Après Eric Zemmour sur CNews et Paris Première, le collectif Sleeping Giants s'attaque à "Valeurs actuelles"

Partager l'article
Vous lisez:
Après Eric Zemmour sur CNews et Paris Première, le collectif Sleeping Giants s'attaque à "Valeurs actuelles"
Le site de "Valeurs actuelles" le 2 décembre 2019
Le site de "Valeurs actuelles" le 2 décembre 2019
Le site de l'hebdomadaire est désormais dans le viseur des cyber-activistes.

Pas de répit pour les cyber-activistes de Sleeping Giants. Ces dernières semaines, la branche française de ce collectif de cyber-activistes a oeuvré sur Twitter contre la présence d'Eric Zemmour sur les antennes de CNews et Paris Première. Pour rappel, très actif sur les réseaux sociaux, le collectif Sleeping Giants est spécialisé dans l'assèchement financier de sites d'extrême-droite. Leur spécialité est en effet de repérer et interpeler les annonceurs dont les publicités apparaissent sur ces sites afin que ceux-ci les retirent.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
TV
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

Une méthode qu'ils ont donc décliné en s'attaquant aux créneaux de diffusion incluant Eric Zemmour sur CNews et Paris Première. Ce que le groupe Canal+, qui réfléchit à poursuivre judiciairement Sleeping Giants, goûte peu. Après plus mois de ciblage des apparitions télé de Zemmour, le collectif s'est aujourd'hui trouvé une nouvelle cible et souhaite désormais assécher financièrement le site de "Valeurs actuelles". Une membre anonyme de Sleeping Giants s'en explique d'ailleurs sur "Slate".

"Boulevard Voltaire" ciblé ces dernières mois

"Nous avons longuement réfléchi avant de lancer cette nouvelle opération" précise cette porte-parole anonyme, reconnaissant qu'il y a eu un débat sur cette action au sein des activistes. "Dans notre petit groupe, certains pensaient que 'Valeurs actuelles' était simplement une publication avec une orientation politique marquée, qui de temps en temps commettait quelques 'dérapages', dont certains sanctionnés par des condamnations tout de même" raconte-t-elle. "En nous y penchant de plus près, en lisant les articles publiés, en constatant par exemple le soutien et partage systématique des propos d'Éric Zemmour, nous nous sommes rendus compte que ce n'était pas ça" poursuit-elle.

"La plupart des articles reprenaient telles quelles la rhétorique, les théories complotistes, l'intolérance et l'accumulation de faits divers orientés que nous n'avions rencontrés que sur les pires blogs extrémistes" assure cette porte-parole, mettant "Valeurs actuelles" sur le même plan que "Boulevard Voltaire" - qui a été "asséché" par une campagne de "Sleeping Giants" -, "Rivarol" et "Minute", tous associés à l'extrême-droite. "Le contenu du site de 'Valeurs actuelles' est insupportable pour quiconque a certaines valeurs humaines de tolérance, de respect des différences et de non-discrimination" assène cette activiste qui se refuse à parler de "censure".

"Valeurs actuelles" prévoit de riposter

"Nous désirons seulement que les sources de financement soient informées et consentantes, et que chacun prenne la pleine mesure de ses décisions" explique l'activiste interrogée par "Slate". Joint par nos confrères, Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de "Valeurs actuelles", dénonce une forme de "terrorisme intellectuel" et une tentative de "sabotage industriel". "Nous ne comptons pas porter plainte mais nous allons nous battre sur le fond, car ces méthodes sont scandaleuses" ajoute Geoffroy Lejeune, promettant de "riposter en enquêtant sur ces gens".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
A French is back

Elle peut ne pas être au second tour.



Seb

Et contre qui peut elle se retrouver si ce n est contre la droite ?



A French is back

Et moi pour la gauche classique (le PS)... sauf si elle est au second tour face à la droite. :)



The Eye

Exact.
Et c'est bien la raison pour laquelle je ne revoterai plus jamais pour la droite classique.



A French is back

En fait le libéralisme gagne du terrain dans les deux domaines. Celui de droite (économique) gagne sur la gauche (devenue impuissante face à lui) et celui de gauche (sociétal, que j'assimile au progressisme) lorgne sur la droite (impuissante face aux changements inévitables de la société).



The Eye

Oui, mais ça devient rare à l'heure actuelle.
Macron est libéral sur tous les plans, une grosse partie de la droite l'est aussi.



A French is back

Sur ce dernier point on est d'accord.
Concernant le premier, c'est bien la preuve qu'on peut dissocier libéralisme économique et sociétal. VA est libéral sur le plan économique mais pas sur le plan sociétal.



The Eye

Valeurs actuelles défend la liberté d'entreprendre.
On en a déjà parlé, mais on ne change pas de modèle économique sur un claquement de doigt.
On peut atténuer ses effets les plus pervers par contre - exemple : protectionnisme intelligent.



A French is back

Valeurs actuelles qui ne défend pas la liberté? Tu m'étonnes!
La liberté de choisir son modèle économique et commercial, c'est pas mal aussi.
Blagues à part, on peut très bien dissocier libéralisme économique et sociétal.



The Eye

N'oublie pas qu'il y a liberté dans libéralisme.
Cela englobe aussi bien la liberté d'importer/exporter sans entrave que la jouissance dans la sphère privée.
Et souvent, les défenseurs du premier concept défendent le second.
Pas Valeurs Actuelles bien entendu !



A French is back

Non c'est juste qu'on ne parle pas de la même chose. Il y a l'aspect économique et l'aspect sociétal. La gauche (enfin le PS) a perdu de sa substance économique pour ne garder que l'aspect sociétal.



The Eye

La plupart des libéraux sont progressistes.
Et la gauche est à 80% libérale.
Ton logiciel est un peu démodé.



The Eye

Le néo-trotskisme peut-il être progressiste ?
Ramasse des copies dans 30 minutes.
Ça te laisse tout juste le temps de siroter un Capri-Sun... sans la paille en plastique bien entendu.



A French is back

Je n'assimile pas le progressisme au libéralisme, notamment économique. Et pour s'opposer au libéralisme économique, il faut pas voter à droite.



Seb

Je ne te demande pas une définition mais quel est le problème aujourd'hui dont les" fachos" sont responsables je ne souhaite pas du tout vivre dans un pays fasciste mais en 2020 le libéralisme et le soi-disant progrès pose plus de problèmes que les gens qui sont qualifiés de fachos et qui pour la plupart souhaitent juste ne pas jeter toute leurs histoire et qui veulent pouvoir être fier de leur pays sans être taxé de facho



A French is back

Le fait de s'opposer systématiquement au progressisme.



A French is back

Des types condamnés pour incitation à la haine ont-ils droit à la liberté d'expression dans les médias? C'est une vraie question.



Seb

Les "fachos" ce mot me fait tout de suite penser à des adolescents un peu mou du bulbes qui se sentent rebel en criant fachos des le moindre désaccord quel problème réel aujourd'hui tu peux mettre sur le dos des soi-disant fachos ?



LeChatdeSchrö...

Faut vraiment être soi même d’extrême droite pour ne pas voir que la ligne éditoriale de VA est clairement pour les idées réac, anti immigration, homophobe, soit ce qui défini le mieux l’extrême droite...



The Eye

D'accord avec toi sur Sleeping Giants.



The Eye

Marrant ça.
La France déroule le tapis rouge à l'islam depuis maintenant 50 ans (on vous a accordé des droits qu'aucun autre pays ne vous aurait donnés) et on serait pas gentil avec cette religion.
Si tu trouves que la France n'est pas en accord avec ton idéologie, tu peux aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte.
Nous sommes un pays libre et nous le resterons.



Frank Kaplan

On s'en fout de ton islam, on a le droit de ne pas aimer ton ideologie,



Frank Kaplan

Valeur actuelle n'est pas une revue d'extréme droite, mais plutot de droite classique et la démocratie c'est que toutes les tendances puissent s'exprimer. Vous etes vous meme un petit facho ou un nazillon refoulé



Frank Kaplan

Ces actions qui restent de portées limitées sont inacceptables car elles sont atteintes a la démocratie et a la liberté d'expression. Ce n'est que de la dictature, malheureusement en France cela devient le chaos ou differentes catégories ou groupuscule veut imposer sa loi. Il est temps que l'etat de droit reprenne le dessus



guilem2

Je ne sais pas si ce que fait Sleeping Giants est légal ou pas, j'aime l'idée que les consommateurs aient un levier de pression sur les marques, mais pratiquer ce genre de purges débiles est le meilleur service qu'ils peuvent rendre aux idées qu'ils disent combattre. Au mieux ce n'est pas très malin, et si on est cynique ils se donnent une existence en valorisant leurs ennemis proclamés.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
L'année médias 2019 vue par... Karine Ferri
Interview
L'année médias 2019 vue par... Karine Ferri
Audiences : Record historique pour "Tout le monde a son mot à dire" sur France 2
Audiences
Audiences : Record historique pour "Tout le monde a son mot à dire" sur France 2
Audiences access 20h : Record pour "Le 20h, le mag", "28 minutes", "C'est Canteloup" et "Scènes de ménages"
Audiences
Audiences access 20h : Record pour "Le 20h, le mag", "28 minutes", "C'est...
Audiences access 19h : Ingrid Chauvin et Nagui au coude-à-coude, "Quotidien" au million devant "TPMP"
Audiences
Audiences access 19h : Ingrid Chauvin et Nagui au coude-à-coude, "Quotidien" au...
Audiences : "Le Bazar de la Charité" puissant leader en hausse, final au plus bas pour "L'amour est dans le pré"
Audiences
Audiences : "Le Bazar de la Charité" puissant leader en hausse, final au plus bas...
Ligue 1 : Canal+ rachète le lot de beIN Sports et diffusera finalement la compétition jusqu'en 2024
Sport
Ligue 1 : Canal+ rachète le lot de beIN Sports et diffusera finalement la...
Vidéos Puremedias