Des journalistes américains tentent de passer une semaine sans utiliser Twitter

Partager l'article
Vous lisez:
Des journalistes américains tentent de passer une semaine sans utiliser Twitter
Twitter
Twitter © DR
"Business Insider" interdit dès aujourd'hui à sa rédaction de se connecter sur le réseau social.

Les journalistes sont-ils trop obsédés par Twitter ? C'est la question que s'est posée la rédaction en chef du site américain "Business Insider". Elle a ainsi décidé de se lancer dans une drôle d'expérience toute la semaine en interdisant à ses journalistes de se connecter sur Twitter durant leurs heures de travail. Par ailleurs, ils n'ont pas le droit d'utiliser des citations issues du réseau social pour enrichir leurs articles.

À lire aussi
César 2019 : "Jusqu'à la garde" et "Le grand bain" favoris devant "En liberté !" et "Les frères Sisters"
Cinéma
César 2019 : "Jusqu'à la garde" et "Le grand bain" favoris devant "En liberté !"...
Audiences : Succès pour le "Palmashow" sur TF1, "Chérif" 2e, Patrick Sabatier faible sur C8
Audiences
Audiences : Succès pour le "Palmashow" sur TF1, "Chérif" 2e, Patrick Sabatier...
"Touche pas à mon poste" : Victime d'homophobie, Matthieu Delormeau, en larmes, révèle vivre "avec une arme"
TV
"Touche pas à mon poste" : Victime d'homophobie, Matthieu Delormeau, en larmes,...

"Twitter sert trop souvent de chambre d'écho pour les médias"

Max Tani, journaliste au "Daily Beast", a relaté la semaine dernière sur Twitter la note des rédacteurs en chef aux journalistes de "Business Insider" : "Nous mettons en oeuvre le 'Great Twitter Ban'. Comme nous le savons, Twitter sert trop souvent de chambre d'écho pour les médias et il peut constituer une béquille pour les journalistes et les rédacteurs. En 'bannissant' Twitter pendant une semaine, nous vous mettons au défi de développer vos propres idées, d'améliorer vos compétences en matière de reportage et de devenir plus productifs."

La note assure que "d'excellentes histoires originales" seront écrites cette semaine et elles renforceront "le trafic" du site. Les rédacteurs en chef soulignent qu'aucun article ne pourra reprendre des propos tenus sur Twitter, même s'ils conviennent que certains sujets issus du réseau social seraient intéressants pour "Business Insider" : "Ces histoires ont de la valeur, mais dans le cadre de l'expérience, nous ne pourrons pas les faire". Enfin, seuls les comptes officiels de "Business Insider" continueront à tweeter.

"Le but est de pousser votre créativité, pas de vous handicaper"

Les autres réseaux sociaux seront cependant accessibles aux journalistes et quelques uns pourront jeter un coup d'oeil sur le réseau social à certains moments de la journée, afin de ne pas rater une information importante. "Si vous travaillez sur une histoire qui vous oblige à utiliser Twitter, vous pouvez obtenir une exemption mais il doit y avoir une raison valable pour l'utiliser", poursuit la note. Et de terminer : "Si vous craignez que ce défi n'affecte matériellement votre travail, venez en discuter. Le but est de pousser votre créativité, pas de vous handicaper."

Ainsi, l'ensemble des journalistes de "Business Insider" se sont pris au jeu et n'ont pas montré de signe de vie sur le réseau social. Certains ont même trouvé des astuces pour contourner les règles. Ainsi, le journaliste politique Joe Perticone a invité ses près de 21.000 abonnés à le suivre sur Instagram pour échanger avec lui et l'informer. De son côté, sa collègue Kristin Salaky a rendu son adresse mail publique afin que les internautes puissent la contacter.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Emrata.

Selon qui on suit, oui. Imaginons un journaliste de foot. Il peut suivre tous ses confrères et tous les joueurs. Donc voir toute l'actu et toutes les réactions des joueurs. Twitter est indispensable dans ce cas.



Lisbeth Salander

Une vraie source d'info. LOL



LeMoi

Le principe l'intérêt de Twitter dans ce cas c'est que n'importe qui peut dire n'importe quoi n'importe quand sans être obligé de convoquer une conférence de presse pour parler, donc c'est sur que ça a un peu révolutionné le journalisme !



Regina Phalange

Ca va leur faire bizarre de faire leur boulot eux-mêmes...



Emrata.

J'ai un peu de mal à voir l'intérêt. Twitter est un outil fantastique pour le journalisme, notamment parce que les gens dont on est amené à parler dans un article peuvent être sur la plateforme, et confirmer/annoncer/démentir une info. C'est une vraie source d'info.



Sonny & Will Forever

J'imagine le sevrage twittosphérique

comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Dix pour cent" : Mimie Mathy parmi les guests de la saison 4 de la série de France 2
Séries
"Dix pour cent" : Mimie Mathy parmi les guests de la saison 4 de la série de...
"Empire" : Jussie Smollett écarté des deux derniers épisodes de la saison 5
Justice
"Empire" : Jussie Smollett écarté des deux derniers épisodes de la saison 5
"L'Aventure Robinson" : Tal et Jarry partent à l'aventure ce soir sur TF1
TV
"L'Aventure Robinson" : Tal et Jarry partent à l'aventure ce soir sur TF1
"Leaving Neverland" : Le doc choc de HBO sur Michael Jackson attaqué en justice
TV
"Leaving Neverland" : Le doc choc de HBO sur Michael Jackson attaqué en justice
Interview polémique dans "Valeurs actuelles" : Marlène Schiappa présente ses excuses
Politique
Interview polémique dans "Valeurs actuelles" : Marlène Schiappa présente ses...
"The Haunting of Hill House" : Netflix offre une saison 2 à sa série
Séries
"The Haunting of Hill House" : Netflix offre une saison 2 à sa série
Vidéos Puremedias