Clandestins de "Zone interdite" : ouverture d'une enquête préliminaire

Partager l'article
Vous lisez:
Clandestins de "Zone interdite" : ouverture d'une enquête préliminaire
Des clandestins secourus par des gardes-côtes italiens près de Lampedusa le 4 octobre dernier.
Des clandestins secourus par des gardes-côtes italiens près de Lampedusa le 4 octobre dernier. © Abaca
Le parquet a ouvert une enquête préliminaire suite à la plainte déposée par trois clandestins apparaissant dans un reportage de "Zone Interdite" diffusé dimanche dernier.

L'affaire du documentaire de "Zone interdite" consacré à l'immigration clandestine prend une tournure judiciaire. Selon Télé Obs, le parquet a en effet ouvert une enquête préliminaire suite à la plainte déposée début octobre par trois clandestins camerounais apparaissant dans le reportage, pour "aide directe et indirecte à l'entrée et au séjour irrégulier, soumission à des conditions de travail et d'hébergement contraires à la dignité humaine, risques causés à autrui, omission de porter secours et escroquerie".

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué pour "Top départ" sur M6
TV
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué...

Les trois plaignants, âgés de 19 à 28 ans, accusent ainsi les journalistes qui les ont suivis de les avoir incités à faire le voyage en Europe en leur promettant "monts et merveilles". "Ils nous ont dit que tout le monde parlerait de notre histoire. Ils ont même pris en charge une partie du voyage. A notre arrivée à Paris, mi-juillet, ils nous ont abandonnés", avaient-ils notamment dénoncé au Nouvel Obs. Les trois hommes sont défendus par Me Jérémie Assous, un avocat bien connu du PAF, pour avoir notamment obtenu la requalification des contrats des candidats de télé-réalité en contrat de travail.

"Un chantage"

De leurs côtés, les journalistes mis en cause appartiennent à la société de production "Tony Comiti Productions", un important et respecté fournisseur de plusieurs magazines d'information. Interrogée par Le Nouvel Obs le mois dernier, la société a fermement démenti les accusations des clandestins évoquant "un chantage". Son patron, Tony Comiti, avait même affirmé que les trois hommes étaient "manipulés".

Diffusé dimanche dernier, le documentaire décrié a réalisé une audience décevante, ne réunissant que 2,2 millions de téléspectateurs en moyenne, soit 8% du public.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
La France insoumise boycottera CNews tant qu'Eric Zemmour sera à l'antenne
Politique
La France insoumise boycottera CNews tant qu'Eric Zemmour sera à l'antenne
"Escape : 21 jours pour disparaître" bascule sur RMC Story pour sa saison 2 dès le 14 novembre
Programme TV
"Escape : 21 jours pour disparaître" bascule sur RMC Story pour sa saison 2 dès le...
"J'espère qu'il écoute Europe 1" : Le lapsus de Thomas Sotto sur RTL
Radio
"J'espère qu'il écoute Europe 1" : Le lapsus de Thomas Sotto sur RTL
"Wheeler Dealers France" : La saison 4 arrive le 14 novembre sur RMC Découverte
Programme TV
"Wheeler Dealers France" : La saison 4 arrive le 14 novembre sur RMC Découverte
Hervé Gattegno nommé à la tête de "Paris Match"
Presse
Hervé Gattegno nommé à la tête de "Paris Match"
Jarry ému aux larmes sur Europe 1
Radio
Jarry ému aux larmes sur Europe 1
Vidéos Puremedias