Coupe du Monde : Les pronostics de Bixente Lizarazu

Partager l'article
Vous lisez:
Coupe du Monde : Les pronostics de Bixente Lizarazu
Bixente Lizarazu, invité spécial de puremedias.com
Bixente Lizarazu, invité spécial de puremedias.com
Suite et fin de notre journée spéciale autour de Bixente Lizarazu. Le champion du monde 98 nous livre ses pronostics pour cette Coupe du Monde 2014.

A deux jours de l'ouverture de la Coupe du monde 2014 dont il commentera les principaux matchs sur TF1, Bixente Lizarazu, invité toute la journée de puremedias.com, nous livre ses pronostics. Pour le champion du monde 98, même sans Ribery, les Bleus peuvent atteindre les quarts de finale.

À lire aussi
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête interne à France Télévisions
TV
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête...

Propos recueilllis par Julien Bellver et Benoît Daragon.

puremedias.com : Quelles sont les chances raisonnables des Bleus ?
Bixente Lizarazu : Je prédis un quart de finale, je pense que c'est l'objectif minimum. On n'a pas le groupe le plus difficile sur le papier. L'enjeu, c'est de ne pas se rater au premier tour. Il faut réussir le premier match contre le Honduras qui donne le tempo. En huitième, on ne devrait pas à priori tomber sur une grosse équipe. Un quart c'est cohérent, mais ça ne nous interdit pas de faire mieux. Il faudra se surpasser car le niveau va s'élever plus on va monter dans la compétition.

Pas plus loin ?
Ce n'est pas parce qu'on a fait un bon match contre l'Ukraine qu'il faut tomber dans l'euphorie. Mon rôle, c'est aussi de tempérer. Avec les matchs amicaux, on est sur une dynamique positive. Mais il y a eu tout ce qui s'est passé avant...

Le forfait de Franck Ribéry, c'est un coup dur ?
C'est une sage décision même si l'absence de Franck Ribéry est une perte importante pour l'Equipe de France et Didier Deschamps. Et ça doit être terrible pour lui. Ribéry a été l'un des meilleurs joueurs européens de l'année 2013 mais il ne pouvait pas être à 100%. Maintenant, il faut passer à autre chose et sur le plan psychologique, Franck Ribéry ne doit pas être le fantôme de cette équipe. Il faut positiver et se concentrer sur les 23 joueurs qui partent.

"En France, on est bons quand on ne nous attend pas"

Avec le recul, comment avez vous trouvé le cycle de qualification des Bleus ?
Les montagnes russes ! Il y a des moments forts avec des bons matchs contre l'Espagne par exemple. Après, il y a eu une longue période de doute jusqu'au match aller contre l'Ukraine qui a été catastrophique. Les performances, il faut les analyser sur la durée. Une bonne équipe, c'est une équipe qui est régulière. Et on n'a pas suffisamment de recul pour dire que cette équipe l'est. Mais, en France, on est bons quand on ne nous attend pas. On est moins bons quand on est favoris.

Vous dites qu'il faut se servir de cette Coupe du monde pour préparer l'Euro 2016 qui a lieu en France ?
Oui, on doit construire cette année une équipe solide pour la suite. Les jeunes joueurs doivent prendre de l'expérience, réaliser qu'ils sont capables de rivaliser avec des meilleures nations du foot, même s'ils se font battre. Evidemment, Didier Deschamps pense principalement à la Coupe du monde mais il a forcément eu l'Euro 2016 en tête quand il a décidé de sélectionner autant de jeunes joueurs. Il est en train de bâtir les fondations pour la suite. Il ne faut pas fixer la barre trop haut pour cette Coupe du monde. Regardez toutes ces années gâchées... Le plus important est de construire de bonnes bases.

"L'Allemagne est tout le temps dans le dernier carré mais elle ne gagne pas..."

Qui sont vos favoris ? Le Brésil ? L'Allemagne ? L'Argentine ? L'Italie ?
Je n'ai pas de préférence, j'attends surtout d'être séduit par une équipe. Il y a des équipes qui ont de l'assurance. Si on regarde ces six dernières années, l'Espagne et l'Allemagne ont été les équipes les plus solides. L'Allemagne est tout le temps dans le dernier carré mais elle ne gagne pas... Ca peut être le Brésil car leur équipe monte en puissance. L'Argentine peut avoir sa chance.

On prend un pari, si la France est championne du monde, qu'est ce que vous vous engagez à faire d'un peu dingue ?
J'ai déjà fait cette connerie en promettant de me balader à poil dans la ville d'Evian si l'équipe, qui était alors en troisième division, passait en première. Et ils l'ont fait... Et j'ai dû le faire aussi ! Je laisse les joueurs faire des paris. Et ça m'arrange bien !

Journée spéciale Bixente Lizarazu

> P1 : "C'est fascinant d'aller jouer cette Coupe du Monde au Brésil"

> P2 : "Il y a des mecs qui vivent très mal l'arrêt de leur carrière"

Bixente Lizarazu
Bixente Lizarazu
Bixente Lizarazu quitte RTL pour Radio France
France 98/FIFA 98 : Bixente Lizarazu en larmes à l'issue du match
Audiences Euro 2016 : La belle après-midi de foot de TF1
Euro 2016 : Les pronostics de Bixente Lizarazu
Voir toute l'actualité sur Bixente Lizarazu
Autour de Bixente Lizarazu
  • Thierry Henry
  • Laurent Blanc
  • Emmanuel Petit
  • Didier Deschamps
Sur le même thème
l'info en continu
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
TV
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma (enfin) publiés
Politique
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma...
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Politique
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
"Big Little Lies" arrive sur TF1 le 25 août
Programme TV
"Big Little Lies" arrive sur TF1 le 25 août
Box-office : "T'as Pécho ?" en tête, les entrées encore en baisse
Cinéma
Box-office : "T'as Pécho ?" en tête, les entrées encore en baisse
Audiences access 20h : Julien Arnaud distance Julian Bugier, "Le 19.45" affaibli par son lead-in
Audiences
Audiences access 20h : Julien Arnaud distance Julian Bugier, "Le 19.45" affaibli...
Vidéos Puremedias