#JeSuisProf

Anaïs : "Si la crise du disque continue, je vais passer à autre chose"

Partager l'article
Vous lisez:
Anaïs : "Si la crise du disque continue, je vais passer à autre chose"
La chanteuse Anaïs en concert
La chanteuse Anaïs en concert © Abaca
Interrogée par le magazine Public, la chanteuse Anaïs confie subir de plein fouet la crise du disque. Elle avoue même songer à une reconversion...

Elle "haïssait les couples" lors de ses débuts tonitruants à la suite des "Victoires de la Musique" en 2006. Aujourd'hui, Anaïs peine à renouveler l'essai. Si son "Love Album" en 2008 s'est écoulé à 80.000 exemplaires, son disque de reprises décalées de chansons des années 30 à 60 n'a pas dépassé la 78ème place du top albums depuis sa sortie. Interrogée par le magazine Public, la chanteuse - que l'on a découverte en tant qu'actrice dans "Un heureux événement" - confie subir de plein fouet la crise du marché de la musique.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute

"Les temps sont durs pour les artistes !" déclare la chanteuse à propos de deux albums, dont une version anglaise du "Love Album", qui ne sont jamais sortis. "Aujourd'hui, je gagne moins qu'un médecin. Je ne sais même pas si cette tournée et cet album vont marcher ! Il y a une vraie crise de l'industrie du disque, et le live est réellement en danger" poursuit-elle avant de confier songer à un avenir en dehors du milieu. "Si ça continue, je vais passer à autre chose. Pourquoi ne pas devenir masseuse en Nouvelle-Zélande ! Quand je suis bourrée, je masse les gens !" explique l'interprète de "J'sais pas".

"Un télé-crochet, si on gagne, on passe deux ans sous cachetons. Si on perd, c'est dix ans."

Anaïs avoue également ne pas être fan du système des télé-crochets. "Humainement, c'est terrible ! Si on gagne, on se prend tout le show-biz dans la tête et on passe deux ans sous cachetons. Si on perd, c'est dix ans sous cachetons. Ce n'est pas un parcours de musique normal" juge la chanteuse du "Premier Amour". Quant au mastodonte de l'audience qu'est "The Voice", elle avoue "adorer regarder" l'émission mais tacle au passage les maisons de disques. "Malheureusement, aujourd'hui, les artistes sont pratiquement obligés de passer par la télé-réalité pour se faire connaître. Les maisons de disques sont si frileuses qu'il faut déjà être connu pour être produit !" déclare-t-elle.

Anaïs
Anaïs
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de France 2 au plus haut, record pour le "19.45", "C'est Canteloup" faible
Audiences
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de France 2 au plus haut, record pour le...
Audiences access 19h : Nagui bon leader, "Demain nous appartient" au plus bas, Yves Calvi en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui bon leader, "Demain nous appartient" au plus bas,...
Audiences : "Capitaine Marleau" solide leader, excellent début pour "Incroyable Talent" sur M6 devant "Good Doctor"
Audiences
Audiences : "Capitaine Marleau" solide leader, excellent début pour "Incroyable...
Tous les programmes de la télé du 7 au 13 novembre 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 7 au 13 novembre 2020
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...
LCI : Hélène Mannarino à la tête des journaux du soir à partir de dimanche
Exclusivité
LCI : Hélène Mannarino à la tête des journaux du soir à partir de dimanche
Vidéos Puremedias