Aymeric Caron attaque aux prud'hommes le magazine "Rolling Stone"

Partager l'article
Vous lisez:
Aymeric Caron attaque aux prud'hommes le magazine "Rolling Stone"
Aymeric Caron
Aymeric Caron © Abaca
L'ex-chroniqueur de "On n'est pas couché" réclame 100.000 euros au journal dont il a été brièvement rédacteur en chef.

L'antispéciste entre en conflit avec un canard. Selon "L'Express", Aymeric Caron a attaqué aux prud'hommes le 30 mars dernier le magazine "Rolling Stone". En octobre 2016, le journal lui avait confié les clés de la rédaction en chef, afin de "concurrencer 'Les Inrocks' avec une nouvelle formule, axée sur l'information et la politique", explique l'hebdomadaire. L'ancien chroniqueur de "On n'est pas couché" réclame aujourd'hui 100.000 euros, dont la moitié pour travail dissimulé. La décision sera connue fin mai.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute

"Il devrait travailler jour et nuit, seul, sans staff, de chez lui"

Alors qu'il venait de quitter brutalement l'émission "C l'hebdo" sur France 5, Aymeric Caron avait annoncé à l'automne 2016 dans "La nouvelle édition" sur C8 qu'il prenait la direction de la rédaction de "Rolling Stone". Pour 3.000 euros, il devrait écrire un éditorial et réaliser une interview. "Ce qui représente trois, quatre jours de travail", estime son avocate dans "L'Express. De plus, l'auteur de "Utopia XXI" (Flammarion) avait accepté "provisoirement" et "à contrecoeur" le statut de travailleur indépendant pour ce poste de rédacteur en chef. Il demande désormais une requalification en salarié.

Mais selon lui, les conditions de travail promises n'ont pas été respectées. Le journaliste aurait ainsi dû trouver une dizaine de rédacteurs supplémentaires pour remplir les colonnes du magazine. "Il devait travailler jour et nuit, seul, sans staff, de chez lui", ajoute son avocate, qui raconte, qu'un mois et demi après ses débuts, il a craqué et a réclamé "des conditions de travail et de salaire décentes". "Il avait de l'autonomie", défend l'avocate de "Rolling Stone". De plus, le journal lui reproche un manque d'organisation, d'avoir outrepassé sa mission et lui demande une facture au titre de sa prestation, ce qu'Aymeric Caron refuse lors de l'audience : "Tout journaliste doit être salarié". Ce sera désormais à la justice de trancher.

Aymeric Caron
Aymeric Caron
"Deux chroniqueurs à côté de la plaque" : Aymeric Caron dézingue Christine Angot et Charles Consigny
Interrompu à plusieurs reprises, Aymeric Caron pousse un coup de gueule dans "L'heure des pros"
"Salut les terriens !" (C8) : Aymeric Caron bluffe le public en interprétant une chanson au piano
Voir toute l'actualité sur Aymeric Caron
Sur le même thème
l'info en continu
Marianne James se paie Cyril Hanouna et le qualifie d'"ignorant"
TV
Marianne James se paie Cyril Hanouna et le qualifie d'"ignorant"
"La France a un incroyable talent" : La saison 15 démarre ce soir sur M6
Programme TV
"La France a un incroyable talent" : La saison 15 démarre ce soir sur M6
Audiences : CNews signe un record de saison sur une journée
Audiences
Audiences : CNews signe un record de saison sur une journée
"Six à la maison" : Anne-Elisabeth Lemoine et Patrick Cohen arrivent en quotidienne sur France 2
TV
"Six à la maison" : Anne-Elisabeth Lemoine et Patrick Cohen arrivent en...
"J'ai pu dire des bêtises" : Cyril Hanouna fait son mea culpa après ses propos sur les dessins de "Charlie Hebdo"
TV
"J'ai pu dire des bêtises" : Cyril Hanouna fait son mea culpa après ses propos sur...
Audiences : Records pour "Tout le monde veut prendre sa place" et "Je t'aime, etc."
Audiences
Audiences : Records pour "Tout le monde veut prendre sa place" et "Je t'aime, etc."
Vidéos Puremedias