BFMTV : Christophe Barbier présente ses excuses après ses propos sur "deux dames en surpoids"

Partager l'article
Vous lisez:
BFMTV : Christophe Barbier présente ses excuses après ses propos sur "deux dames en surpoids"
Les excuses de Christophe Barbier sur BFMTV © BFMTV
L'éditorialiste a voulu citer en exemple deux interprètes en langue des signes qui continuent de travailler malgré le contexte actuel.

Un exemple pour le moins délicat. Jeudi, en fin d'après-midi, sur le plateau de BFMTV, Olivier Truchot et ses invités ont commenté la stratégie de déconfinement du gouvernement en vue de la date fatidique du 11 mai. Alors que l'hypothèse d'un déconfinement par régions a été exclue, le journaliste s'est demandé s'il ne fallait pas se concentrer sur les personnes les plus fragiles, par lesquelles il a placé "les personnes âgées, les personnes plutôt obèses, les hommes plutôt que les femmes". "Est-ce-qu'on ne peut pas donner des recommandations à cette partie de la population ?" a demandé Olivier Truchot.

À lire aussi
"On est où là ?" : Vincent Cassel tacle "Quotidien"
TV
"On est où là ?" : Vincent Cassel tacle "Quotidien"
Mort de Bertrand-Kamal ("Koh-Lanta") : Denis Brogniart lui avait adressé un message lors de la dernière finale
TV
Mort de Bertrand-Kamal ("Koh-Lanta") : Denis Brogniart lui avait adressé un...
Durée plus courte, davantage d'invités, ambiance de club de nuit : Laurent Ruquier lève le voile sur "On est en direct"
TV
Durée plus courte, davantage d'invités, ambiance de club de nuit : Laurent Ruquier...

"Deux dames qui sont d'évidence en surpoids"

Une question à laquelle a voulu répondre Christophe Barbier, présent en plateau. "C'est très fragile de dire à quelqu'un : 'Toi, tu resteras un mois de plus, deux mois de plus...'. De quel droit ? Cette personne a peut-être aussi un emploi à sauver". Après quelques explications annexes, l'éditorialiste a cité un exemple qui lui tenait visiblement à coeur. "Il y a quelque chose qui m'a frappé, c'est que quand le professeur Salomon (Jérôme Salomon, directeur général de la santé, ndlr) tous les soirs fait son point, il y a des interprètes en langue des signes à côté. Et il y a deux dames, qui sont d'évidence en surpoids. Elles viennent travailler. Tous les soirs, à côté du DGS, elles sont là, en première ou en deuxième ligne comme dirait le président. Ces personnes ont le droit de travailler, aujourd'hui et demain".

Sauf qu'en voulant prendre le parti des "deux dames" citées, Christophe Barbier n'a semble-t-il pas réalisé que la description qu'il en a fait était peu à leur avantage. Et alors que certains internautes se sont émus de cette séquence sur les réseaux sociaux, le journaliste a présenté ses excuses sur BFMTV ce matin face à des propos que Christophe Delay a qualifié de "maladroits".

"Je suis leur obligé"

"J'ai cité comme personnes fragiles, en surpoids, deux personnes continuant à travailler, deux interprètes en langue des signes de la direction générale de la santé. Je voulais indiquer qu'elles étaient exemplaires, mais je n'aurais pas dû les désigner ainsi et je leur présente volontiers mes plus plates excuses et je suis leur obligé", a conclu l'homme à l'éternelle écharpe rouge. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

Sur le même thème
l'info en continu
Distribution de Téléfoot : Canal+ assigne Mediapro en justice
Justice
Distribution de Téléfoot : Canal+ assigne Mediapro en justice
Départ de Marie-Sophie Lacarrau : Nathanaël de Rincquesen fait ses adieux à sa place dans le "13 Heures" de France 2
TV
Départ de Marie-Sophie Lacarrau : Nathanaël de Rincquesen fait ses adieux à sa...
Caroline Got quitte France Télévisions
TV
Caroline Got quitte France Télévisions
"Ligue du Lol" : Alexandre Hervaud, ex-chef du service web de "Libération", réclame 204.000 euros au quotidien
Presse
"Ligue du Lol" : Alexandre Hervaud, ex-chef du service web de "Libération",...
Le comédien Roger Carel est mort
TV
Le comédien Roger Carel est mort
"Un humour malsain" : Jean-Pierre Pernaut critique sa marionnette aux "Guignols" de Canal+
TV
"Un humour malsain" : Jean-Pierre Pernaut critique sa marionnette aux "Guignols"...
Vidéos Puremedias