CNews : Dimitri Pavlenko s'emmêle les pinceaux en présentant un sondage sur le vote enseignant

Partager l'article
Vous lisez:
CNews : Dimitri Pavlenko s'emmêle les pinceaux en présentant un sondage sur le vote enseignant
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Dimitri Pavlenko le jeudi 7 avril 2022 sur CNews. © CNews
Le chroniqueur de "Face à l'info", l'émission portée par Christine Kelly sur le canal 16, analysait ce jeudi le vote enseignant de ces quinze dernières années.

Chiffres erronés. Dans "Face à l'info", émission portée par Christine Kelly sur CNews, Dimitri Pavlenko s'est interrogé, ce jeudi, sur la couleur du vote enseignant à trois jours du premier tour de la présidentielle. Un focus motivé par un article publié par "Libération" le 5 avril, dans lequel Luc Rouban, directeur de recherches au CNRS Cevipof - Sciences-Po assurait : "L'affirmation 'la grande majorité des enseignants du public sont à gauche' est désormais fausse".

À lire aussi
"On avait retravaillé un concept" : L'humoriste Alexandra Pizzagali déçue de ne pas pouvoir revenir dans "Télématin"
TV
"On avait retravaillé un concept" : L'humoriste Alexandra Pizzagali déçue de ne...
"C'est un peu énervant" : Rachida Dati s'agace face à l'attitude de Christophe Dechavanne dans "Quelle époque !"
TV
"C'est un peu énervant" : Rachida Dati s'agace face à l'attitude de Christophe...
"Je ne comprends pas l'intérêt qu'elle représente" : Pascal Bataille dézingue Léa Salamé
TV
"Je ne comprends pas l'intérêt qu'elle représente" : Pascal Bataille dézingue Léa...
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray domine la concurrence, records pour Nathalie Renoux
TV
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray domine la concurrence, records pour...

Plusieurs chiffres erronés

CNews a donc tenté de synthétiser les résultats de l'étude Cevipof. Problème : la projection apparaissant à l'écran était en grande partie erronée. En additionnant les intentions de vote par bloc politique d'abord, on obtient un total de 138%, au lieu de 100%. "Je pense qu'il y a une petite coquille sur le vote de gauche", a signalé immédiatement et à raison Dimitri Pavlenko. Le journaliste s'est ensuite emmêlé les pinceaux. "Je n'ai plus le chiffre en tête mais je crois que c'est 17% pour le vote de gauche entre essentiellement les écologistes et le Parti socialiste". "C'est 15% pour la gauche", l'a alors repris Christine Kelly, qui a tenu à "revoir" le graphique malgré "la coquille".

"En gros, a résumé Dimitri Pavlenko, la part du vote de gauche remonte assez fortement par rapport à 2017 mais on voit que c'est l'extrême gauche qui s'installe comme la patronne à gauche dans le vote enseignant", a-t-il analysé. Nouveau problème : dans la projection, "l'extrême gauche" (arc Nathalie Arthaud-Jean-Luc Mélenchon) apparaît à 31% quand Luc Rouban, directeur de recherches au CNRS Cevipof - Sciences-Po et auteur de l'étude datant de mai 2021, l'annonçait à 32% ce mardi dans "Libération". "C'est le total de gauche (PS-EELV + La France insoumise-PCF-NPA-LO) qui est de 47%", s'est repris Dimitri Pavlenko.

Le journaliste a poursuivi son analyse en affirmant que "le centre conserve (chez les enseignants) à peu près sa part de marché". "Elle va baisser un petit peu de l'ordre de 5 points, avec 25% pour l'actuel locataire de l'Élysée", a-t-il précisé. Là encore, une erreur s'est glissée dans le graphique. Si Dimitri Pavlenko a bien énoncé le bon chiffre, la projection indiquait que 28% (et non 25%) des enseignants voteraient en faveur d'Emmanuel Macron en 2022. Sur le fond encore, si le bloc "extrême gauche" est nommé tel quel sur le graphique, celui censé représenter l'extrême droite a été renommé "droite nationale".

CNews déjà épinglée par la Commission des sondages et l'Arcom

Une présentation erronée d'une projection n'est pas une première sur CNews. En octobre, la Commission des sondages avait épinglé "sur le fond" comme "sur la forme", le canal 16 pour sa présentation pour le moins approximative des résultats d'un sondage Harris interactive pour "Challenges". Quelques mois plus tard, l'Arcom (nouveau nom du CSA) avait mis en garde CNews à propos de ce même sondage.

CNews
CNews
CNews : Un ex-journaliste politique rallie Emmanuel Macron
"Des gens nous traitent de vendus" : Un journaliste de CNews en duplex pris pour cible par des soutiens d'Eric Zemmour
L'énorme malaise provoqué par Jean Messiha sur CNews
"C'est ça la bienveillance, la bonté !" : L'étonnant éloge d'Eliot Deval au couple Balkany sur CNews
Voir toute l'actualité sur CNews
Autour de CNews
  • Eric Zemmour
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Vincent Bolloré
  • Bruce Toussaint
  • Jean-Pierre Elkabbach
  • Audrey Pulvar
  • Pascal Praud
  • Guillaume Durand
  • Julian Bugier
  • Pierre Lescure
  • Olivier Galzi
  • Robert Menard
  • Maya Lauqué
  • Nicolas Domenach
  • Bertrand Meheut
l'info en continu
"On avait retravaillé un concept" : L'humoriste Alexandra Pizzagali déçue de ne pas pouvoir revenir dans "Télématin"
TV
"On avait retravaillé un concept" : L'humoriste Alexandra Pizzagali déçue de ne...
"C'est un peu énervant" : Rachida Dati s'agace face à l'attitude de Christophe Dechavanne dans "Quelle époque !"
TV
"C'est un peu énervant" : Rachida Dati s'agace face à l'attitude de Christophe...
Audiences dimanche : Record pour "Sept à huit", Michel Drucker au million, "Enquête exclusive" à son plus bas
Audiences
Audiences dimanche : Record pour "Sept à huit", Michel Drucker au million,...
Audiences : "Vera" sur France 3 plus forte que "Taxi 5" sur TF1
Audiences
Audiences : "Vera" sur France 3 plus forte que "Taxi 5" sur TF1
Ce soir à la télé : Une première pour Florence Foresti !
Programme TV
Ce soir à la télé : Une première pour Florence Foresti !
"Je ne comprends pas l'intérêt qu'elle représente" : Pascal Bataille dézingue Léa Salamé
TV
"Je ne comprends pas l'intérêt qu'elle représente" : Pascal Bataille dézingue Léa...