.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Une mini-série sur l'incendie de Notre-Dame en préparation
Séries
Une mini-série sur l'incendie de Notre-Dame en préparation
"Chimerica" : Une nouvelle mini-série britannique ce soir sur Canal+
TV
"Chimerica" : Une nouvelle mini-série britannique ce soir sur Canal+
Pierre Ménès : "L'euphorie de Yoann Riou m'angoisse beaucoup"
TV
Pierre Ménès : "L'euphorie de Yoann Riou m'angoisse beaucoup"
"Coup de foudre en Andalousie" : Agustin Galiana et Maud Baecker en duo ce soir sur TF1
Programme TV
"Coup de foudre en Andalousie" : Agustin Galiana et Maud Baecker en duo ce soir...
Comparé à Hitler, Frank Leboeuf porte plainte contre Thierry Samitier
Justice
Comparé à Hitler, Frank Leboeuf porte plainte contre Thierry Samitier
"C'est du gâteau" : Netflix dévoile la bande-annonce de sa première émission française
SVOD
"C'est du gâteau" : Netflix dévoile la bande-annonce de sa première émission...
Vidéos Puremedias