Départ de Franck Ferrand d'Europe 1 : L'animateur débouté par les prud'hommes

Partager l'article
Vous lisez:
Départ de Franck Ferrand d'Europe 1 : L'animateur débouté par les prud'hommes
Franck Ferrand a été un des visages d'Europe 1 entre 2003 et 2018
Franck Ferrand a été un des visages d'Europe 1 entre 2003 et 2018 © CAPA PICTURES / EUROPE 1
L'ex-historien de la station du groupe Lagardère réclamait plus de 700.000 euros d'indemnités.

Un divorce difficile. En juin 2018, Franck Ferrand avait annoncé son départ d'Europe 1 après 15 ans de collaboration. Quelques jours plus tard, Radio Classique avait officialisé son arrivé dans sa grille. Mais l'ex-Monsieur Histoire de la radio du groupe Lagardère, contestant les conditions dans lesquelles se sont déroulés les événements, avait décidé de porter l'affaire devant le conseil des prud'hommes de Paris dès le mois de décembre 2018, pour une audience qui s'est finalement tenue le 4 février dernier, comme nos confrères de "L'Express" s'en font l'écho ce vendredi.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

Défendu par Maître Richard Malka, Franck Ferrand réclamait d'importantes indemnités : 76.620 euros d'indemnité de requalification de CDDU (CDD d'usage) en CDI, 51.080 euros d'indemnité compensatrice de préavis, 5.108 euros de congés payés afférents, 106.416,66 euros d'indemnité légale de licenciement, 153.240 euros d'indemnité pour travail dissimulé, 306.480 euros de dommages et intérêts pour rupture du contrat aux torts de l'entreprise et 5.000 euros au titre de l'article 700, autrement dit les frais occasionnés par le procès, soit au total près de 704.000 euros.

"Laurent Guimier a supprimé mon émission pour y mettre un copain", n'a pas hésité à lancer Franck Ferrand lors de l'audience en faisant référence à son ancien patron et à l'arrivée de Fabrice d'Almeida en tant que consultant Histoire.

Franck Ferrand dénonce un travail dissimulé

Mais le jugement rendu le 15 juin a débouté l'ex-animateur de l'ensemble de ses demandes. Le conseil a considéré entre autres que le délit de travail dissimulé n'était pas établi tout en se déclarant inapte à se prononcer sur la partie incriminée des contrats de prestation de service, au profit du tribunal de Commerce. Franck Ferrand dénonçait ces cinq contrats signés entre 2013 et 2018 en parallèle de ses CDDU pour son émission "Au coeur de l'histoire" sur Europe 1. Mais le conseil des prud'hommes, qui a relevé le caractère de travailleur indépendant de l'historien, note que c'est l'animateur lui-même qui a proposé cette option.

Quant au licenciement supposé être sans cause réelle et sérieuse, l'avocat d'Europe 1, Maître Pierre Lubet, n'a pas manqué de rappeler au cours de l'audience du mois de février qu'une proposition avait été faite à Franck Ferrand par la nouvelle direction de la station, alors placée sous l'égide de Laurent Guimier. Ce dernier lui avait proposé un CDI rémunéré 50.000 euros sur 13 mois, sans que Franck Ferrand ne juge nécessaire de donner suite, en l'absence de plus de précisions selon son avocat Richard Malka. Deux mois avant la rentrée 2018, des négociations étaient également en cours pour faire passer Franck Ferrand de cinq à deux interventions par semaine à l'antenne, ce qui aurait entraîné une baisse de sa rémunération.

Franck Ferrand
Franck Ferrand
Franck Ferrand rejoint Radio Classique
Europe 1 : Franck Ferrand claque la porte
Europe 1 : Franck Ferrand confirme l'arrêt d'"Au coeur de l'histoire" en quotidienne
Voir toute l'actualité sur Franck Ferrand
Sur le même thème
l'info en continu
"Vous m'avez manqué !" : Le retour de Jean-Pierre Elkabbach sur CNews après onze mois d'absence
TV
"Vous m'avez manqué !" : Le retour de Jean-Pierre Elkabbach sur CNews après onze...
Michel Drucker opéré du coeur, la rentrée de "Vivement dimanche" repoussée sur France 2
TV
Michel Drucker opéré du coeur, la rentrée de "Vivement dimanche" repoussée sur...
Audiences dimanche : Records pour "Auto moto", "66 minutes" et le "CFC", "Les mystères de l'amour" au plus haut
Audiences
Audiences dimanche : Records pour "Auto moto", "66 minutes" et le "CFC", "Les...
Audiences : Robert de Niro large leader sur TF1, "Murdoch" plus fort que le film de France 2, bon score pour M6
Audiences
Audiences : Robert de Niro large leader sur TF1, "Murdoch" plus fort que le film...
Covid-19 : Les Français très critiques envers les médias
Covid-19 : Les Français très critiques envers les médias
"On est en direct" : Découvrez à quoi ressemble la nouvelle émission de Laurent Ruquier
TV
"On est en direct" : Découvrez à quoi ressemble la nouvelle émission de Laurent...
Vidéos Puremedias