Anne Sinclair charge "On n'est pas couché" : "Je n'aime pas quand les gens se font déchirer"

Partager l'article
Vous lisez:
Anne Sinclair charge "On n'est pas couché" : "Je n'aime pas quand les gens se font déchirer"
Anne Sinclair change "On n'est pas couché" © Canal+
Invitée du "Grand Journal" de Victor Robert, la journaliste a expliqué pourquoi elle refusait de participer au talk-show de France 2.

Anne Sinclair préfère aller se coucher. L'ancienne directrice éditoriale du "Huffington Post" était hier l'invitée du "Grand Journal" de Victor Robert sur Canal+ pour assurer la promotion de son ouvrage, "Chronique d'une France blessée". À cette occasion, la journaliste de 68 ans a été interrogée par la chroniqueuse Alice Darfeuille sur les propos assez durs tenus dans son livre à l'encontre de Laurent Ruquier et de son talk-show "On n'est pas couché".

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

En effet, dans "Chronique d'une France blessée", Anne Sinclair s'agace d'une émission "si populaire et pour le moins si irritante", écorchant Laurent Ruquier, qualifié de "ricaneur et tressautant". Quand Alice Darfeuille lui demande "Pourquoi tant de haine ?", la journaliste tempère, estimant que "Ruquier, dans son émission, égratigne plus durement qu'(elle) ne le fait par (sa) plume".

Invitation déclinée

"Chacun ses envies, ses réactions...", poursuit-elle ensuite avant de confirmer qu'elle avait été invitée à faire la promotion de son ouvrage dans "On n'est pas couché". "Je pense qu'il ne l'avait pas lu", s'amuse-t-elle avant d'avouer "ne pas avoir voulu y aller" par souci de "cohérence", estimant qu'elle ne "peut pas dire que c'est une émission où elle ne se sent pas à l'aise quand (elle) la voit" et s'y rendre ensuite. "Il y a eu des émissions qui sont très bonnes", temporise-t-elle avant de déplorer que "quelques fois, des gens se font déchirer". "Et je n'aime pas quand les gens se font déchirer à la télévision", assène-t-elle avant de clore le sujet. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

Anne Sinclair
Anne Sinclair
Anne Sinclair ("Fauteuils d'orchestre") : "Il y en a marre de l'audience"
"Au tableau !" : Anne Sinclair explique pourquoi elle ne va pas dans "On n'est pas couché"
Anne Sinclair : "Je ne veux pas être la commentatrice de service de l'actualité politique !"
Anne Sinclair devient chroniqueuse au JDD
Voir toute l'actualité sur Anne Sinclair
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
eviradnus

les critiques concernant ruquier sont bien trouvées... mais elle ne dit pas que des choses bien utiles dans son livre: des jugements et des commentaires hors de propos



Château de Boigne

Contrairement à son ex-mari, qui n'a rien quand des gens se font déchirer (surtout dans les hôtels lillois).



bigtv

" écorchant Laurent Ruquier, qualifié de "ricaneur et tressautant"....

Merci madame Sinclair .



ben-jamin2

Question de point de vue. Perso, je trouve que les invités font plus l'émission que les chroniqueurs.



Greengan

Depuis Moix...



Backpacker

Elle a pleinement raison. Décidément l'âge le lui rend bien. Ses nombreuses bonnes paroles me ravissent de plus en plus. Aujourd'hui, dans LNE, elle a dit qu'elle ne veut plus faire de l'antenne pour se montrer mais laisse la place aux jeunes. Ses nombreux vieux collègues (Elkabbach, Lescure, PPDA, Domenach,...) devraient sérieusement en prendre de la graine et dégager!



JamUnstoppable

Le truc qu'on peut pas reprocher a ruquier cest qu'il ne lise pas les livres de son invité ! Mais c'est mieux de tout encenser...



Pupuce

Elle est cohérente avec elle-même et son livre et elle n'est pas la seule ... beaucoup d'autres comme elles ne veulent + venir sur ONPC qu'ils soient artistes, écrivains, philosophes ou politiques. Bon ... ben .... qu'ils restent entre potes et voila !!



mmalicorne

Oui et je trouve que les stars sont les 2 chroniqueurs et Ruquier, alors que normalement ce sont les invités.



propofol

Oui, comme le Grand Journal, on n'est pas loin de la fin, la télé des années 2000 c'était sympa mais le monde tourne.



LeKouign

"Je n'aime pas quand les gens se font déchirer".
C'est pas tout à fait ce que disait DSK. Elle a bien fait de changer de mari, ils n'étaient pas vraiment sur la même longueur d'onde...



Jazzy

Que c'est triste, sombre le plateau du GJ.
Il est temps que ca s'arrête.

bernard59

Certes, mais elle est juste cohérente avec ses propos. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde.



Antoine

Je trouve qu'"On n'est pas couché" est un peu devenu sa propre caricature, les chroniqueurs cherchant à tout prix le bon mot pour tacler.



caline27 35

pourtant elle ne devrait pas s'inquiéter ,c'est une icône donc ils l'auraient caressés dans le sens du poil !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
TV
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
TV
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
TV
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour "20h30 le samedi"
TV
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour...
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand show de l'humour"
TV
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand...
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
TV
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
Vidéos Puremedias