Denis Brogniart (TV Notes 2019) : "J'ai refusé d'autres programmes pour éviter de lasser"

Partager l'article
Vous lisez:
Denis Brogniart (TV Notes 2019) : "J'ai refusé d'autres programmes pour éviter de lasser"
Denis Brogniart
Denis Brogniart © FRANCOIS ROELANTS / TF1
Le jeu d'aventure de TF1 a décroché un cinquième trophée d'affilée dans le cadre des TV Notes.

Et de cinq ! Pour la cinquième année consécutive, dans le cadre des "TV Notes 2019", les internautes de puremedias.com, RTL et "20 minutes" ont élu "Koh-Lanta" comme "compétition de télé-réalité de la saison" avec 22,4% des voix, devant "Danse avec les stars" sur la même chaîne (19,1%) et "Le meilleur pâtissier" sur M6 (11,6%).

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1
TV
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1

La saison actuelle de "Koh-Lanta", intitulée "La guerre des chefs" a réussi son retour après un an d'absence, en réunissant en moyenne et en audience consolidée chaque vendredi soir 5,2 millions de fidèles pour ses 12 premiers épisodes, soit 25,0% du public selon Médiamétrie. Le programme, en hausse sur un an, est l'émission de flux la plus rattrapée en replay, toutes chaînes confondues, avec jusqu'à 1,1 million de téléspectateurs supplémentaires par épisode. A J+7, "Koh-Lanta" détient même le record d'audience pour un divertissement en 2019, hors concert des "Enfoirés", avec 6,5 millions de fans (31,0%) devant le premier épisode diffusé en mars dernier.

A l'occasion de cette nouvelle distinction et à deux jours de la finale diffusée vendredi soir, puremedias.com a interrogé Denis Brogniart sur la saison actuelle et celle qui s'annonce, dont le tournage est déjà terminé. L'homme est aux commandes du programme depuis sa mise à l'antenne en 2001, d'abord en tant que voix-off puis comme maître du jeu un an plus tard.

Propos recueillis par Christophe Gazzano

C'est donc une 5e récompense consécutive pour "Koh-Lanta" dans le cadre des TV Notes. Est-ce-que cela vous procure toujours le même sentiment de satisfaction ou commencez-vous à être blasé ?
Cela fait 18 ans que je présente "Koh-Lanta" et je ne suis pas blasé, donc ce ne sont pas cinq TV Notes qui vont me blaser. Au contraire. A part une belle audience globale, il n'y a rien qui ne peut me faire plus plaisir que ça. C'est une récompense extrêmement importante parce qu'elle englobe tout le monde : les équipes qui créent les jeux, les équipes de production, les équipes techniques... 200 personnes sont impliquées dans le tournage de "Koh-Lanta". Et je pense aussi aux candidats. Sans eux, "Koh-Lanta" n'est rien. Cela prouve une nouvelle fois l'osmose très forte qui existe entre une chaîne et un producteur sur un programme depuis tant d'années. Et cela tord le cou à ceux qui pourraient dire qu'un vieux programme n'a pas sa place parmi les meilleurs, au milieu de programmes plus "modernes" ou plus nouveaux. Ca prouve qu'on sait se renouveler et qu'on arrive à utiliser ce concept si fort depuis près de 20 ans pour le faire évoluer avec cette année les poteaux pour commencer, les chefs, les trois équipes...

Ils ont dit
"'Koh-Lanta', ce n'est pas que des épreuves"
Denis Brogniart

La finale de "Koh-Lanta" sera diffusée ce vendredi sur TF1. Quel bilan dressez-vous de la saison qui s'achève ?
Je suis satisfait parce que, même s'il y a encore eu de la passion sur les réseaux sociaux, cela est resté plus soft et correct que les années précédentes. Ce que j'aime dans "Koh-Lanta" c'est qu'on arrive à la fin, c'est un symbole, avec la doyenne Maud, sportive et courageuse, avec Cindy, la petite jeune qui s'est révélée être une super stratège et une nana super performante dans les épreuves, avec Clo qui rêvait de faire "Koh-Lanta" et vit l'aventure à 2.000%... Il y a aussi Aurélien, un Yamakasi des temps modernes, qui aurait pu être un super candidat de "Ninja Warrior", il y participera d'ailleurs peut-être un jour. Il a dû vaincre une forme de timidité au départ et un petit côté solitaire pour en arriver là. Et puis Steeve, c'est le père de famille, le type un peu écorché vif qui n'a pas toujours eu une vie facile mais qui est arrivé là, à ce stade, avec un bon sens populaire. Cette photographie des cinq derniers symbolise "Koh-Lanta" et contredit ceux qui pensent que le jeu ne doit être réservé qu'aux super champions des épreuves. "Koh-Lanta", ce n'est pas que des épreuves. C'est une alchimie entre être : bon sur les épreuves, pertinent sur le camp, fort en stratégie, capable de tisser des liens pour créer des relations fortes avec un maximum d'aventuriers... Si vous n'êtes fort que dans les épreuves, ça ne peut pas marcher.

Ils ont dit
"Je ne crois pas qu'on a désacralisé l'épreuve des poteaux"
Denis Brogniart

Le début de cette saison a été marqué par l'épreuve des poteaux, réservée pour la première fois à l'ensemble des candidats. Frédéric avait estimé dans une interview que ce n'était pas une bonne idée et que cela revenait à démystifier les poteaux qui pour lui doit être réservée "aux meilleurs le dernier jour". Comprenez-vous son point de vue ?
Je comprends ce qu'il veut dire, mais je ne suis pas d'accord avec lui là-dessus. Même si le terme n'est pas le bon, Frédéric est un "psychopathe" de "Koh-Lanta" qui connait tout sur tout sur l'émission. Il me bluffe. C'est un vrai fan. Il me parle de gens qui sont sortis il y a 12 ans en deuxième position ! Après, Frédéric dit ça aussi parce qu'il a été le premier à tomber des poteaux (rires).
Si des gens se sont posés la question des poteaux au départ, c'est parce qu'on a laissé planer le doute sur la fin. Si nous n'avions pas fait les poteaux à la fin, ils auraient trouvé que c'était une mauvaise idée. Je ne crois pas qu'on désacralise, au contraire. Les poteaux ont été là pour désigner les chefs, un acte fort de l'aventure.

Cette année, la finale sera diffusée en direct, contrairement à 2018 où elle avait été enregistrée compte tenu du contexte particulier lié à l'affaire de l'agression sexuelle présumée. Tenez-vous à cet exercice du direct ? Cela apporte-t-il un vrai plus ?
Evidemment. Quand je vois le côté déceptif de l'année dernière, j'en étais malade moi-même. Aujourd'hui, l'essence même de la finale, c'est de revoir tous les candidats, du premier éliminé jusqu'au dernier, en tenue, bien habillés... C'est la fête de fin de "Koh-Lanta" ! Tout le monde se retrouve, les tensions se sont apaisées et c'est le signe que, ça y est, ils appartiennent à la famille des gens qui ont fait "Koh-Lanta".
Ce qui est bien, c'est qu'il s'agit d'un direct, mais sans l'intervention du public. Les candidats sont en autonomie totale sur cette aventure : ils se choisissent pour former les équipes, pour s'éliminer et quand il faut départager les deux finalistes. Sans aide extérieure, uniquement par rapport à ce qu'ils ont vécu.

Le fait de diffuser cette finale un 21 juin, soir de la Fête de la Musique où les gens sortent beaucoup n'est-il pas un peu suicidaire ? Ne craignez-vous pas une audience catastrophique ?
Non, les termes employés sont très forts : "suicidaire", "catastrophique"... Je suis mal placé pour parler de ça parce que je ne m'occupe absolument pas de la programmation. Globalement, ça fait 18 ans qu'on est plutôt bien programmés. Les gens qui ont suivi "Koh-Lanta" - ils sont grosso modo 5 millions chaque vendredi soir - ont envie de connaître l'épilogue. Une fois que la finale est finie, on peut tout à fait sortir faire la fête, l'esprit totalement libre.

Ils ont dit
"Je suis en pleine forme"
Denis Brogniart

En début de saison, des téléspectateurs se sont émus de votre surprenante perte de poids, vous obligeant à publier une vidéo sur Twitter pour les rassurer. Avez-vous été étonné par l'ampleur des réactions ?
L'ampleur a été très faible, elle a duré deux jours. Ce qui m'a fasciné c'est que lors de la présentation de la nouvelle saison à la presse, aucun journaliste ne l'a remarqué. Les téléspectateurs l'ont vu, donc j'avais prévu à un moment ou à un autre de leur répondre parce qu'ils m'ont posé des questions tout à fait justifiées sur les réseaux sociaux. J'ai été surpris parce que je me suis dit que si les journalistes ne l'avaient pas vu, les téléspectateurs ne le verraient pas non plus. Je n'aurais pas fait cette vidéo si personne ne s'en était rendu compte.
Un de mes potes m'a dit ce matin : "c'est fascinant, parce que les candidats maigrissent et toi tu regrossis pendant l'émission". Je tiens à rassurer tout le monde : je suis en pleine forme, j'ai pu reprendre le sport. J'ai eu une grosse infection, ce sont des choses qui arrivent. Cela permet de remettre l'église au centre du village comme on dit. C'est une période compliquée, mais qui est bien derrière moi. J'ai tout fait en même temps : entre ça et mon tendon d'Achille au mois de janvier, c'est ce qu'on appelle la révision des 50 ans !

Cindy, Frédéric, Cyril... Tous semblent avoir pris le parti cette année de tourner en dérision les attaques dont il font l'objet sur les réseaux sociaux. Suivez-vous les publications des candidats ?
Je suis abasourdi par leur production. Ils sont tous sur les réseaux sociaux. Cette notoriété rapide change clairement leur vie de manière éphémère. Ils deviennent des personnages publics et le vivent avec pas mal de bonheur. Ce qui m'a plu sur cette saison c'est qu'ils n'ont pas arrêté de se recevoir les uns les autres. Il y avait quasiment un "Koh-Lanta Tour". Les voir tous en photo s'amuser, même ceux qui avaient réglé leurs comptes à l'antenne, montre que tout ceci n'est qu'un jeu. Ils ont tissé des liens d'amitié. Je pense qu'on tisse des liens beaucoup plus forts quand on fait le GR20 en Corse à pied que quand on est dans un club de vacances à boire des mojitos le soir.

Ils ont dit
"Du jamais vu dans 'Koh-Lanta' la saison prochaine"
Denis Brogniart

Vous revenez du tournage de la prochaine saison, qui se déroulera dans le Pacifique sud. Qu'est-ce-qui nous attend cette fois ?
J'ai un leitmotiv : j'attends qu'une saison soit terminée à l'antenne avant de parler de la suivante. Ce que je peux dire, c'est qu'il va y avoir d'énormes nouveautés, quelque chose qu'on n'a jamais vu. Il ne faut pas reprendre toutes les bêtises que j'ai pu lire à droite et à gauche sur des noms, sur des oppositions potentielles. Il y a des choses qui n'ont aucun rapport avec ce qui s'est passé. Je n'en dirai pas plus mais la 24e saison de "Koh-Lanta" proposera une configuration encore jamais vue. Ca va être une très belle saison, je me suis régalé.

Peut-on espérer un retour à l'antenne avant la fin de l'année ?
J'espère ! On fait tout pour.

Ils ont dit
"J'ai refusé d'autres programmes"
Denis Brogniart

A partir du 5 juillet, vous serez de nouveau tous les vendredis soirs à l'antenne avec la saison 4 de "Ninja Warrior". Vous êtes également présent chaque dimanche sur TF1 avec "Auto moto" et vous animez "Le Mag" de la Coupe du monde féminine de football en ce moment. Vous posez-vous parfois la question de la surexposition ?
Je ne me pose pas la question. Si je suis à l'antenne une fois par semaine, alors que doivent se dire les personnes qui le sont tous les jours ? Je pense être dans un domaine de compétence qui me ressemble. C'est notamment pour éviter de lasser que j'ai refusé d'autres programmes. Je suis très content de voir que "Ninja Warrior" revient l'été. Pour moi, c'est un programme familial, estival, qu'on a envie de voir quand on est en vacances. Je considère plutôt que j'ai de la chance d'avoir des espaces d'expression comme ceux-là qui fonctionnent bien depuis des années. A TF1, chaque animateur a son univers. Moi, c'est l'aventure, le dépassement de soi et le sport.

Ils ont dit
"Le Français est chauvin et passionné par les grandes compétitions"
Denis Brogniart

Vous êtes donc un des visages de la chaîne pour la Coupe du monde féminine de football, qui est un succès d'audience depuis son coup d'envoi le 7 juin dernier. Faites-vous partie de ceux qui s'attendaient à un tel succès ou étiez-vous sceptique au départ ?
Pour dire la vérité, je pensais que pour leur premier match, les filles feraient mieux que les hommes contre la Turquie le lendemain. Parce qu'il y a l'effet Coupe du monde, parce que c'est un événement, parce que ça se joue en France, j'avais tablé sur 6,5 millions de téléspectateurs pour les hommes et 7,5 millions ou 8 millions pour les femmes. C'est donc au-delà de nos espérances, que ce soit pour le match ou pour "Le Mag". Je trouve ça génial parce que c'est frais, sympa et que ces nanas, tout comme leurs familles, sont super accessibles. On vit un peu avec elles. Une de mes amies me disait qu'avec la Coupe du monde féminine, on est tous sur un même pied d'égalité devant la télé, les hommes comme les femmes, parce qu'on ne connaît pas ou peu au départ. Même les passionnés de foot sont surpris parce que ça joue bien, ça tombe moins et il y a moins de fautes. C'est du haut niveau.
N'oublions pas que le Français est chauvin et passionné par les grandes compétitions. Regardez les chiffres d'audiences réalisés par les championnats d'Europe et du monde de handball sur TF1 pour les phases finales. La finale était à 7 ou 8 millions de téléspectateurs pour des gens totalement inconnus du grand public. Mais c'est une belle histoire et les Français aiment les histoires des équipes qui gagnent. C'est ce qu'on voit là avec les filles.

Un pronostic pour la finale ?
J'ai envie de donner un pronostic pour le quart de finale, qui nous opposera normalement aux Etats-Unis. Je l'espère car ça voudra dire qu'on aura réussi notre huitième de finale qui est un match couperet. Je pense que si on gagne contre les Etats-Unis, qui est incontestablement la meilleure nation du monde, nos chances de remporter le mondial à domicile seront très grandes. On pourrait être la première nation de l'histoire à détenir conjointement la Coupe du monde masculine et la Coupe du monde féminine. Seule l'Allemagne a déjà gagné les deux, mais jamais au même moment. Et puis on serait aussi une nation capable, deux fois de suite, à 21 ans d'écart, de gagner sa Coupe du monde organisée à la maison. J'en rêve !

Ils ont dit
"J'ai rencontré pas mal de patrons de radio"
Denis Brogniart

L'an dernier, dans une interview accordée à puremedias.com, vous n'aviez pas fermé la porte à un retour éventuel à la radio. Où en est votre réflexion à ce sujet ?
C'est une question que je me pose dans l'absolu, parce que j'adore la radio. J'ai reçu des propositions et j'ai rencontré pas mal de patrons de radio. Aujourd'hui, le problème c'est que je pars quatre à cinq mois par an avec mes activités dans le sport et le divertissement, donc c'est compliqué, à moins de faire une émission hebdomadaire. Ca me manque parce que c'est un média extraordinaire, mais j'y reviendrai un jour. Et puis je n'oublie pas que je viens de là. J'ai commencé à Radio France, j'ai travaillé des années à Europe 1...

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
blt

Par contre la pub de l'assurance !
La finale de kl jusqu'à minuit
Et comme il est encore sur la coupe du monde feminine



matew

On en parle de son passage sur C A Vous ?? j'ai rien vu de pire depuis des mois...



zop

Très étrange programmation de KL ce vendredi fête de la musique.



bigtv

Malgré les scandales , mort en pleine émission d'un candidat ( gerald babin ) avec des explications a la mors moi le noeud de sa part , puis le suicide du médecin , agressions sexuelles y'a pas longtemps ( au fait qu'en est il ? ) , le brogniart charognard continue son ptit bonhomme de chemin , donc beurkkkkkk



Yvonne Pras

Moi je dirais plutôt bof !



Simsoland2

AU NIVEAU DE LA DESINFORMATION CA SE PASSE COMMENT CHEZ OZAP ? La saison n'a dépassé qu'une seule fois les 4.8M de telesp cetait lors du 1er épisode 5.6M tous les épisodes , sont sous les 4.8M voir meme plusieurs fois les 4M pour la 1ere fois de l'histoire et là on nous sort un 5.1M de moyenne et une moyenne en hausse sur un an , non mais c'est 1blague j'espere ?
La moyenne de l'an passé hors replay était à 4.9M en plus
Faut arreter de sucer les boules de tf1 là à ozap vous etes trop voyants



LeMoi

L'audience de cette finale risque de faire mal, et le replay est moins intéressant car le nom du gagnant ou de la gagnante est rapidement connu, l'intérêt de revoir l'émission est moindre...



bigtv

Brogniart , beurkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk



TéléQuaNon

Je le vois bien remplacer Guillaume Meurice sur Inter.



Marc Paget 7️⃣5️⃣

Si pourquoi ?



Jules

Ce n'est pas déjà vendredi ?



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Anna" : La nouvelle série d'anticipation en tournage pour Arte avec le créateur d'"Il Miracolo"
Séries
"Anna" : La nouvelle série d'anticipation en tournage pour Arte avec le créateur...
"La meilleure offre" : Julien Courbet et Stéphane Plaza en duo ce soir sur M6
Programme TV
"La meilleure offre" : Julien Courbet et Stéphane Plaza en duo ce soir sur M6
Polémique Netflix/Spielberg : Edward Norton charge les chaînes de cinéma
Cinéma
Polémique Netflix/Spielberg : Edward Norton charge les chaînes de cinéma
"Olivia" : Laëtitia Milot en avocate dans le spin-off de "La Vengeance aux yeux clairs" dès ce soir sur TF1
Programme TV
"Olivia" : Laëtitia Milot en avocate dans le spin-off de "La Vengeance aux yeux...
Droit voisin : Emmanuel Macron et Angela Merkel font front commun face à Google
Internet
Droit voisin : Emmanuel Macron et Angela Merkel font front commun face à Google
"Big Time" : Une nouvelle revue en kiosques aujourd'hui
Presse
"Big Time" : Une nouvelle revue en kiosques aujourd'hui
Vidéos Puremedias