Après Eric Zemmour sur CNews et Paris Première, le collectif Sleeping Giants s'attaque à "Valeurs actuelles"

Partager l'article
Vous lisez:
Après Eric Zemmour sur CNews et Paris Première, le collectif Sleeping Giants s'attaque à "Valeurs actuelles"
Le site de "Valeurs actuelles" le 2 décembre 2019
Le site de "Valeurs actuelles" le 2 décembre 2019
Le site de l'hebdomadaire est désormais dans le viseur des cyber-activistes.

Pas de répit pour les cyber-activistes de Sleeping Giants. Ces dernières semaines, la branche française de ce collectif de cyber-activistes a oeuvré sur Twitter contre la présence d'Eric Zemmour sur les antennes de CNews et Paris Première. Pour rappel, très actif sur les réseaux sociaux, le collectif Sleeping Giants est spécialisé dans l'assèchement financier de sites d'extrême-droite. Leur spécialité est en effet de repérer et interpeler les annonceurs dont les publicités apparaissent sur ces sites afin que ceux-ci les retirent.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

Une méthode qu'ils ont donc décliné en s'attaquant aux créneaux de diffusion incluant Eric Zemmour sur CNews et Paris Première. Ce que le groupe Canal+, qui réfléchit à poursuivre judiciairement Sleeping Giants, goûte peu. Après plus mois de ciblage des apparitions télé de Zemmour, le collectif s'est aujourd'hui trouvé une nouvelle cible et souhaite désormais assécher financièrement le site de "Valeurs actuelles". Une membre anonyme de Sleeping Giants s'en explique d'ailleurs sur "Slate".

"Boulevard Voltaire" ciblé ces dernières mois

"Nous avons longuement réfléchi avant de lancer cette nouvelle opération" précise cette porte-parole anonyme, reconnaissant qu'il y a eu un débat sur cette action au sein des activistes. "Dans notre petit groupe, certains pensaient que 'Valeurs actuelles' était simplement une publication avec une orientation politique marquée, qui de temps en temps commettait quelques 'dérapages', dont certains sanctionnés par des condamnations tout de même" raconte-t-elle. "En nous y penchant de plus près, en lisant les articles publiés, en constatant par exemple le soutien et partage systématique des propos d'Éric Zemmour, nous nous sommes rendus compte que ce n'était pas ça" poursuit-elle.

"La plupart des articles reprenaient telles quelles la rhétorique, les théories complotistes, l'intolérance et l'accumulation de faits divers orientés que nous n'avions rencontrés que sur les pires blogs extrémistes" assure cette porte-parole, mettant "Valeurs actuelles" sur le même plan que "Boulevard Voltaire" - qui a été "asséché" par une campagne de "Sleeping Giants" -, "Rivarol" et "Minute", tous associés à l'extrême-droite. "Le contenu du site de 'Valeurs actuelles' est insupportable pour quiconque a certaines valeurs humaines de tolérance, de respect des différences et de non-discrimination" assène cette activiste qui se refuse à parler de "censure".

"Valeurs actuelles" prévoit de riposter

"Nous désirons seulement que les sources de financement soient informées et consentantes, et que chacun prenne la pleine mesure de ses décisions" explique l'activiste interrogée par "Slate". Joint par nos confrères, Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de "Valeurs actuelles", dénonce une forme de "terrorisme intellectuel" et une tentative de "sabotage industriel". "Nous ne comptons pas porter plainte mais nous allons nous battre sur le fond, car ces méthodes sont scandaleuses" ajoute Geoffroy Lejeune, promettant de "riposter en enquêtant sur ces gens".

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 juin 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 juin 2020
"Kiffons l'été !" remplace "C que du kiff" et "A prendre ou à laisser" sur C8 à partir du 22 juin
Programme TV
"Kiffons l'été !" remplace "C que du kiff" et "A prendre ou à laisser" sur C8 à...
"La France a un incroyable talent" : Le spin-off "La bataille du jury" démarre le 23 juin sur M6
Programme TV
"La France a un incroyable talent" : Le spin-off "La bataille du jury" démarre le...
Droits télé : La Ligue de rugby et Canal+ trouvent un accord financier après l'arrêt des championnats
Sport
Droits télé : La Ligue de rugby et Canal+ trouvent un accord financier après...
Le Monde : 30 millions d'euros de manque à gagner en 2020
Presse
Le Monde : 30 millions d'euros de manque à gagner en 2020
"SWAT" : La série veut mieux représenter les relations entre la police et la communauté noire
Séries
"SWAT" : La série veut mieux représenter les relations entre la police et la...
Vidéos Puremedias