Confinement : Les groupes de presse adaptent leurs offres

Partager l'article
Vous lisez:
Confinement : Les groupes de presse adaptent leurs offres
La presse fait évoluer ses offres tarifaires.
La presse fait évoluer ses offres tarifaires. © Abaca
Afin de continuer à informer le maximum de gens, les titres de presse font évoluer leur modèle, en misant principalement sur le numérique.

Des initiatives pour continuer à informer. Depuis le début de la propagation du coronavirus Covid-19 et des mesures de confinement imposées par le gouvernement français, les titres de presse sont fortement touchés par une baisse des achats physiques, liés notamment à la fermeture de certains points de vente. Toutefois, leurs versions numériques sont très sollicitées, ce qui amène les principaux groupes de presse français à mettre en place des stratégies afin que leur information soit la mieux transmise possible.

À lire aussi
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des maestros
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des...
Pénurie de masques en France : Patrick Cohen pointe le "ton agressif, polémiste et sensationnaliste" des médias français
TV
Pénurie de masques en France : Patrick Cohen pointe le "ton agressif, polémiste et...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"

Un poste de directeur délégué aux relations avec les lecteurs créé au "Monde"

Ce week-end, "Le Monde" a été l'un des premiers journaux à adapter son modèle numérique en rendant gratuit une partie de ses articles consacrés au coronavirus. "Pour faciliter les décisions des lecteurs dans leurs vies personnelles et professionnelles, 'Le Monde' mettra à disposition de nombreux articles en libre accès, à commencer par des lives permettant d'interroger les journalistes et de connaître et comprendre toutes les évolutions", avait déclaré, le directeur du journal, Jérôme Fenoglio le 14 mars dernier dans un article.

Afin d'améliorer les échanges avec son lectorat, un poste de directeur délégué aux relations avec les lecteurs, confié à Gilles van Kote, a été créé ce vendredi. "Les milliers de contributions reçues ces derniers jours nous rappelent s'il en était besoin l'immense intérêt que les lecteur du 'Monde' manifestent pour le travail de la rédaction, mobilisée actuellement comme jamais", a précisé aujourd'hui le patron du quotidien, dans un autre article. Et d'ajouter : "Gilles van Kote aura pour tâche de répondre à ces courriers individuellement ou à travers des textes qui seront publiés sur nos différents supports."

"Libération" passe son tarif d'abonnement à 1 euro pour 2 mois

A "Libération", Laurent Joffrin a annoncé mardi avoir "décidé de donner, à toutes et à tous, un libre accès aux principaux articles consacrés au coronavirus" sur son site internet. Ainsi, outre l'ensemble des contenus sur le sujet, le quotidien de gauche donne accès à tous les articles du "Direct", "pour suivre l'évolution de la situation heure par heure" et à l'intégralité des réponses de "CheckNews" pour lutter contre la désinformation et les fakes news. D'ailleurs, la rédaction de "CheckNews" n'est désormais consacrée qu'à l'épidémie et une newsletter gratuite et dédiée à la crise est envoyée tous les jours à la mi-journée. Enfin, pour les deux prochains mois, le tarif d'abonnement passe à 1 euro pour 2 mois.

Concernant le quotidien "Le Parisien/Aujourd'hui en France", une double page a été ajoutée dans les colonnes du journal. Celle-ci est baptisée "Gardons le moral" et prodigue des conseils pour occuper les enfants, ainsi que les bons plans tout en restant à la maison. Sur sa plateforme numérique, "Le Parisien" a lancé un formulaire en ligne, "Le coronavirus en question", permettant aux lecteurs de poser des questions sur la maladie dans tous les domaines. Le journal a mis en place un direct permanent de 6h à minuit et un espace dédié sur le site. Du côté des "Echos", le quotidien économique va miser sur les très longs formats avec des grandes interviews de politiques, entrepreneurs et économistes dans ses colonnes. Il va également s'appuyer sur son réseau de correspondants à l'étranger pour nourrir des reportages dans les autres pays touchés par cette crise sanitaire.

"L'Equipe" baisse son tarif à 1 euro en kiosque, "Ouest-France" passe en tout gratuit

Amputé de sa matière première, le sport, "L'Equipe" a décidé de continuer à informer ses lecteurs, notamment en racontant des histoires du sport. Ainsi, afin d'attirer le plus grand nombre, le journal adapte son offre commerciale. Dès lundi, le quotidien sportif sera vendu 1 euro aux points de vente, au lieu de 1,80 euro. L'offre numérique est désormais à 0,99 euro par mois pendant 6 mois, avec un accès à l'intégralité des contenus. Sur le site, de nombreuses initiatives vont être lancées, comme notamment des séances de sport organisées par des personnalités du sport.

"Le Figaro" accompagne chaque jour son édition du cahier "Chez Vous" avec des recommandations culturelles, pratiques et psy. En ligne, une newsletter quotidienne dédiée au coronavirus est envoyée depuis lundi et l'application jeux est passée gratuite. "Le Figaro Live" n'est plus en plateau mais à distance via Skype, avec les journalistes de la rédaction qui répondent aux questions des internautes.

Du côté des régions, "Ouest-France", le premier quotidien de France, s'adapte aussi à la situation. Le journal régional offre un accès gratuit, illimité et sans engagement à l'ensemble de ses contenus numériques pendant deux mois. Sur tous les devices, les internautes auront le journal du jour disponible chaque matin dès 5h, l'ensemble des articles du site initialement réservés aux abonnés, le magazine "L'Edition du soir" à 18h, l'édition "France" à partir de 22h30, le "Minuit Sport" à minuit et l'ensemble des archives de "Ouest-France".

Par ailleurs, certains titres, comme "Vanity Fair" ou "GQ" mettent gracieusement à disposition en version numérique leur numéro du mois de mars. L'hebdomadaire "L'Express" a aussi rendu en accès libres tous les articles d'utilité publique ou sanitaire sur le coronavirus. Quant au site "Les Jours", connu pour son traitement de l'actualité via des "obsessions" (séries thématiques), il offre à tous une semaine d'accès gratuit grâce au code "JERESTEALAMAISON". La plateforme de titres de presse Cafeyn propose quant à elle un mois gratuit à tous ses nouveaux abonnés.

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences access 20h : "Quotidien" solide, "C à vous, la suite" au top, record pour la P2 de "A prendre ou à laisser"
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" solide, "C à vous, la suite" au top, record...
Audiences access 19h : Nagui confortable leader, "Qui veut gagner des millions ?" et "C à vous" en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui confortable leader, "Qui veut gagner des millions ?"...
Audiences : "Bis" leader talonné par "Red", petit retour pour "Major Crimes", France 5 et Arte en forme
Audiences
Audiences : "Bis" leader talonné par "Red", petit retour pour "Major Crimes",...
Bernard Arnault au secours d'Arnaud Lagardère
Business
Bernard Arnault au secours d'Arnaud Lagardère
"C à vous, la suite" et "Passage des arts" de retour ce soir sur France 5
TV
"C à vous, la suite" et "Passage des arts" de retour ce soir sur France 5
"Askip" : La série pour ados arrive au quotidien sur France 4 dès ce soir
Séries
"Askip" : La série pour ados arrive au quotidien sur France 4 dès ce soir
Vidéos Puremedias