Camille Combal : "Avec 'Il en pense quoi, Camille ?', je n'aurai plus de primes"

Partager l'article
Vous lisez:
Camille Combal : "Avec 'Il en pense quoi, Camille ?', je n'aurai plus de primes"
Camille Combal
Camille Combal © Cyrille GEORGE JERUSALMI/D8
puremedias.com a rencontré l'animateur, qui lance "Il en pense quoi Camille ?" à 18h10 sur C8.

Il se lance dans le pré-access. Trois ans après l'échec de "Est-ce que ça marche ?", Camille Combal arrive ce soir avec "Il en pense quoi Camille ?", nouvelle quotidienne en direct sur C8, chaque jour à 18h10. A cette occasion, puremedias.com a rencontré l'animateur qui, en plus de cette quotidienne, conserve en parallèle les commandes de la matinale de Virgin Radio ainsi qu'une chronique dans "Touche pas à mon poste".

À lire aussi
Ruth Elkrief animera les débats de la primaire écologiste sur LCI le 8 et 22 septembre
TV
Ruth Elkrief animera les débats de la primaire écologiste sur LCI le 8 et 22...
Mort de Jean-Yves Lafesse : De nombreuses personnalités lui rendent hommage
TV
Mort de Jean-Yves Lafesse : De nombreuses personnalités lui rendent hommage
NRJ Music Awards : TF1, NRJ et la mairie de Cannes prolongent leur partenariat jusqu'en 2024
TV
NRJ Music Awards : TF1, NRJ et la mairie de Cannes prolongent leur partenariat...
Bernard Poirette rebondit sur LCI à partir de demain
TV
Bernard Poirette rebondit sur LCI à partir de demain

Propos recueillis par Kevin Boucher.

puremedias.com : "Il en pense quoi Camille ?", c'est quoi ?
Camille Combal : C'est une émission dans laquelle nous allons parler de nous, assez proche de ce que je peux faire à la radio. Autant moi que les chroniqueurs, nous partagerons notre quotidien, ce que nous avons fait dans notre vie, où nous avons grandi... J'espère que nous apprendrons également des choses. Et nous discuterons avec les téléspectateurs. Parmi les sujets, nous pourrons par exemple parler des peurs de notre enfance, de rentrée des classes, du poids des cartables...

"Je n'ai choisi personne sur la notoriété"

La télé est un sujet interdit par "Touche pas à mon poste" ?
Je n'ai aucune interdiction mais, de moi-même, je ne pense pas en parler. Je ferai une chronique en images, mais plus axée actualité. Mais nous ne donnerons pas notre avis sur "Koh-Lanta", il y a "Touche pas à mon poste" pour ça. C'est comme si France 3 lançait une émission de mots fléchés juste avant "Slam". (Rires)

Vous n'avez pas peur des doublons entre la radio et la télévision sur les sujets abordés ?
Nous ne parlerons pas forcément des mêmes choses. Quand je dis que ce sera proche de la radio, c'est juste sur le côté parler de tout et de rien.

Comment va s'articuler la bande qui va vous entourer ?
Ils seront quatre en plateau. Et une bande va tourner. Il y a d'ailleurs plein de gens que j'aimerais voir dans l'émission. Mais ce sont des gens normaux, qui ressemblent vraiment aux gens qui vont nous regarder. Il y a des gens que je n'ai rencontrés qu'une seule fois dans ma vie et qui m'ont fait marrer, des gens que je connais plus, des gens que je ne connais pas du tout... Mais je n'ai choisi personne sur la notoriété.

"On est sur le même plateau que 'TPMP' mais il est complètement différent"

Le plateau sera-t-il le même que celui de "Touche pas à mon poste" ?
Ce sera vraiment différencié. Ce sera sur le même plateau - car il est vraiment immense - mais, quand j'anime, je vois en face de moi la place de Cyril. Et quand nous aurons terminé, les caméras vont tourner à 180 degrés et ça deviendra le plateau de "Touche pas à mon poste". On est sur le même plateau, mais il est complètement différent.

Et vous déborderez sur l'horaire, comme Cyril Hanouna le fait ?
(Rires) Non non. Si j'ai plein de trucs à dire, je déborderai sur "Inspecteur Barnaby" avant, je n'embêterai pas Cyril.

"Il en pense quoi Camille ?" est donc en direct du lundi au vendredi. Le direct, c'était une condition sine qua non ?
Ce n'est pas moi qui l'ai posée mais je suis hyper content de ça. J'adore l'imprévu. Même s'il y a une ou deux imperfections, le direct apporte énormément de trucs. Et l'émission que je veux faire se prête vraiment au direct, comme une conversation entre potes où tu ne vois pas le temps passer.

Côté audiences, y'a-t-il un objectif qu'on vous a ou que vous vous êtes fixé ? "Touche pas à mon sport" rassemblait en moyenne 343.000 téléspectateurs et 2,7% du public.
Non, pas du tout. Je ne suis pas homme de chiffres. Ils ne m'ont donné aucun objectif, même si la production et la chaîne doivent en avoir un. J'aimerais évidemment que l'émission fonctionne et je fais en tout cas le maximum pour que ce soit un programme qui me ressemble, que j'aimerais regarder. Ce sera vraiment l'émission qui me ressemblera le plus de ma carrière en télé.

"J'ai hésité avant de rempiler sur Virgin Radio"

En plus d'"Il en pense quoi Camille ?", vous continuez "Touche pas à mon poste". Avec une chronique le vendredi, étant donné que Cyril Hanouna récupère l'émission ?
C'est parti comme ça, oui. En principe, je serai donc là le vendredi.

La chronique va évoluer ?
Bien sûr, comme chaque année. Après, le principe reste le même. Mais j'adore faire ça - si je m'en lassais, j'aurais arrêté. Dans les rendez-vous, on a plein de nouvelles idées. Mais par exemple, dans ma tête je ne voulais pas refaire "Derrick", et cet été plein de gens me l'ont demandé. Donc j'espère ne pas être tombé que sur des fans de "Derrick"...

Et comme votre emploi du temps n'était pas assez rempli, vous avez décidé de rempiler sur Virgin Radio. Vous n'avez pas hésité ?
J'ai hésité, oui. Enfin, j'avais envie mais il fallait trouver la bonne organisation pour tout faire. J'espère qu'on l'a trouvée, on le saura en octobre. J'adore la radio, les gens sont adorables, on a de plus en plus de fidèles... C'est l'éclate absolue.

En revanche, vous avez perdu 30 minutes, faisant désormais le 6h-9h.
Ca fait partie des choses que j'ai été obligé de faire pour pouvoir tenir ce lourd planning qui est le mien, afin de pouvoir faire la première réunion avec les équipes télé. Comme je le disais, ça faisait partie de la bonne organisation à trouver.

"Je n'aurai plus de primes sur C8, par manque de temps"

Avec désormais une quotidienne télé, c'est la fin des délocalisations pour la radio ?
Ca va être plus compliqué, oui. Ce n'est pas la fin car c'est ce que je préfère faire mais ça devient de plus en plus difficile d'en faire. On essaiera, mais ce sera plus ponctuel.

Cette saison, vous avez aussi connu un succès en prime time avec "Camille Combal dans la rue". Un numéro 2 est en préparation ?
Non, il n'y en aura pas... Ca fait partie des choses sur lesquelles on a dû trancher. Globalement, il n'y aura plus du tout de primes de moi, par manque de temps. Mon emploi du temps est déjà très chargé, je ne peux pas faire plus que ça.

Camille Combal
Camille Combal
"Marble Mania" : Camille Combal et Yoann Riou à la tête d'une course de billes géante ce soir sur TF1
"Camille & images" : Le nouveau prime de Camille Combal arrive ce soir sur TF1
"Camille & images" : Camille Combal décroche une nouvelle émission sur TF1
"Marble Mania" : Camille Combal aux commandes du concours de billes de TF1
Voir toute l'actualité sur Camille Combal
Autour de Camille Combal
  • Bruno Guillon
  • Florian Gazan
l'info en continu
Ruth Elkrief animera les débats de la primaire écologiste sur LCI le 8 et 22 septembre
TV
Ruth Elkrief animera les débats de la primaire écologiste sur LCI le 8 et 22...
Droits TV de la Ligue 1 : Canal+ peut se défaire de son contrat de sous-licence avec beIN Sports
Justice
Droits TV de la Ligue 1 : Canal+ peut se défaire de son contrat de sous-licence...
"Le Monde" n'a pas été distribué au Maroc cette semaine
Presse
"Le Monde" n'a pas été distribué au Maroc cette semaine
Mort de Jean-Yves Lafesse : De nombreuses personnalités lui rendent hommage
TV
Mort de Jean-Yves Lafesse : De nombreuses personnalités lui rendent hommage
NRJ Music Awards : TF1, NRJ et la mairie de Cannes prolongent leur partenariat jusqu'en 2024
TV
NRJ Music Awards : TF1, NRJ et la mairie de Cannes prolongent leur partenariat...
Après 19 ans sur RTL, Christelle Rebière fait ses adieux à la station
Radio
Après 19 ans sur RTL, Christelle Rebière fait ses adieux à la station