Delphine Ernotte : "Je regrette les conditions du départ de David Pujadas"

Partager l'article
Vous lisez:
Delphine Ernotte : "Je regrette les conditions du départ de David Pujadas"
Delphien Ernotte
Delphien Ernotte © Abaca
La patronne de France Télévisions a accordé une longue interview au "Journal du dimanche".

Elle parle enfin. Ce dimanche, la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte se confie au "JDD" afin d'évoquer notamment ses relations avec l'Etat et la santé du groupe audiovisuel public. Affaiblie par une motion de défiance fin 2017, la dirigeante doit renouer avec ses troupes et mener à bien le chantier qui s'annonce. En face, le gouvernement lui impose de lourdes économies, ainsi qu'une longue réflexion concernant la réforme de l'audiovisuel public. Des propositions des politiques devront d'ailleurs être mises sur la table dans les semaines à venir.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

"L'information et l'investigation sont libres sur le service public"

Dans un premier temps, l'ex-visage d'Orange souligne qu'il n'y a pas de "climat de tensions" entre France Télévisions et l'Etat. "Je parlerais davantage de nouvelles exigences. Nous travaillons sereinement avec un partage clair des responsabilités : au gouvernement et au parlement de définir la réforme, ma mission consiste à offrir une télévision de qualité aujourd'hui tout en préparant celle de demain", explique Delphine Ernotte, précisant que "le président a clairement exprimé une volonté forte de repenser l'audiovisuel public. On ne peut que se réjouir que ce soit de nouveau une priorité."

Rappelant qu'elle est "la garante" de l'indépendance de France Télévisions, la patronne assure que "l'information et l'investigation sont libres sur le service public", soulignant que "le gouvernement a toujours respecté cela strictement". Elle ajoute que "c'est une bonne chose" que "le gouvernement et les parlementaires se soient saisis du sujet" de la réforme de l'audiovisuel public : "Ce n'est pas aux présidents des entreprises publiques de fixer le cadre, c'est le rôle de l'Etat et du législateur."

"J'ai compris l'inquiétude des journalistes"

Delphine Ernotte évoque ensuite les probables pistes de cette réforme, comme le gros chantier de la troisième chaîne. "Maintenant, nous sommes prêts. Nous voulons aller vers plus de proximité, des synergies très fortes avec France Bleu et, pourquoi pas, des partenariats avec la presse quotidienne régionale", annonce-t-elle, précisant qu'il "faut être prêt à toutes les alliances pour se développer". Des accords pourraient notamment naître avec M6 et TF1 : "La concurrence sur les audiences tous les matins à 9 heures, c'est le vieux monde. Maintenant, ce sont Google et Netflix nos concurrents. Dans le même esprit, je discute avec Orange pour de possibles coopérations."

Plus tard dans l'interview, elle revient sur le conflit avec ses rédactions nationales et la motion de défiance votée contre elle. "Je l'ai prise au sérieux et j'ai compris l'inquiétude des journalistes. Je le redis : la qualité de l'information est une l'une de nos priorités et ne sera jamais une variable d'ajustement", déclare Delphine Ernotte. Pour un autre événement marquant de l'année 2017, la patronne de France Télévisions admet avoir fait une erreur lors du départ de l'ancien présentateur du 20 Heures de France 2. "Je regrette les conditions du départ de David Pujadas, on aurait pu se séparer d'une meilleure manière", glisse-t-elle en conclusion.

Delphine Ernotte-Cunci
Delphine Ernotte-Cunci
Le CSA globalement satisfait du bilan de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions
France Télévisions : Delphine Ernotte officiellement candidate à sa succession
Droits de Roland-Garros : Delphine Ernotte répond à la pression mise par la Fédération française de tennis
"Ca me rend dingue" : Delphine Ernotte agacée par la lenteur de l'administration européenne dans le dossier Salto
Voir toute l'actualité sur Delphine Ernotte-Cunci
Sur le même thème
l'info en continu
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
TV
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Radio
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Radio
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Le comédien Jean-François Garreaud ("Sous le soleil", "Plus belle la vie") est mort
Séries
Le comédien Jean-François Garreaud ("Sous le soleil", "Plus belle la vie") est mort
Philippe Bouvard fait ses adieux au "Figaro Magazine" : "Je n'ai pas échappé à la bactérie du rajeunissement"
Presse
Philippe Bouvard fait ses adieux au "Figaro Magazine" : "Je n'ai pas échappé à la...
Vidéos Puremedias