Affaire Ferrand : L'AFP répond vigoureusement à son syndicat

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Ferrand : L'AFP répond vigoureusement à son syndicat
Richard Ferrand
Richard Ferrand © Abaca
La directrice de l'information n'a pas apprécié qu'un syndicat de l'AFP les accuse d'avoir caché l'affaire Ferrand.

Panique à la première agence de dépêches de France ! Jeudi dernier, le SNJ-CGT de l'AFP a publié un communiqué déclarant que l'Agence France Presse disposait des informations sur l'affaire Ferrand avant que "Le Canard Enchaîné" la sorte et avait refusé de la révéler. De plus, le syndicat l'avait accusé de n'avoir pas publié la convocation aux juges de l'ancien Garde des Sceaux, François Bayrou.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

L'affaire était "très complexe, voire confuse"

"C'est l'une des pires accusations que l'on puisse proférer à l'égard de la rédaction de l'agence. L'une des obligations fondamentales, contenues dans notre statut, est de diffuser une information exacte, impartiale et digne de confiance. En tout indépendance", répond Michèle Léridon, directrice de l'information de l'AFP dans un communiqué, reprenant ensuite chaque accusation faite par le SNJ-CGT.

Elle explique que le 16 mai dernier, quand une journaliste a reçu des premières informations sur l'affaire qui touche l'ancien ministre, "l'affaire est à ce stade très complexe, voire confuse". "La journaliste met elle-même en garde sur le fait que ses informations 'ne sont pas vérifiées', que le contact est 'récent', qu'elle 'ne peut se prononcer sur la fiabilité. Elle dit ne pas avoir pu prendre des notes'", déclare la cheffe de l'information.

"C'est tout simplement inacceptable"

"Est-ce à dire qu'il y a eu volonté 'd'étouffer' ces informations ? Non ! La rédaction en chef n'a fait que son travail. L'AFP a une lourde responsabilité. Chacune de ses dépêches est susceptible d'être reprise dans la minute qui suit par des centaines de clients", poursuit Michèle Léridon, qui martèle les valeurs de l'agence, "le recoupement des sources", "la vérification des faits", "la fiabilité avant tout."

Elle lance ensuite : "N'en déplaise aux amateurs de complot, le pouvoir n'intervient aucunement dans la production de l'information de l'AFP. Dussent les pressions politiques exister, nous n'y céderions pas. Nous n'y céderons jamais". La directrice de l'information de l'AFP conclut que les propos de son syndicat "relèvent de la diffamation" et "remettent en cause la probité, l'honnêteté et l'indépendance de chacun", "c'est tout simplement inacceptable." A noter que la Société des journalistes de l'AFP défend la même ligne que la rédaction en chef.

Sur le même thème
l'info en continu
Roselyne Bachelot nouvelle ministre de la Culture
Politique
Roselyne Bachelot nouvelle ministre de la Culture
"Fearless" : La série britannique débarque ce soir sur C8
Programme TV
"Fearless" : La série britannique débarque ce soir sur C8
Pharrell Williams va produire une série documentaire pour Netflix sur le gospel
SVOD
Pharrell Williams va produire une série documentaire pour Netflix sur le gospel
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
La saison 3 de "Babylon Berlin" arrive ce soir sur Canal+
Programme TV
La saison 3 de "Babylon Berlin" arrive ce soir sur Canal+
Ruth Elkrief arrête son émission quotidienne sur BFMTV
TV
Ruth Elkrief arrête son émission quotidienne sur BFMTV
Vidéos Puremedias