Coup de gueule d'un journaliste de France 3 Rhône-Alpes contre Laurent Wauquiez

Partager l'article
Vous lisez:
Coup de gueule d'un journaliste de France 3 Rhône-Alpes contre Laurent Wauquiez
Olivier Michel
Olivier Michel © Youtube
Olivier Michel, présentateur de "La voix est libre" sur antenne régionale de France 3 n'a pas apprécié le lapin que lui a posé le nouveau président de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Ne plus donner d'entretiens aux médias en plateau. Il semble que cela soit la nouvelle stratégie de Laurent Wauquiez, élu président de la nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes. Lors d'un reportage qui lui était consacré dimanche dans "Le Supplément" présenté par Ali Baddou, l'homme politique a confié vouloir rester proche des citoyens et ne plus échanger avec les médias nationaux. "C'est la base contre l'élite. L'élite c'est aussi les journalistes parisiens, donc là il reste sur son terrain, dans sa région. Il refuse toutes les demandes d'interviews nationales. On a réitéré plusieurs demandes pour qu'il vienne nous rejoindre et il les a refusées", a expliqué le journaliste de Canal+ Jérôme Bermyn après la diffusion de son sujet.

À lire aussi
"Je connais les méthodes de F2 !" : Patrick Balkany très remonté contre "Complément d'enquête"
TV
"Je connais les méthodes de F2 !" : Patrick Balkany très remonté contre...
"Je paye pour ce que je veux regarder" : Estelle Denis favorable à la suppression de la redevance télé
TV
"Je paye pour ce que je veux regarder" : Estelle Denis favorable à la suppression...
"Télématin" : Parodiant Éric Zemmour, Alex Vizorek déclare sa candidature à la présidence de France Télé
TV
"Télématin" : Parodiant Éric Zemmour, Alex Vizorek déclare sa candidature à la...
"Le grand concours" : Alessandra Sublet aux commandes des deux prochains numéros
TV
"Le grand concours" : Alessandra Sublet aux commandes des deux prochains numéros

"Mais que se passe-t-il à France 3 ?"

Si le vice-président du parti Les Républicains décline les entretiens avec des journalistes nationaux, il ne semble pas prêt non plus pour les médias régionaux. Samedi, Olivier Michel, présentateur de "La voix est libre" sur France 3 Rhône-Alpes, a poussé un coup de gueule à la suite du refus du président de la région de participer à son émission. "A ce stade de l'émission, vous vous dites peut-être 'tiens c'est bizarre, en bas de cet écran, c'est marqué La voix est libre invité Laurent Wauquiez'. Or, le nouveau président de la région Auvergne Rhône-Alpes, élu lundi (4 janvier), n'est pas sur le plateau, vous le voyez. Mais que se passe-t-il donc à France 3 ?", s'est interrogé ironiquement le journaliste.

Contrarié par l'absence de l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Olivier Michel a tenu à expliquer sa non venue. "Laurent Wauquiez a, en fait, décliné notre invitation. Cette invitation lui avait été lancée le soir de sa victoire, le 13 décembre dernier. Le 31, une réponse devait nous être donnée, il n'y en a pas eu. Dans les jours qui ont suivi, nous avons à de multiples reprises relancé nos interlocuteurs. La plupart de ces relances sont restées lettre morte. Il y a quelques jours, Laurent Wauquiez nous a fait savoir qu'il avait des problèmes d'agenda", a longuement raconté face caméra le journaliste, ajoutant qu'il a "finalement donné un accord de principe, à la condition qu'il n'y ait pas de contradicteurs sur ce plateau", condition que la rédaction a "refusée".

"Du coup, ils vont dialoguer avec moi"

Moins de deux jours avant la diffusion en direct de "La voix est libre" et 24 jours après l'invitation initiale de la rédaction locale de France 3, les assistants de Laurent Wauquiez ont répondu d'un "non définitif". "Selon l'attaché de presse du nouveau président, il serait trop tôt pour échanger en direct sur France 3 avec des citoyens engagés. Inutile de vous dire que nous regrettons cette absence", a poursuivi Olivier Michel, avant de diffuser des images de l'investiture de Laurent Wauquiez à la tête de la région.

Cette longue charge de plus de trois minutes s'est terminée par une invitation du journaliste, à venir faire un bilan de ses actions dans cent jours sur son plateau, "ce qui laisse du temps pour bloquer une date" sur son agenda. "On va donc changer le bandeau qui se trouve en bas de l'écran, grâce à ces trois citoyens engagés invités à venir dialoguer avec Laurent Wauquiez, mais du coup, ils vont le faire avec moi, et croyez-moi, ils y perdent au change. J'en ai bien conscience", a conclu avec humour le présentateur. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

La politique de la chaise vide.... Pourquoi Laurent Wauquiez, le nouveau prsident de Rhne Alpes Auvergne, n'tait pas samedi sur le plateau de la Voix est Libre....

Post par Paul Satis sur lundi 11 janvier 2016
Olivier Michel
Olivier Michel
l'info en continu
Canal+ pourra désormais diffuser les films six mois après leur sortie en salles
Cinéma
Canal+ pourra désormais diffuser les films six mois après leur sortie en salles
Box-office France : "Encanto" chasse "Les Bodin's", "House of Gucci" 3e, démarrage difficile pour le biopic sur NTM
Box-office
Box-office France : "Encanto" chasse "Les Bodin's", "House of Gucci" 3e, démarrage...
"Je connais les méthodes de F2 !" : Patrick Balkany très remonté contre "Complément d'enquête"
TV
"Je connais les méthodes de F2 !" : Patrick Balkany très remonté contre...
"Je paye pour ce que je veux regarder" : Estelle Denis favorable à la suppression de la redevance télé
TV
"Je paye pour ce que je veux regarder" : Estelle Denis favorable à la suppression...
Salto, une première année dans la douleur
SVOD
Salto, une première année dans la douleur
"Walkyries" : Une nouvelle série avec Hélène de Fougerolles et Grégory Fitoussi à venir sur TF1
Séries
"Walkyries" : Une nouvelle série avec Hélène de Fougerolles et Grégory Fitoussi à...