Conseil de déontologie journalistique : De nombreux médias dont l'AFP, TF1 et "Mediapart" n'y participeront pas

Partager l'article
Vous lisez:
Conseil de déontologie journalistique : De nombreux médias dont l'AFP, TF1 et "Mediapart" n'y participeront pas
Des manifestants Gilets jaunes en avril 2019
Des manifestants Gilets jaunes en avril 2019 © Abaca
Ils expliquent leur démarche dans un texte commun publié aujourd'hui.

Le futur Conseil de déontologie journalistique a déjà sérieusement du plomb dans l'aile. Dans une tribune commune publiée aujourd'hui, de nombreux médias annoncent en effet qu'il ne participeront pas à cette nouvelle instance dont la naissance est attendue lundi 2 décembre. Publié par la SDJ de "Mediapart" et intitulé "Conseil de déontologie: pourquoi nous n'y participerons pas", le texte est signé par une vingtaine de médias*.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des maestros
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"

"La manière dont se crée aujourd'hui ce CDJM (Conseil de déontologie journalistique et de médiation, ndlr) ne nous inspire pas confiance", expliquent d'emblée les signataires du texte. Dénonçant une "initiative du gouvernement", ils font ensuite valoir que "le pire service à rendre aux médias aujourd'hui serait de les contraindre à se plier à une norme artificielle de déontologie". "Ce sont les lecteurs qui jugent les journalistes, pas les journalistes qui se jugent entre eux", estiment les auteurs, rappelant ensuite que leur travail est "encadré par des chartes de déontologie" et que les journalistes doivent déjà rendre compte "devant la justice".

"Contexte très français"

Les signataires de la tribune dénoncent ensuite un "contexte très français" défavorable à la mise en place d'un tel comité de déontologie pour l'instant. "Aux déclarations virulentes de plusieurs responsables politiques à l'encontre de la presse, s'ajoutent deux lois adoptées depuis l'élection d'Emmanuel Macron, marquant un contournement de la loi de 1881 qui garantit déjà la libre pratique de notre métier et la libre information des citoyens", soulignent les auteurs, avant de s'en prendre à "la loi sur les fausses nouvelles en période électorale" et à celle dite "sur le secret des affaires", liberticides selon eux. "Pour toutes ces raisons, nous refusons de tomber dans ce que nous considérons à ce stade comme un piège", concluent-ils.

* Dont l'AFP, "Challenges", Europe 1, "L'Express", "Le Figaro", France 3 National, France Bleu, France Info, France Inter, LCI, "Mediapart", "L'Obs", "Le Parisien", "Le Point", TF1, "La Tribune", TV5 Monde et "20 Minutes".

l'info en continu
"Superman" : Henry Cavill prêt à enfiler la cape du super-héros une nouvelle fois
Cinéma
"Superman" : Henry Cavill prêt à enfiler la cape du super-héros une nouvelle fois
Guy Bedos est mort
Personnalités
Guy Bedos est mort
Olivier Martial Thieffin ("Monsieur Cadeau" du "Club Dorothée") est mort
TV
Olivier Martial Thieffin ("Monsieur Cadeau" du "Club Dorothée") est mort
La presse réclame un plan d'urgence au gouvernement
Presse
La presse réclame un plan d'urgence au gouvernement
Fête de la musique sur France 2 : Laury Thilleman et Garou à l'animation, les artistes présents dévoilés
TV
Fête de la musique sur France 2 : Laury Thilleman et Garou à l'animation, les...
Plan d'économies d'Altice : RMC Sport pourrait perdre près de la moitié de ses effectifs
TV
Plan d'économies d'Altice : RMC Sport pourrait perdre près de la moitié de ses...
Vidéos Puremedias