Covid-19 : L'audiovisuel est "loin d'être sorti" d'affaire selon le CSA

Partager l'article
Vous lisez:
Covid-19 : L'audiovisuel est "loin d'être sorti" d'affaire selon le CSA
Roch-Olivier Maistre
Roch-Olivier Maistre © Abaca
Le président du CSA a recommandé au gouvernement des "évolutions législatives" pour aider le secteur à faire face à une crise durable.

Le secteur audiovisuel reste fragile. C'est en substance le message que le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, Roch-Olivier Maistre, a adressé aujourd'hui au gouvernement, comme le rapporte l'AFP. "C'est l'ensemble de notre secteur qui est durement touché, à court et moyen terme. Et, avec les multiples incertitudes qui subsistent, ce n'est pas seulement 'le monde d'après' qu'il nous faut concevoir, c'est aussi 'le monde d'avec' ce virus", a estimé le président du CSA en ouverture d'un débat sur les conséquences de la crise sanitaire, au Festival de la fiction de la Rochelle, exceptionnellement délocalisé à Paris cette année.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute

A en croire le régulateur, le secteur audiovisuel est "loin d'être sorti" d'affaire, avec une une chute de "15 à 20%" de ses recettes publicitaires attendue en 2020 et une reprise "fragile" des tournages. Roch-Olivier Maistre a profité de l'occasion pour souligner l'importance de la transposition de la fameuse directive "SMA", censée enfin imposer aux plateformes comme Netflix des obligations de financement de la production en France. Cette transposition est prévue d'ici la fin de l'année.

"D'autres évolutions législatives restent nécessaires"

"Au-delà des mesures déjà en vue, d'autres évolutions législatives restent nécessaires", estime le CSA, citant notamment en exemple la modernisation de la lutte contre le piratage. Roch-Olivier Maistre plaide ainsi pour un rapprochement entre CSA et Hadopi, prévu dans la réforme audiovisuelle finalement abandonnée du fait de la crise. "Je pense aussi qu'il est temps d'ouvrir le dossier de l'avenir de la contribution à l'audiovisuel public (CAP), avec la fin programmée de la taxe d'habitation", a également cité le patron du CSA, rappelant que son institution était attachée "à un financement dédié et pérenne de l'audiovisuel public".

Sur le même thème
l'info en continu
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Interview
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
Sport
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
"Il faut renégocier ce contrat" : La Liga défend Mediapro dans son conflit avec la LFP
TV
"Il faut renégocier ce contrat" : La Liga défend Mediapro dans son conflit avec la...
Netflix : La future comédie de Dany Boon sur le confinement sortira directement sur la plateforme
SVOD
Netflix : La future comédie de Dany Boon sur le confinement sortira directement...
"Demain nous appartient" : TF1 diffuse exceptionnellement deux épisodes aujourd'hui
Séries
"Demain nous appartient" : TF1 diffuse exceptionnellement deux épisodes aujourd'hui
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 ce soir
Programme TV
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 ce soir
Vidéos Puremedias