Clash dans "ONPC" : Sandrine Rousseau souligne "l'absence des hommes en plateau"

Partager l'article
Vous lisez:
Clash dans "ONPC" : Sandrine Rousseau souligne "l'absence des hommes en plateau"
Sandrine Rousseau dans "Quotidien" © TMC
L'ancienne porte-parole d'EE-LV était hier soir l'invitée de "Quotidien" pour revenir sur la polémique d'"On n'est pas couché".

Elle prend la défense de Christine Angot. Hier soir, Sandrine Rousseau, ancienne porte-parole d'Europe-Ecologie Les Verts, était invitée sur le plateau de "Quotidien" pour la promotion de son ouvrage "Parler", dans lequel elle raconte comment elle aurait été agressée sexuellement par l'élu écologiste Denis Baupin. Lors de cette interview, la femme politique est revenue sur l'accrochage de samedi dernier avec la polémiste d'"On n'est pas couché" sur France 2.

À lire aussi
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir sur France 2
TV
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir...
Confinement : France 4 se transforme en salle de classe géante pour tous les élèves dès lundi
TV
Confinement : France 4 se transforme en salle de classe géante pour tous les...
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série en clair dès samedi
Séries
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série...

"Les hommes étaient absents sur le plateau"

"Je trouve que cette séquence dit beaucoup de choses sur la manière dont on parle des violences sexuelles. C'est très difficile d'en parler, car ça génère beaucoup de violence. Quand je vois ça, je me dis que Christine Angot et moi, on ne dit pas des choses très différentes", a confié Sandrine Rousseau, ajoutant : "Quelque part, on dit la même chose. Simplement, on dit que c'est très difficile d'avoir cette parole."

L'ex-élue du Nord a ensuite pointé du doigt "l'absence des hommes sur le plateau" : "On a l'impression qu'ils ne saisissent pas ce qui est en train de se passer tout de suite". "Moi, je me mets à leur place. C'est très difficile pour Laurent Ruquier de gérer ce genre de débats. Ça doit être très compliqué de gérer ça, avoir deux personnes qui ont vécu des choses dures. C'est compliqué, étant un homme de parler de ça", a répondu Yann Barthès, expliquant "ne pas être forcément légitime pour en parler".

"On s'est fait une bise"

Pour Sandrine Rousseau, "c'est un problème de société, la violence faite aux femmes" et "les hommes sont légitimes" à en parler. "Les hommes sont légitimes à prendre position pour dire que ce n'est pas possible", a-t-elle enchaîné, avant de déclarer : "On ne met pas les femmes qui ont subi des agressions sexuelles les unes face aux autres. On est ensemble. Christine Angot, je ne veux pas que ce soit une adversaire."

L'ancienne secrétaire nationale adjointe d'EE-LV a raconté que la chroniqueuse était venue dans sa loge à la fin du tournage d'"On n'est pas couché" pour "parler". "On s'est même embrassé, on s'est fait une bise", a-t-elle glissé, avant de confier : "On s'est dit qu'il fallait qu'on trouve un moyen d'en parler et un moyen suffisamment apaisé pour que tout le monde puisse entendre". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

On n'est pas couché
On n'est pas couché
"On n'est pas couché" : Raphaël Enthoven et Gaël Tchakaloff témoins de la semaine samedi soir sur France 2
"On n'est pas couché" : Valérie Trierweiler polémiste chez Laurent Ruquier samedi soir sur France 2
"On n'est pas couché" : Laurent Ruquier lit le droit de réponse d'Alexandre Moix à l'antenne
"On n'est pas couché" : Laurent Ruquier lira le droit de réponse du frère de Yann Moix samedi soir
Voir toute l'actualité sur On n'est pas couché
Sur le même thème
l'info en continu
Le confinement vu par... Jean-Luc Reichmann
Confinement
Le confinement vu par... Jean-Luc Reichmann
Coronavirus : La saison 16 de "Grey's Anatomy" sera raccourcie
Séries
Coronavirus : La saison 16 de "Grey's Anatomy" sera raccourcie
Championnat de France : Canal+ refuse de payer pour les matchs qui n'ont pas été joués
TV
Championnat de France : Canal+ refuse de payer pour les matchs qui n'ont pas été...
Le confinement vu par... Emilie Mazoyer
Confinement
Le confinement vu par... Emilie Mazoyer
Michel Denisot quitte "Vanity Fair"
Presse
Michel Denisot quitte "Vanity Fair"
Audiences : "Les Reines du Shopping" au plus haut depuis 2015 sur M6 !
Audiences
Audiences : "Les Reines du Shopping" au plus haut depuis 2015 sur M6 !
Vidéos Puremedias