Bionic : Christina Aguilera dépassée par son ambition

Partager l'article
Vous lisez:
Bionic : Christina Aguilera dépassée par son ambition
Christina Aguilera, la blonde platine aux 40 millions de disques vendus, nous revient avec son quatrième album studio, "Bionic". Quatre ans après [musique:135626 "Back To Basics"], qui explorait les sonorités rétro des années 20 et 30, Xtina a voulu un grand album de pop moderne teintée

Christina Aguilera, la blonde platine aux 40 millions de disques vendus, nous revient avec son quatrième album studio, "Bionic". Quatre ans après [musique:135626 "Back To Basics"], qui explorait les sonorités rétro des années 20 et 30, Xtina a voulu un grand album de pop moderne teintée d'électro. Malheureusement, il semblerait que malgré l'impressionnant casting de collaborateurs réuni pour l'occasion, l'interprète de [musique:135646 "Beautiful"] ait été dépassée par sa propre ambition.

L'un des grands problèmes de "Bionic" est son tracklisting. 18 titres sur l'édition classique, 24 sur la version deluxe, c'est forcément trop. Surtout quand les titres bonus sont bien meilleurs que la plupart de ceux retenus pour l'album. Enlevez les nullités R&B et autres interludes ridicules que n'aurait pas reniés Janet Jackson ("Woo-Hoo", "Prima Donna", "Sex for Breakfast") et un titre inutilement braillard ("I Hate Boys"), et vous obtenez un ensemble bien plus cohérent d'où émergent deux tendances : les ballades, plutôt sobres et très réussies (merci Sia !) et les titres up-tempo. Ces derniers rappellent pour certains les productions de l'album [musique:40664 "Blackout"] de Britney Spears ("Not Myself Tonight", "Desnudate", "Glam"), tout en énergie bitchy. "My Girls" et "Vanity" s'imposent comme les meilleurs titres, mais sont bizarrement relégués à la toute fin de l'album, tandis que les ballades ("Lift Me Up", "All I Need", "I Am", "You Lost Me") sont regroupées au milieu du disque.

Christina Aguilera n'a en outre pas su tirer profit de ses collaborations pourtant intéressantes, parmi lesquels M.I.A., Santigold, ou encore Le Tigre. En effet, au lieu de s'en servir pour briller, elle copie et absorbe ces nouvelles influences pour faire de l'Aguilera déjà entendu, notamment sur son deuxième album [musique:135650 "Stripped"], qui remonte quand même à 2002. C'est dommage pour une artiste de cette trempe, dont la voix exceptionnelle fait pourtant des miracles. Et au vu de la campagne marketing franchement ratée, il reste à espérer que son label et elle se reprennent vite pour sauver "Bionic" d'un triste destin, qu'il ne mérite somme toute pas.

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences access 20h : Record pour "C à vous, la suite", le "19.45" en forme, "Quotidien" à un bon niveau
Audiences
Audiences access 20h : Record pour "C à vous, la suite", le "19.45" en forme,...
Audiences access 19h : "DNA" faiblard, retour correct pour "La meilleure boulangerie", record pour "Quotidien"
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" faiblard, retour correct pour "La meilleure...
Audiences : "Sam" en tête sur TF1, "Opération Renaissance" sur M6 battue par W9, succès pour Bacri sur Arte
Audiences
Audiences : "Sam" en tête sur TF1, "Opération Renaissance" sur M6 battue par W9,...
"Peaky Blinders" : La saison 6 sera finalement la dernière
Séries
"Peaky Blinders" : La saison 6 sera finalement la dernière
Zoubir, "Prince de l'amour" et policier, visé par une "enquête administrative" selon "Le Parisien"
TV
Zoubir, "Prince de l'amour" et policier, visé par une "enquête administrative"...
France Télévisions : Les rédacteurs en chef incités financièrement à parler davantage d'Europe
TV
France Télévisions : Les rédacteurs en chef incités financièrement à parler...
Vidéos Puremedias