Coronavirus : Comment les chaînes comptent pallier l'absence de public sur les plateaux télé

Partager l'article
Vous lisez:
Coronavirus : Comment les chaînes comptent pallier l'absence de public sur les plateaux télé
Le public de "N'oubliez pas les paroles"
Le public de "N'oubliez pas les paroles" © Christophe LARTIGE - FTV
Personnage incontournable de la télévision depuis des décennies, le public devrait mettre plusieurs mois à réapparaître sur les plateaux.

Il était là depuis tellement longtemps qu'on ne prêtait plus attention à lui. Depuis le 17 mars, un élément incontournable des plateaux de télévision a disparu : le public. Pourvoyeurs d'ambiance pour les shows cathodiques depuis des décennies, les anonymes du fond de l'écran n'ont pas résisté aux mesures sanitaires imposées par la crise du coronavirus. Et leur absence pourrait bien être amenée à durer, forçant la télévision à se réinventer comme jamais.

À lire aussi
Pierre-Jean Chalençon écarté d'"Affaire conclue"
TV
Pierre-Jean Chalençon écarté d'"Affaire conclue"
"Le Coup du parapluie", "Le Grand blond..." : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Coup du parapluie", "Le Grand blond..." : Les films prévus sur France 3...
"Je m'en fiche de vous !" : Clash entre Didier Raoult et Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV
TV
"Je m'en fiche de vous !" : Clash entre Didier Raoult et Jean-Jacques Bourdin sur...

Pas de retour à la normale prévu cette saison

"Nous n'envisageons pas pour l'instant de retour du public d'ici la fin de la saison", confirme ainsi sans détour Caroline Got, la patronne de la programmation de France Télévisions, qui attend cependant les annonces d'Edouard Philippe sur le déconfinement avant de se prononcer définitivement sur le sujet. Même son de cloche du côté de Canal+ qui selon Gérald Brice-Viret, patron des programmes du groupe, mise sur "la rentrée prochaine" pour faire revenir le public en plateau. M6, elle, envisage plus sereinement l'avenir avec un seul tournage en public à l'horizon : celui de "La France a un incroyable talent", attendu seulement en début de saison prochaine.

Le problème se pose avec plus d'acuité pour son concurrent TF1, diffuseur des plus gros barnums de divertissement à venir. "Nous respecterons les consignes du gouvernement à la lettre et nous nous adapterons au cas par cas pour chaque émission", commente Rémi Faure, le patron des programmes de flux du groupe, qui convient que le retour à des formats classiques de public, soit plus de 500 personnes pour les gros shows, est "peu probable avant la rentrée, voire après".

La Une va ainsi devoir adapter ses méthodes de travail pour plusieurs de ses émissions phare. Parmi elles, "The Voice", dont les numéros en live étaient initialement prévus en mai au Palais des sports, une salle devant accueillir plusieurs milliers personnes. Programmée vers la fin mai, la finale en direct de "Koh-Lanta" devrait, elle, être tournée sans public, tandis que TF1 réfléchit encore aux adaptations à apporter aux "12 coups de midi", à "Ninja Warrior" ou "Danse avec les stars". Que faire aussi pour "Mask Singer", le grand show musical animé par Camille Combal, dont les tournages ont été décalés pour l'instant en juillet, mais dans lequel le public joue un rôle central en disposant d'un pouvoir de vote ?

Un impact différent selon les émissions

"Nous nous préparons grosso modo à deux options : l'une sans public du tout, et l'autre avec un public très réduit et respectant les règles strictes de la distanciation sociale", résume Rémi Faure. Pour un gros producteur de divertissement interrogé, l'absence de public ne devrait de toute façon pas avoir le même impact selon les genres d'émissions. "Au vu des circonstances, les fans des jeux télé quotidiens préfèreront un jeu inédit et sans public à un jeu en rediffusion avec public", estime ainsi cette source. C'est d'ailleurs ce sur quoi semble miser Nagui, dont les jeux sur France 2 devraient revenir à partir du 11 mai dans une version sans public.

La situation risque en revanche d'être plus compliquée pour les programmes dans lesquels le public est "un véritable personnage à part entière", comme l'explique David Gharbi, patron de Cassandra, une agence chargée de garnir les gradins de plusieurs shows télé. "Dans les grands divertissements à élimination, le public a un vrai pouvoir. On dit d'ailleurs souvent de lui qu'il est le cinquième juge. Il est aussi la voix du téléspectateur. Il a une fonction d'identification et son absence risque donc de se faire durement ressentir", s'inquiète un important producteur de divertissement. Ce dernier et ses collègues devront aussi faire une croix sur un dynamiteur d'ambiance peu onéreux, une personne dans un public télé étant en moyenne facturée entre 6 et 12 euros environ aux productions.

"Nous devons réinventer les programmes"

Pour pallier ce vide, chaînes et producteurs planchent en tout cas sans relâche sur les différentes options à leur disposition, n'hésitant pas à aller chercher l'inspiration à l'étranger. Comme l'a fait le "X-Factor" italien récemment, la diffusion d'applaudissements enregistrés est ainsi à l'étude, tout comme celle de rires en boîte. Les producteurs, notamment de jeux, pourraient même en faire un nouveau ressort comique de leur programme, à l'instar de ce que vient de proposer le "Mask Singer" allemand, tourné sans public mais avec des buzzers qui reproduisent ses bruits. L'utilisation des images des saisons précédentes montrant une foule en liesse dans les gradins est aussi évoquée dans certaines productions.

"Cela n'aurait pas de sens pour nous car cela sonnerait faux", tempère cependant Rémi Faure, qui estime que la chaleur, la chair et l'émotion parfois irrationnelle émanant d'un public en plateau, ne peut être artificiellement recréée. "Nous ne voulons pas faire les mêmes émissions en moins bien. Nous voulons au contraire les réinventer pour les adapter aux nouvelles contraintes", résume-t-il.

Lumières, réalisation, décors... tout sera ainsi passé au tamis des circonstances actuelles. La réalisation des émissions de télé devrait ainsi être réinventée en se privant par exemple des plans larges ou des longs travelings à la grue-caméra à travers la salle. Les lumières et les écrans devraient eux aussi contribuer à masquer l'absence de public et concentrer l'attention des téléspectateurs sur la scène. Même obligation d'innovation du côté des plateaux qui seront sans doute totalement repensés pour plusieurs shows, les grands espaces devenus trop froids devant laisser la place à des plateaux plus intimistes.

"Pour le téléspectateur, il est impossible de voir à l'écran une salle vide et d'entendre le silence qui va avec", estime ainsi Rémi Faure. Le patron des programmes de flux de TF1 prédit aussi un nouveau rôle pour les animateurs, qui vont devoir être davantage présents dans leurs programmes. "Nous allons devoir nous reposer davantage sur eux. Ils auront mécaniquement une place plus grande et devront encore plus qu'auparavant être le représentant du public", prévient-il.

"L'importance du public va être soulignée par son absence"

"Pour la télé, la période actuelle est à la fois terrible et très excitante car elle oblige tous les corps de métier à se réinventer", résume un producteur d'un célèbre talk-show. "Avant la diffusion d'un programme, les réactions du public en plateau sont souvent le premier retour pour les animateurs, les artistes sur scène et même les cadres des chaînes présents en régie. Ils vont tous devoir apprendre à s'en passer", commente pour sa part David Gharbi, pour qui "l'importance du public va être mécaniquement soulignée par son absence". "Il restera forcément quelque chose de cette période exceptionnelle dans l'histoire de la télévision", veut pour sa part croire Rémi Faure. En attendant, show must go on.

l'info en continu
Football : M6 veut miser sur Robert Pirès pour remplacer Jean-Marc Ferreri
Sport
Football : M6 veut miser sur Robert Pirès pour remplacer Jean-Marc Ferreri
Premières séances : "Les parfums" écrase la concurrence, "Jumbo" plus fort que "Brooklyn Secret"
Box-office
Premières séances : "Les parfums" écrase la concurrence, "Jumbo" plus fort que...
Audiences access 20h : L'info bien suivie, "Plus belle la vie" progresse, "En famille" en baisse
Audiences
Audiences access 20h : L'info bien suivie, "Plus belle la vie" progresse, "En...
Audiences access 19h : Nagui reprend la tête devant "DNA", record pour Stéphane Plaza
Audiences
Audiences access 19h : Nagui reprend la tête devant "DNA", record pour Stéphane...
Audiences : "Le village préféré des Français" leader en hausse, "Prodigal Son" faible juste devant "L'amie prodigieuse"
Audiences
Audiences : "Le village préféré des Français" leader en hausse, "Prodigal Son"...
David Ginola quitte "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
David Ginola quitte "La France a un incroyable talent" sur M6
Vidéos Puremedias