Caricatures de Mahomet : même Washington critique Charlie Hebdo

Partager l'article
Vous lisez:
Caricatures de Mahomet : même Washington critique Charlie Hebdo
Jay Carney, porte-parole de la Maison Blanche
Jay Carney, porte-parole de la Maison Blanche © Abaca
Après le Premier minsitre Français, la Maison Blanche critique les caricatures publiées ce matin par l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

La classe politique n'en finit pas de réagir à la publication par Charlie Hebdo d'une nouvelle série de caricatures de Mahomet. Ce matin, Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre français a pris ses distances avec l'hebdomadaire satirique et indiqué sa "désapprobation face à tout excès" en raison "du contexte actuel". Il a été suivi par la quasi-intégralité de la classe politique, à l'exception de Marine Le Pen et des instances religieuses.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des maestros
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"

Réaction inattendue ce soir : la Maison Blanche a également fustigé l'attitude de Charlie Hebdo. "Nous nous posons des questions sur le jugement qui a conduit à publier de telles choses", a déclaré le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney. Il a cependant souligné le soutien de Washington à la liberté de la presse et a prévenu que ces caricatures "ne justifient en aucun cas la violence".

Ces caricatures interviennent alors que des manifestations contre le film islamophobe "Innocence of Muslims" ont fait une vingtaine de morts à travers le monde. Par crainte des représailles, le gouvernement français a renforcé le dispositif sécuritaire aux alentours du siège du journal, et envoyé notamment des cars de CRS. Mais le quai d'Orsay a surtout protégé son personnel diplomatique et les ressortissants français. Il a ordonné la fermeture, ce vendredi 21 septembre, de ses ambassades, des consulats et des écoles françaises dans une vingtaine de pays musulmans.

Une plainte déposée

En France, une association nommée l'Association syrienne pour la liberté a déposé une plainte au parquet de Paris contre Charlie Hebdo pour "provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence nationale, raciale ou religieuse" et pour "diffamation publique raciale, religieuse". Une enquête a par ailleurs été ouverte par le parquet sur le piratage dont a été victime le site internet du journal, indique l'AFP.

Sur le même thème
l'info en continu
Une série "Millenium" en préparation chez Amazon
Séries
Une série "Millenium" en préparation chez Amazon
HBO Max : La plateforme SVOD de Warner lancée aujourd'hui aux Etats-Unis
SVOD
HBO Max : La plateforme SVOD de Warner lancée aujourd'hui aux Etats-Unis
"Dark" saison 3 : Netflix dévoile la bande-annonce et la date de mise en ligne
Séries
"Dark" saison 3 : Netflix dévoile la bande-annonce et la date de mise en ligne
Harcèlement sexuel sur le tournage d'"Esprits criminels" : ABC et CBS poursuivies
Séries
Harcèlement sexuel sur le tournage d'"Esprits criminels" : ABC et CBS poursuivies
"Cent mille dollars au soleil", "Les tribulations d'un Chinois en Chine" : Les films de F3 et de F2 l'après-midi
Programme TV
"Cent mille dollars au soleil", "Les tribulations d'un Chinois en Chine" : Les...
"Quotidien" : Un journaliste et un élu caillassés en pleine interview à Strasbourg
TV
"Quotidien" : Un journaliste et un élu caillassés en pleine interview à Strasbourg
Vidéos Puremedias